BOURGEON François

France

19 mars 2019.

Le grand retour du monstre de la BD française avec le tome 8 de sa mythique saga qui a marqué des générations de lecteurs ! Illustrateur et scénariste hors pair, toujours en quête de vrai et d’authenticité, il fonde son travail sur des recherches documentaires pointilleuses et une iconographie sans faille. Une exigence et un style inimitable qui lui vaudront, au cours de sa carrière, 4 prix au festival d’Angoulême avec les séries Les compagnons du crépuscule ou Le cycle de Cyann. Dans ce dernier volet du dernier cycle des Passagers du vent, il investit Paris, et particulièrement le quartier Montmartre, pour un récit puissant lié à la période complexe et méconnue de la Commune.

 

Diplômé de l’école des Métiers d’Art en tant que maître verrier, il se détourne de sa formation initiale pour suivre sa passion pour le dessin. Il se lance dans l’illustration et publie en 1972 sa première histoire BD L’ennemi vient de la mer dans “Lisette”. À la fermeture de ce journal pour jeunes filles, il intègre les revues "Pif Gadget", "Fripounet" et "Djin" dans lequel il met en image le scénario de Robert Genin de "Brunelle et Colin". Ses talents de scénariste et d’illustrateur s’affirment et, en 1979 dans la revue “Circus”, voient le jour Les Passagers du Vent. Le succès de la série est immédiat, dès la parution du premier tome en 1980 François Bourgeon rallie les suffrages des lecteurs et de la lecture et est couronné du prix du meilleur dessinateur de l’année au Festival d’Angoulême.

Au fil des épisodes, cette série d’aventures historiques de la fin du XVIIIe siècle devient un classique du neuvième art mais l’auteur ne s’arrête pas là. Il décide de revenir à l’univers médiéval de Brunelle et Colin et entreprend une autre série de trois volumes sous le titre Les Compagnons du crépuscule dont le premier tome paraît en 1984.

Son œuvre est un continuel voyage dans l’espace et dans le temps : en 1993, il entreprend avec Claude Lacroix la série futuriste du Cycle de Cyann qui nous transporte cette fois sur la mystérieuse planète Ohl avec ses engins volants et ses habitants aux coutumes étranges.

Conteur authentique et graphiste hors pair, François Bourgeon a été reconnu quatre fois au Festival d’Angoulême dans les catégories « meilleur album » et « public ». Pionnier de la BD historique, sans cesse en quête d’authenticité et de réalisme, il fonde ses œuvres sur une documentation pointilleuse, sur des recherches et références précises et une iconographie sans faille.

Chaque nouvel album est attendu avec impatience par le public et crée l’événement, et le tome 8 des Les passagers du vent, paru en 2018 ne fait pas figure d’exception. Paris, 16 février 1885. On enterre Jules Vallès, tout juste cinq ans après l’amnistie des communards et le retour des exilés. Zabo est là, au milieu de la foule immense. Alors que nous l’avions quitté vingt ans plus tôt, en Louisiane, elle répond aujourd’hui au prénom de Clara. Quand elle voit une jeune fille, fraîchement débarquée de sa Bretagne natale, se faire maltraiter, Zabo réagit…


Bibliographie

Série Les passagers du vent :

Série Le cycle de Cyann :
(En collaboration avec Claude Lacroix)

Série Brunelle et Colin (scénario Robert Génin) :
(Editions Glénat, Paris, 1999)

Série Les Compagnons du Crépuscule :

Albums simples et histoires courtes


Site officiel de la série Les Passagers du vent

Revue de presse
Étonnants Voyageurs
Libération
Télérama
Ouest-France
ActuaBD
Le Magazine Bodoi

 

DERNIER OUVRAGE

 
Bande Dessinée

Les Passagers du vent, Tome 8. Le sang des cerises, Livre 1 : Rue de l’abreuvoir

Paris, 16 février 1885. On enterre Jules Vallès, tout juste cinq ans après l’amnistie des communards et le retour des exilés. Zabo est là, au milieu de la foule immense. Alors que nous l’avions quittée vingt ans plus tôt, en Louisiane, elle répond aujourd’hui au prénom de Clara. Quand elle voit une jeune fille, fraîchement débarquée de sa Bretagne natale, se faire maltraiter, Zabo réagit.


Revue de presse