DUNYACH Jean-Claude

France

20 mars 2019.

Jean-Claude Dunyach travaille les chiffres ou les mots avec un art égal. Ce docteur en mathématiques appliquées est aussi un auteur de science-fiction primé à plusieurs reprises pour ses nouvelles et ses romans (Déchiffrer la Trame, Grand Prix de l’Imaginaire et Étoiles mourantes, Prix Ozone). Il est aujourd’hui membre du Grand Prix de l’Imaginaire remis chaque année à Saint-Malo. Cette année, il nous offre un voyage à travers le temps et l’espace dans un space opera haletant. Porté par une imagination débridée, il relate les aventures de la jeune Évangeline, ses exploits auprès de populations extraterrestres et son combat épique contre une terrible et mystérieuse menace ennemie.

 

Né en 1957 à Toulouse, Jean-Claude Dunyach est ingénieur aéronautique depuis 1982 et expert auprès de la Commission Européenne depuis 2001. Il a été, successivement ou en parallèle, écrivain, parolier de chansons, chroniqueur SF (à La Dépêche du Midi, puis l’Express), anthologiste (Escales 2000, Destination Univers, Trolls et Licornes), responsable des fictions francophones de Galaxies jusqu’en 2005, et directeur de la collection Bragelonne SF. Il abandonne ce poste en 2009 afin de se remettre à écrire.

Jean-Claude Dunyach utilise ses connaissances informatiques pour les appliquer à l’écriture ; on lui doit en effet un programme d’analyse stylistique sur Macintosh. Il s’intéresse tout particulièrement à l’avenir du livre numérique et contribue à de nombreux débats sur le sujet.

Auteur de plus de cent nouvelles de science-fiction, de fantastique ou de fantasy, il a aussi écrit plusieurs romans dont Étoiles mortes (Prix Rosny, 1992) qui s’est vu doté d’une suite écrite, Étoiles Mourantes (Grand Prix de la Tour Eiffel 1999 et Prix Ozone 2000), en collaboration avec Ayerdhal.

En 2015, son recueil de nouvelles L’instinct du troll réunit quatre textes autour d’un personnage récurrent : un troll de pierre. Ses aventures jusqu’aux tréfonds des mines les plus obscures sont l’occasion d’un décryptage décalé du monde de l’entreprise, sujet que Jean-Claude Dunyach maîtrise bien après avoir passé près de 30 ans dans la compagnie Airbus.

Cette année, l’écrivain fait voyager ses lecteurs à travers le temps et l’espace dans un space opera haletant. Porté par une imagination débridée, il nous relate les aventures de la jeune Évangeline : l’invasion de la planète Enertia par une population de créatures insectoïdes, le règne de l’héroïne sur les extraterrestres, la tentative de sauvetage de sa planète d’origine, le ralliement avec son père afin de vaincre le terrible et mystérieux ennemi...


Bibliographie

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Trois hourras pour Lady Evangeline

L’Atalante - 2019

Space opéra … avec extra-terrestres, combats militaires et relation père-fille.

Loin dans l’espace et dans le temps, Évangeline, jeune fille de bonne famille à la conduite dévergondée, est envoyée par son père diplomate, sur une planète école.

Seulement, quand Évangeline et ses futurs condisciples débarquent sur Enertia, une étrange population insectoïde est en train de prendre le contrôle, et seule Évangeline en réchappe. Mieux, elle va se fondre avec les insectes jusqu’à en devenir la reine. Sa libido exacerbée ne l’aura pas toujours desservie…
Quand, un an plus tard, elle profite d’une navette de ravitaillement pour quitter la planète, c’est avec sa ruche qu’elle embarque, direction le vaisseau diplomatique car c’est la seule alternative que propose le véhicule.
Or depuis son départ le vaisseau sur lequel se trouve son père se trouve confronté à un ennemi terrifiant, un nuage de particules intelligentes qui dévore littéralement les vaisseaux et les colonies humaines. La première mission de reconnaissance tourne au fiasco absolu. Seuls quelques fusiliers s’en tirent grâce à leur ingéniosité et leur entraînement.

Est-ce le même type d’entité qui a opéré sur Enertia ? Le retour d’Évangeline, sous forme de reine obèse a de quoi surprendre l’équipage, mais le dialogue entre le père et la fille s’instaure. Ensemble, réussiront-ils à contrer la menace de l’ennemi ?