COLIN Fabrice

France

21 février 2011.
 

Fer de lance de la nouvelle littérature fantastique française, Fabrice Colin s’est illustré dans de nombreux domaines des littératures de l’imaginaire : romans pour adultes comme pour la jeunesse, nouvelles, bandes dessinées, pièces radiophoniques.

Auteur prolifique et talentueux il a été trois fois lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire avec Les confessions d’un mangeur d’opium en 2000, Les Enfants de la Lune en 2001, Dreamaméricana et CyberPan en 2004. Son ouvrage Projet oXatan, vendu à plus de 13 000 exemplaires a accumulé les prix : 15ème Livre d’or de Valenciennes, Prix Gayant-lecture de Douai et prix des Incorruptibles en 2003-2004.

Défenseur du droit à rêver, Fabrice Colin se détourne des cadres traditionnels de la la science-fiction et développe une approche personnelle du fantastique en s’inventant un univers exaltant et hilarant entre anticipation, anachronismes et utopies.
Inspiré de Don De Lillo, Joyce Carroll Oates et James Joyce, il est l’auteur d’une œuvre débordante d’imagination où se croisent des personnages hauts en couleurs aussi divers et variés que les peintres pré-raphaëlites du roman Les Vestiges d’Arcadia (1998) ou encore Dracula, la reine Elisabeth et Sherlock Holmes dans Les sœurs Wilcox (2010). Il diversifie sa plume vers la littérature jeunesse avec Cyber Pan et L’île du sommeil (2003) et traite également de thématiques contemporaines comme le génocide dans Memory Park (2007), la folie dans Or not to be (2002), explore le thème de l’apocalypse nucléaire avec La fin du monde(2009) et dénonce les dangers de la nanotechnologie dans Invisible (2009).

En 2011, Fabrice Colin nous invite à son étourdissant Bal de Givre à New-York, tout à la fois histoire d’amour, quête identitaire, enquête, oeuvre fantastique, conte à la psychologie fouillée pour nous plonger dans les abîmes de la mémoire perdue.
Mais il ne délaisse pas pour autant la fantasy pure grâce à une collaboration avec Michael Moorcock, auteur du cycle D’Elric, un classique de la fantasy mondiale. Fan de la première heure de ce personnage, Fabrice Colin a été chargé par le créateur de ce personnage d’en écrire une nouvelle aventure en français. Une première mondiale qui sort en juin !


Bibliographie :


Présentation de : Bal de Givre à New York

Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte l’aide du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché. Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

Revue de presse :


Présentation de : Les étranges sœurs Wilcox, tome 3 : Les masques de sang

A la recherche du dernier fragment du Vénéfactor, l’arme terrible convoitée par Dracula, les sœurs Wilcox et leurs amis tombent dans un piège tendu par le traître Blackwood. Leur quête les conduit à Venise, où ils sollicitent l’aide de puissants magiciens, la guilde des Mystères. Ceux-ci, d’abord méfiants, provoquent la mort du dernier des Invisibles. Mais grâce à la guilde, le fragment manquant est enfin localisé… en Antarctique.


Présentation de : Elric, les Buveurs d’âmes

Cet épisode se situe après la chute de Menilboné, plus précisément entre les nouvelles « Tandis que rient les dieux » et « La citadelle qui chante », dans Elric le nécromancien.
Michael Moorcock a souhaité cette parution originale en français (pour des raisons sentimentales) et choisi Fabrice Colin, fan de la première heure et grand connaisseur d’heroic fantasy.