PELLETIER Chantal

France

Nos derniers festins (Gallimard, 2019)

Femme de théâtre, auteur de polars, scénariste à l’occasion, elle est aussi une passionnée de gastronomie. Bien connue à Étonnants Voyageurs, Chantal Pelletier a fait saliver pendant plusieurs années le public du festival, en animant l’espace Saveurs du monde. On la retrouve cette année pour un roman d’antipication sociale, Nos derniers festins. Par cette nouvelle œuvre, elle questionne les rapports de force entre les citoyens d’un futur en proie au chaos, où le crime d’un jeune chef dans les cuisines d’un restaurant clandestin apparaît comme le signe avant-coureur d’un changement radical, menaçant un pan de la société jusqu’ici privilégié. Résolument engagé, cet habile récit nous captive jusqu’à la dernière page.

Amoureuse de la saveur des mots Chantal Pelletier est une « touche à tout ». A la fois comédienne, écrivaine, éditrice et metteuse en scène elle est également passionnée de gastronomie. De 2007 à 2010 elle a dirigé la collection "Exquis d’écrivains" chez NIL Editions, invitant des auteurs à partager, autour d’un jeu de mots clés librement choisis, les secrets de leurs plaisirs gourmands. Bien connue au festival Étonnants Voyageurs, elle a éveillé les papilles gustatives du public pendant quelques années, en animant l’espace Saveurs du monde.

Née à Lyon en 1949, elle étudie quelques temps à Bruxelles tout en jouant dans différentes troupes de théâtre et dans quelques courts-métrages. De 1976 à 1986, elle fait partie du trio « Les Trois Jeanne » qui promène ses spectacles caustiques de Paris à Montréal, de Lausanne à Kinshasa, avant d’écrire et de mettre en scène les one woman shows de Martine Boéri ("Arthur" et "Et pendant ce temps les Japonais travaillent").
Elle publie de nombreux essais et romans tels que : Et l’amour dans tout ça ? , Lesquatt , ainsi que sa fameuse trilogie relatant les aventures de l’inspecteur Maurice Laisse dont, Eros et Thalasso, Le chant du bouc lauréat du Prix Polar de Cognac en 2001, More is less, Montmartre, mont des martyrs. Son humour et ses dialogues ciselés en font l’une des premières femmes à s’imposer, par le style, dans le roman "noir."

A cela s’ajoute l’écriture de scénarios. Elle participe à la rédaction de thrillers pour la télévision L’inconnue du Val perdu en 2001, de séries d’animation pour la jeunesse (Les malheurs de Sophie en 1997, Agrippine, 2001 et de films d’auteur au cinéma (Entre nous, de Serge Lalou en 2002.

Dans son roman Cinq femmes chinoises, qui a remporté le Prix du Printemps 2013 Chantal Pelletier dresse les portraits de Xiu, Daxia, Fang, Mei et Baoying, cinq femmes de différentes générations qui ont déjoué les injustices du sort, et qui organisent leurs ascensions sociales. Au travers de ces récits se dessinent celui de la Chine contemporaine, un pays dans lequel les individus - en particulier les femmes - doivent se battre pour accéder à l’indépendance et mener une vie digne de leurs rêves. Elle mène la narration d’une main de maître sans céder à l’orientalisme. Ce livre illustre son goût des portraits de femmes contemporaines que l’on retrouve dans son dernier roman Et elles croyaient en Jean-Luc Godard.

Alors qu’ Anne Wiazemsky publie un livre sur l’année 1968 passée aux côtés de son époux Jean-Luc Godard, Chantal Pelletier, elle, raconte l’influence de ce fameux cinéaste sur son adolescence à travers le personnage d’Anne, de 1964 à 2014 dans Et elles croyaient en Jean-Luc Godard. La jeune Anne, alors âgée 15 ans a une révélation lorsqu’elle découvre À bout de souffle au ciné-club de la Maison des jeunes de Lyon. Avec une écriture charnelle, l’auteure déroule un récit initiatique qui tourne à l’autobiographie, au rythme des amours, des amitiés, des galères et des luttes. Loin d’un roman de confessions intimes, c’est un bel hommage à l’amitié féminine qu’offre Chantal Pelletier.

2019 marque pour l’autrice un changement de ton. Avec Nos derniers festins, elle s’essaie au polar d’anticipation, et nous plonge dans une France de 2044 que la prohibition alimentaire gangrène. C’est alors qu’un meurtre va venir perturber l’ordre fragile de cette société oppressante et en révéler les travers.


Site de l’auteur

https://chantalpelletier.hautetfort.com/

https://chantalpelletier.free.fr/

https://auxbonheursdugout.hautetfort.com/


Bibliographie

En anglais

  • Goat song (Bitter Lemon Press, 2004)

Récits, essais

  • Voyages en gourmandise (Nil, 2007)
  • Rigole et Tais-toi (Calmann-Lévy, 1989)
  • Et l’amour dans tout ça ? (Balland, 1988)
  • Papy boom (Grasset, 1988)
  • Eddy Mitchell (Robert Laffont, 1982)

Romans

  • Nos derniers festins (Gallimard, 2019)
  • Et elles croyaient en Jean-Luc Godard (Joëlle Losfeld, 2015)
  • Cinq femmes chinoises (Joëlle Losfeld, 2013)
  • De bouche à bouches (Joëlle Losfeld, 2011)
  • Le Chinois : sexe, drogue et bain-marie (éditions 1973, 2010)
  • Montmartre, mont des martyrs (Gallimard, 2008)
  • Paradis Andalous (Gallimard, 2007)
  • Tirez sur le caviste (Editions La Branche, 2007)
  • L’Enfer des anges (Fayard, 2005)
  • La Visite (Balland, 2003)
  • More is less (Gallimard, 2002)
  • Le Chant du bouc (Gallimard, 2000 - grand prix du roman noir à Cognac 2001)
  • Lavande tuera (Editions La Baleine, 1998)
  • Eros et Thalasso (Gallimard, 1998)
  • Le squatt (Le Cherche-midi Editeur, 1996)
  • Le Fils d’Ariane (Éditions Manya, 1992)
  • Supermarché rayon bonheur (Éditions Manya, 1990)
  • L’Octobre (Éditions Jean-Jacques Pauvert, 1976)

Recueils de nouvelles

  • Noir Caméra ! (Fayard, 2006)
  • Intimités (Gallimard, 2005)
  • Troubles fêtes (Gallimard, 2001)

Poésies

  • Chercheurs de bleu (Editions Colophon, 2004)
  • Chairs amies (Éditions Le Ricochet, 2001)
Et elles croyaient en Jean-Luc Godart

Et elles croyaient en Jean-Luc Godart

Editions Joëlle Losfeld - 2015

Assise sur une chaise en formica du ciné-club de la Maison des Jeunes, Anne, quinze ans, a une véritable révélation, un soir de 1964, en voyant Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg, les deux cinglés magnifiques d’À bout de souffle, s’aimer, se poursuivre et se tuer.
Touchée par la grâce, elle va se libérer du carcan lyonnais routinier où, seule entre ses parents paysans exilés à la ville et mangés par le travail, elle périt d’ennui.
Ses deux “plus que sœurs”, Marie, l’intello politisée, et Brigitte ; la sulfureuse comédienne au regard violet, vont bientôt communier avec elle dans le culte du dieu JLG, le seul auquel elles ont cru. Toutes les trois “ne veulent pas du pain, elles veulent toute la boulangerie”. Elles l’auront. Le succès, les hommes, les voyages. Les mariages, les enfants. Et les malheurs.

D’une écriture charnelle et acidulée, ce touchant hommage à l’amitié nous emporte tambour battant, avec gravité et légèreté, en noir et blanc et en couleurs, sur un chemin accidenté qui relie 1964 à 2014.

{Nos derniers festins}

{Nos derniers festins}

Gallimard - 2019

Juin 2044. La prohibition alimentaire règne dans l’Hexagone. Pour se régaler, il faut avoir suffisamment de points sur son permis de table et sa carte de sécurité sociale, participer aux agapes interdites proposées par des sociétés initiatiques, s’approvisionner au marché noir en produits illicites, échapper aux diverses mafias intégristes cherchant à imposer des régimes qui tiennent du religieux et, à braver les interdits, on risque sa peau.Le meurtre d’un jeune chef dans les cuisines d’un restaurant clandestin obsède Ferdinand, contrôleur alimentaire fraîchement débarqué de Paris dans un coin de Provence écrasé de chaleur et troublé par des règlements de compte entre dealers de foie gras et trafiquants de fromages au lait cru. Désobéissant à une cheffe obsédée de nourriture, il décide d’élucider coûte que coûte cet assassinat, très perturbant pour la patronne du cuisinier, Lou, qui se bat pour sauver son restaurant gastronomique des appétits de financiers mal intentionnés. Peu à peu, ce crime apparaît comme le premier signe d’un changement radical qui menace ces collines jusqu’ici privilégiées.


Cinq femmes chinoises

Joëlle Losfeld Editons - 2013

Cinq vies de l’enfance à la maturité, cinq portraits de Chinoises d’aujourd’hui, qui s’extirpent des noirceurs d’une Chine secouée par les guerres, les famines, les atrocités pour accéder à une modernité clinquante et contemporaine. A travers cinq destins personnels, ce roman au rythme étonnants donne un aperçu de l’élan et du dynamisme qui sont en train de transformer la Chine en pays le plus riche du monde et du prix fort que les individus ont à payer dans ce combat sans pitié. Sont évoqués avec réalisme des thématiques rarement abordées au sujet de la Chine contemporaine : l’accession des femmes à des postes à responsabilités, la sexualité et l’homosexualité, la dureté des rapports familiaux… Un voyage palpitant autant qu’émouvant, une vision singulière d’un pays servis par un style inventif et sensuel.


Paris Noir

Gallimard - 2012

Ouvrage collectif de Salim Bachi, Didier Daeninckx, DOA, Jérôme Leroy, Dominique Mainard, Laurent Martin, Christophe Mercier, Patrick Pécherot, Chantal Pelletier, Jean-Bernard Pouy, Hervé Prudon et de Marc Villard Oubliez la Ville lumière, ses amoureux sur les berges de Seine et ses cohortes de touristes... Avec Paris Noir, des Batignolles au Quartier latin, de Belleville à la gare du Nord, vous rencontrerez des garçons de café, des garagistes, des journalistes, des flics et des voyous, mais aussi des paumés, des politiciens, des jeunes femmes avec des rêves plein la tête et de vieux bonhommes à la mémoire floue. Douze auteurs pour découvrir douze façons d’arpenter les trottoirs parisiens.


De bouche à bouches

Joëlle Losfeld Editons - 2011

Une jeune photographe égoïste et immature perd le goût à la suite d’un accident. Bouleversée, elle abandonne ce qui faisait jusqu’alors sa vie et se sauve au bout du monde. Arpentant les étals des marchés, elle palpe, inspecte, renifle les délices qui s’offrent à elle et finit par s’initier à la cuisine, et, surtout, au bonheur de nourrir. En emplissant le ventre des autres de plats qu’elle invente et mitonne sans relâche, elle apprend à donner et à recevoir, à désirer et à aimer. Chantal Pelletier évoque avec audace les plaisirs des sens dans ce roman qui met l’eau à la bouche.


Le Chinois : sexe, drogue et bain-marie

1973 Editions - 2010

Sonia, rédactrice de recettes réchauffées pour un mensuel de cuisine minable, ne suit pas toujours à la lettre son traitement médical. Un manque de rigueur qui déclenchera en elle un appétit féroce à la limite du gastronomiquement correct. Un précis de bonne chère à ne pas mettre entre toutes les mains...


Montmartre, mont des martyrs

Gallimard - 2008

Maurice Laice, l’enquêteur daltonien au cœur tendre qui promenait ses pensées noires dans Éros et Thalasso, Le chant du bouc (Grand Prix du roman noir français de Cognac 2001) et More is less effectue un spectaculaire retour…. en arrière ! Le 10 mai 1981, soir de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République, alors que la fête bat son plein, une famille est massacrée à Paris. Trois ans plus tard, alors que d’exceptionnelles manifestations déferlent dans les rues des grandes villes de France, Maurice Laice, jeune recrue de police dans son Montmartre natal, fouille les poubelles de la Butte et nous donne à voir, outre les joies et tourments de son premier amour, les bouleversements qui agitent 1984, année charnière que crise économique et désillusions transforment en singulier miroir de notre époque. Des squats d’artistes montmartrois aux manoirs bourgeois du Mâconnais, des boîtes de travestis de Pigalle aux galeries d’art blotties à l’ombre du chantier du futur Opéra Bastille, Maurice découvre que 24 ans n’est pas forcément le plus bel âge de la vie.


Tirez sur le caviste

La Branche - 2007

On ne plaisante pas avec la bouffe ! Une femme mauvaise cuisinière, ça se supprime d’un coup de colère, on peut supporter du céleri rémoulade dégueulasse des années, pas toute la vie ! Une bonne cuisinière, ça se trouve, mais si elle a, comme vous, un foutu carafon, les choses tournent vinaigre. Carafon et vinaigre, ces mots ont tout leur sens quand on est un vigneron mal embouché du Mâconnais Tournedos Rossini, pigeons au foie gras et macarons à la pistache, le tout arrosé d"un vin maison, le menu est presque digne d’un trois étoiles sauf si on tire sur le caviste !


Paradis Andalous

Gallimard - 2007

C’est un couple uni qui habite une grande maison sur la côte est des États-Unis. Ils sont heureux de l’ordinaire bonheur offert à ceux qui s’aiment et qui se sont choisis. Elle s’amuse de ses fantaisies, il aime leurs fous rires, leurs étreintes charnelles. Pourtant la mort rôde. Un ouragan est annoncé menaçant. L’accident arrive qui va bouleverser leur vie. Dans cette nature martyrisée par les éléments et les hommes, à la veille de ses quarante ans, l’épouse livrée à elle-même se découvre un formidable appétit de vivre... Chantal Pelletier excelle à ciseler l’intime sur fond de tourmente, tout en maintenant le tragique à distance. Dans un roman où domine la luminosité, où l’amour l’emporte sur la perte, l’auteur nous convie à une célébration des sens et réinvente un art d’aimer par le pouvoir magique de l’imagination.


Voyages en gourmandise

Nil Editions - 2007

Marquée par l’obsession gourmande de son enfance lyonnaise et bressane, Chantal Pelletier nous entraîne, avec un appétit contagieux, à la découverte de trésors culinaires d’ici et d’ailleurs : galette de semoule cuite dans le sable du Sahara, poissons giclant des lagons de l’Océan Indien, fruits exotiques des marchés d’Asie et d’Amérique.


3 nouvelles noires

Gallimard - 2007

On ne dira jamais assez combien paysages et climats ont une influence sur notre existence. Certes, la Franche-Comté est une belle campagne, moins ensoleillée toutefois que le sud de la France dont est originaire la suicidaire Antoinette. Oui, c’est le froid qui pousse Cyrille à se réchauffer au café du village où il entend ce qu’il ne devrait pas savoir. Et c’est, bien sûr, grâce à leur bonne connaissance du terrain que Joseph et Marcel ont raison de leurs poursuivants. Ces trois nouvelles finissent mal : la plume n’est pas trempée dans l’eau de rose. Âmes sensibles s’abstenir. L’accompagnement critique a deux angles d’attaque : l’un concerne la nouvelle comme genre, l’autre met au point les codes du « noir ». Le style de chacun des écrivains permet de nombreux exercices d’écriture d’invention. Didier Daeninckx, Chantal Pelletier et Jean-Bernard Pouy se sont prêtés au jeu de l’interview – exclusive – et s’expriment avec liberté sur leurs méthodes de travail. 3 nouvelles (XXe siècle) recommandées à partir de la classe de troisième. Textes intégraux.


Noir Caméra !

Fayard - 2006

Humour noir et écriture visuelle pour ce recueil haletant qui met en scène des stars brisées par les attraits de la célébrité et des personnages ordinaires piégés par les apparences. Qui se cache derrière ce fuyard qu’effraient les sirènes de police ? De quel droit ces "trop vieux" s’aiment-ils, alors qu’on les préférerait morts ? Pourquoi cette prison, haut lieu de la torture, est-elle un site touristique si apprécié ? Quel terrible secret dévoilera à cette mère "cancérigène" le striptease de sa fille sur une plage ensoleillée ? Une adaptation cinématographique juteuse peut-elle combler un écrivain ? Ce recueil haletant maltraite les apparences. Au fil de quatorze nouvelles, Chantal Pelletier nous offre un portrait très contemporain de notre époque dominée par l’image, qu’elle soit télévisée, cinématographique et publicitaire, et dont les illusions s’envolent à la moindre bourrasque.


L’Enfer des anges

Fayard - 2005

Au Québec, près de la frontière américaine, sur le mur d’un garage s’inscrit en lettres noires et menaçantes le mot ALAVALAM, « A la vie à la mort », la devise des Hells Angels : Louis Damon, dit « le Français », a été assassiné. La police locale attribue aussitôt le meurtre au fameux gang de motards. Mais Djo, sa fille de Paris qui ne l’a pratiquement pas connu en doute. Les écrits de Louis semblent indiquer plusieurs pistes, et la trentenaire se lance dans un périple chaotique au volant du vieux pick-up de son père. Saoule de blues, de baise et de chocolat, Djo slalome entre no man’s land frontalier et réserves amérindiennes, enjambe des cadavres. Pourchassée, de Montréal à Savannah par des trafiquants allergiques aux erreurs de comptabilité et par des tueurs qui se trompent de victimes, elle découvre la misère des ramasseurs de tabac et la folie des sectes. Dans les désordres d’une Amérique déboussolée, elle règle quelques comptes avec les fantômes qu’elle poursuit. Un roman polyphonique qui met en scène avec humour une Amérique coincée entre Moyen Âge et new age. Une excellente road story.


Intimités et autres nouvelles

Gallimard - 2005

Bordeaux, ses grandes familles bourgeoises, son argent et ses secrets. Le lieutenant Joëlle Fardat peine à mener à bien son enquête sur le présumé suicide d’une jeune hôtesse de l’air. Bouches closes et regards fuyants sont les seules réponses qu’elle parvient à obtenir dans cette ville où l’atmosphère est de plus en plus irrespirable... Quatre nouvelles très noires dans lesquelles le quotidien d’héroïnes ordinaires bascule soudain dans le cauchemar.


Chercheurs de bleu

Editions Colophon - 2004

La Visite

Balland - 2003

Une célibataire de trente-six ans se fait braquer sa voiture, un soir glacé d’hiver. De retour chez elle, elle est encore sous le choc lorsqu’on sonne à sa porte. Troublée par une apparition pour le moins inattendue, elle accueille l’étrange visiteuse sans poser de questions. Deux jours radieux en compagnie de cette femme remettent peu à peu en question sa vie, ses choix, et la réconcilient avec elle-même.


More is less

Gallimard - 2002

Gymnastique de l’âme et du corps le matin. Sagesse de l’Orient toute la sainte journée et pas un seul ennemi en vue. Plus tranquille que ce vieux Chinois, tu meurs, et c’est justement ce qui vient d’arriver. L’homme est retrouvé allongé dans le parc des Buttes-Chaumont, balle dans la tempe tirée par un pro. Exit le vénérable maître de taï-chi aimé de tous. L’inspecteur daltonien Maurice Laice, exilé dans le 19e arrondissement loin de son Montmartre chéri par une supérieure sans pitié, comprend vite qu’il ne maîtrise pas tout des extrêmes de l’Orient. Ni de l’Occident. Des ados bien d’ici, déjantés à s’en écarquiller les yeux, vont le lui apprendre, morts à la clé.


Chairs amies

Les éditions du Ricochet - 2001

Une invitation, parfois abrupte et cruelle, à chérir la chair, au cours de truculents festins, tour à tour sombres et joyeux. Dans ces textes denses, épurés de toute nostalgie, Chantal Pelletier laisse éclater sa gourmandise, sa noirceur et sa part de clarté. Mélopées et incantations entrelacent amour et bonne chère, rythment les danses des panses, et scandent l’alphabet des os. Le trait de Pascal Garnier se nourrit de cette musique. Ses courbes avides d’espace font déborder du cadre des chairs opulentes. Ombres de satin noir, épaisses touches blanches, des corps se goûtent ou se mordent, une collection de têtes envahit la vitrine tandis que, sous la vermine, les carcasses sourient.


Troubles fêtes

Gallimard - 2001

Elles sont troubles, ces fêtes qui célèbrent un nouvel amour, une cuisine neuve, l’adoption d’un enfant, un meuble hors de prix, une belle fin de carrière. Troublantes, ces liaisons fatales, ces lettres féroces, ces photos macabres qui délabrent familles ou couples presque parfaits. Entre rire et cruauté, enquêtes policières et explorations psychologiques, quatorze nouvelles troubles, quatorze fêtes noires.


Le bout du monde

Gallimard - 2001

Ouvrage collectif de Nicholas Blincoe, Jerome Charyn, Barry Hannah, Jean-Marie Laclavetine, Chris Offutt, Chantal Pelletier, Jean-Bernard Pouy, Elizabeth Stromme, Zoé Valdés et de Marc Villard « Nous voulions rêver, frissonner. Nous voulions partir loin, très loin, nous embarquer à l’aventure, sous la livrée noire et jaune de Gallimard, cette casaque à bonnes fortunes. Durant l’été 2000, Le Monde a ainsi publié une dizaine de nouvelles sous la bannière de la Série Noire. Une manière de bibliothèque idéale. Avec une parfaite parité entre auteurs francophones et auteurs étrangers. Il nous fallait Chris Offutt, Nicholas Blincoe, Barry Hannah, Elizabeth Stromme, Jerome Charyn et Zoé Valdès. Il nous fallait Jean-Marie Laclavetine, Chantal Pelletier, Jean-Bernard Pouy et Marc Villard. Des illustres et des remarquables. Des pointures. Noires, très noires. À tous, on glissa un seul mot de passe : "Au bout du monde". Pas une consigne, non... Pas même une direction. Un simple amer dans le jeu des passions. Un clin d’œil au titre du quotidien qui allait les accueillir. Une invitation à la dérive psychologique ou géographique. Au bout du monde, ou au bout de soi. Au bout des autres, au bout de nos nerfs. Au bout du noir, qui habilla notre été. » Laurent Greilsamer et Patrick Raynal.


Le chant du Bouc

Gallimard - 2000

Un double meurtre au Moulin Rouge, des fondus de crack qui s’égorgent avec les dents, des gamines qui jouent les chiennes... L’inspecteur Maurice Laice, sous les ordres d’une lesbienne férue d’orgasmes, est de retour à Montmartre mais ne se sent plus chez lui sur la butte. Le quartier branché des Abbesses frise l’électrocution, l’immobilier flambe et, partout, le terrible « chant du bouc » - « tragédie » en grec ancien - éclabousse de sang morts et vivants.


Lavande tuera

La Baleine - 1998

Le Poulpe a le culot d’écourter un week-end amoureux pour se pencher sur la carcasse de son vieux coucou antifranquiste. Cheryl, en pétard, file en vacances dans une caniculaire Provence qui embaume la lavande mais empeste du meurtre d’une jolie cigale. Épouvantée de voir que le Vaucluse et la Drôme adhèrent, que des timbrés s’amusent avec des petites filles modems, la poulpeuse coiffeuse bouffe des citrons, grimpe aux arbres, tire dans le tas et fait son cinéma. Réussira-t-elle à mettre en boîte les mousquetaires d’un trio prêt à tout pour répandre leur maladie brune ? Cheryl a 32 ans. Elle a un petit salon (Cheryl-Coiffure), rue Popincourt. Cheryl aime le rose et les peluches et sa prédilection pour les kangourous dénote un attachement à une jeunesse heureuse passée dans le 11ème arrondissement. Cheryl aime l’élégance et la distinction. Son corps formidable fait bien des envieuses et sa blondeur naturelle charme en permanence le quartier qui l’a vue grandir. Cheryl est suffisamment cultivée pour rabattre le caquet de ses contradicteurs, surtout quand elle se laisse aller à un langage de charretier appris sur le tas. Cheryl la pulpeuse aime d’amour Gabriel, son Poulpe à qui elle n’ose pas demander de rester quand il part vers ses mystérieuses aventures. Mais comme elle est loin d’être une potiche, elle va, peu à peu, devenir la rivale de son amant, marcher sur ses brisées et parfois lui souffler la vedette.


Eros et Thalasso

Gallimard - 1998

L’inspecteur daltonien Maurice Laice broie du noir avec pour seule consolation les splendides jeux de lumière sur les côtes de Granville. Dans ce décor sauvage de crachin et de roches, les cadavres s’accumulent. Les vagues indolentes rendent le corps d’un jeune type roué de coups. Une femme en thalasso est tuée aux barbituriques dans un bain d’algues vertes. La sœur de la dernière victime, aussi jolie qu’insupportable, mène sa propre enquête tout en cachant des faits. Pourquoi ? De quoi a-t-elle peur puisqu’elle ne sait rien ? À jouer avec le feu, ne pourrait-elle pas finir elle aussi dans le grand bleu si gris de la Manche ?


Le squatt

Cherche Midi Editeur - 1996

Qui n’a pas rêvé d’un appartement sur la Butte Montmartre, à Paris ? Pour Paul, jeune provincial, le rêve tourne vite au cauchemar : son deux-pièces est occupé par des squatteurs qui, selon la loi, sont chez eux jusqu’à preuve du contraire. Egalement perturbés par la présence de ces intrus, les autres occupants de l’immeuble s’agitent et grincent des dents. En écho à ce désordre, le quartier lui-même, menacé par un glissement de terrain, participe à la farce. Néanmoins, à la faveur de ce chaos, des liens se créent entre des individus que tout séparait : démaquillés de leurs conventions sociales, ils mettent à nu leurs mesquineries et leurs secrets.


Le Fils d’Ariane

Editions Manya - 1992

Coup de foudre : une astronome tombe, au sens propre comme au sens figuré, sur la tête d’un homme. Hasard ou machination ? Le mystère rôde autour du centre spatial où cette femme se forme au métier de cosmonaute. Avec une ironie cinglante, empreinte d’émotion, Chantal Pelletier nous plonge dans les mésaventures d’un préhistorien fou amoureux d’une ambitieuse, prête à tout pour partir dans le cosmos, même à devenir la première femme à accoucher dans l’espace.


Supermarché rayon bonheur

Editions Manya - 1990

Comme n’importe quelle denrée périssable de supermarché, les corps et les sentiments se consomment vite, et chacun aménage ses amours en trompe-l’oeil ou sa solitude en changeant aussi souvent d’erreur que de sous-vêtements. Camille et Maryse - deux soeurs étrangères l’une à l’autre comme les sens et la raison - soulèvent leurs premières rides pour retrouver les visages des hommes et des femmes auprès desquels elles usèrent du temps dans un milieu parisien où chacun se trompe encore plus qu’il ne trompe les autres. Passagères d’une époque où " on donnait plus facilement son sexe que ses yeux ", elles revivent, sourires et grimaces aux lèvres, les îles et les ailleurs hypothétiques vers lesquels elles s’évadèrent alors pour se payer d’autres désillusions. Dans ce roman, ce ne sont pas les mots qui sont crus ou obscènes, mais la vie.


Rigole et Tais-toi

Calmann-Lévy - 1989

" ...A force de vouloir concilier carrière, couche-culottes, et porte-jarretelles, on finit par se dégringoler la carrière en bouffant des couches, étranglée par ses jarretelles... " Rigole et Tais-toi, de leurs vrais noms Sissi Fassasson Destain et Cassis Dodane, veulent passer le col de la quarantaine en tête du peloton,debout en danseuse sur leur vélo pour éviter la ptôse galopante du cerveau et du reste. Copines inséparables éloignées l’une de l’autre par une année sabatique, Rigole et Tais-toi s’écrivent, se téléphonent, papotent pour partager leurs fous-rires et leur ras-le-bol, en reconnaissant humblement que " la charcuterie, c’est commode, ça ne s’épluche pas " et qu’ avec un gosse " le meilleur moment c’est l’échographie ".


Et l’amour dans tout ça ?

Balland - 1988

L’amour ? Il se porte à merveille, merci. Oh, bien sûr, la carte du Tendre a un peu changé depuis Molière ou même... nos parents ! Il y a eu la Révolution de 89, celle de mai 68, l’abolition des tabous, la pilule, le droit au plaisir... Libérées, les femmes ! Elles ont conquis leur indépendance financière, elles n’ont plus peur d’affirmer leurs désirs, de les revendiquer dans le couple - ou ailleurs... Devant cette compagne affranchie, l’homme doit changer de comportement... ou de femme. La famille plie ou éclate. Les enfants s’accrochent ou s’éparpillent. De ces bouleversements naît un nouvel art d’aimer, qu’on invente au jour le jour. Avec humour, férocité et tendresse, deux femmes d’aujourd’hui observent nos tribulations au royaume de l’Amour Nouveau. Piquant et ... instructif !


Papy boom

Grasset - 1988

La France compte dix millions de "vieux", c’est-à-dire d’hommes et de femmes de plus de soixante ans. La planète devrait en compter un milliard en 2020 ! Enfin, au nombre absolu, il faut encore ajouter la dénatalité. Nous sommes en train de vivre une véritable révolution dont nous mesurons mal encore les conséquences. Les auteurs nous expliquent, sur un ton résolument gai et optimiste, que, contrairement à l’opinion courante, ceci peut être une chance. A condition de changer de mentalités et d’abandonner notre racisme antivieux. Alors les nouveaux papis et les nouvelles mamies (nous demain) seront des partenaires à part entière, dans la famille, dans la vie politique, sociale, économique...


Eddy Mitchell

Robert Laffont - 1982

Vedette à dix-huit ans (les "Chaussettes noires", Be bop a lula, c’était en 1960 !), idole à dix- neuf ans, Eddy Mitchell a toujours refusé les étiquettes. Certains auraient voulu conserver de lui une image figée, en faire le chanteur fétiche d’une époque révolue. Mais il a su évoluer, sans jamais pour autant décevoir ses admirateurs. Qui ne connaît aujourd’hui Sur la route de Memphis ou La dernière séance, Il ne rentre pas ce soir ou Couleur menthe à l’eau ? Depuis plus de quarante ans, il a su rester proche de son public et son expérience américaine ne lui a rien fait perdre de sa tendresse d’enfant de Paris.


L’Octobre

Pauvert Editions - 1976

Elle a vingt-cinq ans, un mari, un enfant. Comédi -enne, elle assiste à son premier succès parisien. Un matin d’octobre tout à fait ordinaire, elle se perd dans le métro parisien ; c’est le début d’une fuite qui la conduit dans une chambre d’hôtel à Saint-Ouen, dans les quartiers déserts de New York, le ghetto d’Harlem, les collines de San Francisco, les déserts du Nevada, les marchés mexicains, les rues chics de Londres, les bistrots de Bruxelles. Comme une enfant, elle se laisse prendre la main. Comme une actrice, elle attend les indications d’un metteur en scène qui lui laisserait enfin jouer son propre rôle et vivre sa propre folie.

Sensuels, les mots

Yanick Lahens et Chantal Pelletier - Saint-Malo 2013

Avec Yanick Lahens, Chantal Pelletier ; Animé par Margot Loizillon


Quand le roman se met à table

Saint-Malo 2011

Avec Chantal PELLETIER, Radhika JHA, Mathias ENARD, Jaspreet SINGH. Un débat animé par Christine Ferniot.


Saveurs mises en bouche

Saint-Malo 2011

Avec Olivier ROELLINGER, Chantal PELLETIER. Un débat animé par : Christine Ferniot.


Lecture apéritive "Au bonheur des légumes"

Saint-Malo 2010
Lecture apéritive "Au bonheur des légumes"
Autour d’Olivier ROELLINGER et de Chantal PELLETIER.

Lecture apéritive "L’amour du jardin"

Saint-Malo 2010
Lecture apéritive "L’amour du jardin"
Autour d’Olivier ROELLINGER et de Chantal PELLETIER.

Le goût des mots

Saint-Malo 2009
Dimanche : 12h15 - Le goût des mots
avec Olivier Roellinger, Chantal Pelletier, Susie Morgenstern, et Ingrid Astier.

Ecrire la cuisine

Saint-Malo 2009
Samedi : 14h00 - Écrire la cuisine
avec Ollivier Roellinger et Chantal Pelletier

Programme


Samedi

17h00
Nos derniers festins
Nouveau Monde - salle 2

Invités : PELLETIER Chantal, EDGAR Silène


18h05
Signatures
 

Dimanche

15h45
Le futur est déjà là
Magic Mirror 1 - Café Littéraire

Invités : PELLETIER Chantal, DAMASIO Alain


16h35
Signatures

19h00
Apéro polar - Chantal Pelletier

Invité : PELLETIER Chantal

 

Lundi

11h00
Signatures