Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

OBERLE Gérard

France

Itinéraire spiritueux (Grasset, 2006)

Gérard OBERLE
© Swirc

Né en 1945 à Saverne (Alsace) de parents lorrains, adolescent en Suisse chez les jésuites à Fribourg, puis étudiant en lettres classiques à Strasbourg et à La Sorbonne, Gérard Oberlé devient maître auxiliaire de latin et de grec à Metz. Mais il est rattrapé par le goût du voyage. Après une brève expérience dans la légion, il joue le mauvais garçon en Angleterre et aux Etats-Unis.
Grand connaisseur de l’art culinaire, bibliophile averti, voyageur impénitent, Gérard Oberlé est avant tout un érudit remarquable et polymorphe.
De retour en France, il est tour à tour éditeur de poésie, libraire et expert en livres anciens. Il est devenu LA référence pour tout ce qui touche aux livres traitant de gastronomie et d’œnologie. En 2000, il devient écrivain, son premier roman est un policier dont le héros lui ressemble étrangement. On lui doit également une trilogie romanesque : Nil rouge, Pera Palas et Palomas Canyon.
Gérard Oberlé vit dans le Sud-Morvan depuis 1916, il est également chroniqueur à France-Musique et à Lire.


Bibliographie :

  • Itinéraire spiritueux (Grasset, 2006)
  • Fastes de bacchus et comus (Belfond, 2006)
  • Retour à Zornhof (Grasset, 2004 - prix des Deux-Magots, prix Erckmann-Chatrian, prix Découverte Figaro Magazine)
  • La vie est un tango (Flammarion, 2003)
  • Palomas Canyon (Le Cherche-Midi, 2002)
  • Salami (Actes Sud, 2002 – photographies de Hans Gissinger)
  • Pera Palas (Le Cherche-Midi, 2000)
  • Nil rouge (Gallimard, 2000 - prix René Falet)

Argumentaire de Itinéraire spiritueux :

" L’ancien mot ivrongne est l’anagramme de vigneron. J’ai voulu célébrer les deux dans un récit familier et burlesque où se croisent des poètes et des paysans, des bonnes filles et des vilains garçons, des chanoines et des chiens... et mon père. Le cul des bouteilles m’a servi de lorgnette et les verres à cocktail de kaléidoscopes. Disons que ma vision du monde est un peu trouble. Une chance ! Quand je verrai les choses comme elles sont réellement, il sera temps de fermer boutique. "
Le roman vrai de Gérard Oberlé est une splendeur d’érudition et de cocasserie. Une manière d’autobiographie détournée et soluble dans l’alcool.

Nil rouge

Cherche Midi Editeur - 1999