Caravan, des voyages musicaux : Nigel Kennedy

(Patrice Blanc-Francard, So what now / Looiz / Voyage, France, 2006, 26’)

20 avril 2007.
 

Dans le cadre de l’après-midi Caravan : des voyages musicaux
Présentation de Patrice Blanc Francart

Nigel Kennedy
© Nina

Repéré par Yehudi Ménuhin, ce violoniste décroche un succès planétaire avec sa version ébouriffante des « Quatre saisons » avant de collaborer avec Paul Mc Cartney ou Kate Bush.

© Rankin

Après une opération chirurgicale à la nuque qui le force à se retirer de la scène pendant 5 ans, éclectique et flamboyant il enregistre des compositions personnelles en hommage à Jimi Hendrix (« The Kennedy Experience ») ou The Doors, dirige le Philarmonique de Berlin, est nommé directeur de l’orchestre de chambre polonais…

 

DERNIER OUVRAGE

 

Dictionnaire amoureux du jazz

Plon - 2018

Dès l’âge de seize ans, au moment où je découvrais le Jazz avec le Creole Jazz Band de King Oliver - dont le jeune Louis Armstrong était à vingt ans le deuxième trompette, je n’ai cessé de fureter, d’écouter, ou de découvrir de nouveaux sons, de nouvelles formes de cette musique de Jazz.
Déambuler avec passion dans ce paradis privé est l’un de mes grands bonheurs. Mais la musique est un art mystérieux. Et les codes de certaines formes de Jazz peuvent parfois sembler incompréhensibles, si l’on ne s’arme pas d’une certaine forme de connaissance et de curiosité, qui est je crois le meilleur défaut du monde.
C’est pourquoi j’ai voulu aborder autrement cette musique, la passion de toute ma vie, et faire de ce Dictionnaire Amoureux du Jazz une collection d’histoires, de destins, presque de légendes du Jazz, que je raconte dans cette ouvrage. Des histoires de musiciens (et de musiciennes !), de lieux, d’évènements, de disques qui ont marqué pour moi l’histoire de cette musique.
A l’évidence - c’est le principe même, je crois, de la collection, cette sélection d’une soixantaine de chapitres représente un choix parfaitement subjectif, le mien. C’est en quelque sorte ma petite histoire du Jazz à moi. A la fin de chacune de ces histoires, vous trouverez aussi un mini-guide de conseils variés (à écouter, à lire, à voir…)
Alors venez donc faire un tour avec Charlie Parker ou John Coltrane, soyez les témoins du génie de Louis Armstrong en 1927, ou frottez-vous aux multiples et abrasives dimensions de la musique de Thelonious Monk, l’un des grands pianistes et compositeurs de ce dernier siècle.
Voici quelques unes des pistes que je vous propose, dans ce Dictionnaire Amoureux, d’une musique que j’aime, si violemment, et depuis si longtemps…