LYNCH Paul

Irlande

12 mars 2019.

« Consacrez-lui toute votre attention car il est en train de créer son propre territoire littéraire » affirmait l’écrivain Colum McCann quant à son jeune homologue irlandais, Paul Lynch, dont le premier ouvrage, Un ciel rouge, le matin, a été unanimement salué par la presse anglophone et francophone. Alors que son écriture lyrique et contemplative lui vaut de nombreuses comparaisons avec Cormac McCarthy, il se hisse déjà parmi les romanciers les plus prometteurs de sa génération. En 2019, entre naturalisme et poésie, son 3e roman nous transporte vers l’Irlande du XIXe siècle, alors qu’une famine terrible s’abat sur le pays. Un texte poignant sur les traces d’une jeune adolescente confrontée aux cruautés de la vie, conjugant à merveille le roman historique et le récit initiatique dans un univers chaotique, gangréné par la peur dont elle tentera de s’échapper.

 

À l’origine critique de cinéma, Paul Lynch se lance dans l’écriture romanesque à trente ans. C’est en regardant un documentaire sur la mort mystérieuse d’ouvriers irlandais en Pennsylvanie, au XIXe siècle, qu’il trouve l’inspiration pour un livre et entame l’écriture de Un ciel rouge, le matin. Perfectionniste, il revient cinquante, cent fois sur ses écrits pour les améliorer : « je veux avoir l’impression, en relisant, que j’ai perdu le contrôle de la phrase, que le langage m’a emporté, que je me suis oublié dans la langue. »

Décrit comme un « western irlandais », son roman nous emmène sur les terres natales de l’auteur, à Inishowen au nord-ouest de l’Irlande, en 1832. Un fermier, Coll Coyle, se voit injustement menacé d’expulsion. Il se rend alors chez le fils de son riche propriétaire, pour comprendre sa décision, mais il le tue accidentellement. Coll n’a dès lors plus le choix : pour éviter la pendaison, il prend la fuite, laissant derrière lui femme et enfants. À ses trousses, Farell, l’homme de main du propriétaire, véritable incarnation du mal. Une chasse à l’homme s’engage, qui se poursuivra de l’autre côté de l’Atlantique. Paul Lynch livre un premier roman audacieux, saisissant de noirceur. Comparé à Cormac McCarthy pour son écriture poétique et contemplative, l’auteur est considéré comme l’un des les romanciers les plus prometteurs de sa génération.

Après la publication de La Neige noire en 2015, Paul Lynch persiste et signe cette année avec Grace, fresque historique effroyable et saisissante sur l’Irlande du XIXè, pleine d’emphases et de contemplations lyriques. Porté par une somptueuse figure féminine, ce récit initiatique interroge le lecteur au travers d’une réflexion sur la condition sociale et humaine, la famille, la raison et la folie, menée par la danse frénétique d’une plume enflammée et celle d’un personnage poignant qui cherche désespérément un peu de lumière dans le chaos.

Photo : ©Richard Giligan


Bibliographie


En savoir plus

Le site officiel de Paul Lynch


 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Grace

Albin Michel - 2019

Grace Coyle, âgée de quatorze ans, vit avec sa mère Sarah et ses frère et soeurs dans un village irlandais du nom de Blackmountain. Alors que la Grande Famine de 1845 ravage le pays tout entier, sa mère, enceinte d’un cinquième enfant, cherche à protéger l’adolescente de la concupiscence de Boggs, le propriétaire de la maisonnette qu’occupe la famille en échange de services en nature. Aussi décide-t-elle de chasser Grace de la maison, l’envoyant gagner sa vie en ville, déguisée en homme. Rejointe en secret par son petit frère Colly, la jeune fille se résout à cette épreuve mais, au passage d’une rivière, le jeune garçon est emporté et n’en réchappera pas. Accompagnée dès lors par le fantôme de son frère, avec qui elle entretient un dialogue permanent, et habitée de multiples voix intérieures, Grace entreprend un incroyable périple à travers une Irlande que la famine a transformée en un pays apocalyptique et menaçant. Les dangers sur sa route sont nombreux, tandis que la frontière entre réel et imaginaire se brouille peu à peu... À la fois sombre et picaresque, Grace est un roman d’une incroyable beauté lyrique, traversé de scènes saisissantes et porté par un personnage féminin inoubliable.