Le roman s’écrit en bande dessinée *

Grand Large, rotonde Jacques Cartier

7 mai 2018.
 

Depuis quelque temps, les adaptations littéraires en bande dessinée fleurissent sous les plumes d’artistes qui s’emparent avec ferveur de grands classiques, de romans, de biographies, nous livrant une version très personnelle de leurs textes favoris.
À travers plus d’une centaine de planches originales, l’exposition invite
à la découverte et à la relecture de textes captivants.
* En référence à la Revue (A SUIVRE), éditions Casterman.

Jean Harambat se penche sur les derniers chants de l’Odyssée et nous conte le retour d’Ulysse à Ithaque assorti des commentaires d’hellénistes avertis : Ulysse, les chants du retour (Actes Sud BD, 2014), puis il termine le roman inachevé de Stevenson Hermiston, Le juge pendeur, Futuropolis 2018.

Souhaitant dénoncer le consumérisme exacerbé de notre époque, Martin Veyron s’empare avec bonheur de la nouvelle de Tolstoï Ce qu’il faut de terre à l’homme (Dargaud 2016) tandis que David Sala transcrit à l’aquarelle dans un découpage brillant Le joueur d’échecs de Stefan Zweig (Casterman, 2017).

Habitué d’Albert Camus dont il a déjà adapté L’hôte et L’étranger (Gallimard BD, 2009 et 2013), Jacques Ferrandez nous dépeint la vie de Jacques Cormery, enfant d’Alger dans le roman autobiographique Le premier homme (Gallimard BD, 2017). `

Profession du père

Avec la délicatesse qu’il convient face au terrible récit autobiographique de Sorj Chalandon, Sébastien Gnaedig interprète subtilement Profession du père (Futuropolis, 2018) alors que Terkel Risbjerg et Anne-Caroline Pandolfo jouent à merveille de l’encre de Chine pour camper la terrible héroïne du roman de Ron Rash, Séréna (Sarbacane, 2018).

Serena

Et enfin un grand classique illustré de mains de maître par l’artiste russe Anton Lomaëv, Moby Dick (Sarbacane, 2017).

 

DERNIER OUVRAGE

 
Bande Dessinée

Le premier homme

Gallimard BD - 2017

« En somme, je vais parler de ceux que j’aimais », écrit Albert Camus dans une note pour l’œuvre à laquelle il travaillait au moment de sa mort. Il y avait jeté les bases de ce que serait son récit de l’enfance : une odyssée temporelle et émotionnelle à travers ses souvenirs, un récit qui, sous couvert de fiction, revêt un caractère autobiographique exceptionnel. À la recherche de ses origines, il y évoque avec une singulière tendresse son univers familial, le rôle des femmes, celui de l’école, la découverte du monde extérieur... En filigrane, on découvre les racines de ce qui fera la personnalité de Camus, sa sensibilité, la genèse de sa pensée, les raisons de son engagement.


Revue de presse

 

DERNIER OUVRAGE

 
Bande Dessinée

Moby Dick

Sarbacane - 2017

Qui ne connaît pas l’affrontement obsessionnel, digne des grandes tragédies antiques, entre le capitaine Achab et la célèbre baleine blanche ? Et pourtant, jamais cette aventure mythique n’avait été illustrée à ce format à un tel niveau d’images, avec quasiment un tableau en vis-à-vis de chaque page. Cette édition fera date, tant pour le jeune public, auquel elle offre un point d’entrée somptueux dans l’univers de Melville – que pour les nombreux amoureux de cette œuvre unique du patrimoine.

Revue de presse

"Abandonné au bleu sous toutes ses nuances, son pinceau baigne d’un halo éthéré la quête obsessionnelle du vieux marin au regard halluciné – comme celui du lecteur, par tant de prouesse." (Frédéric Potet, Le Monde)

"Ce format exceptionnel est une porte d’entrée magique dans le monde imaginaire de Melville." (Catherine Makereel, Le Soir)

"Pour ceux qui n’ont pas lu « Moby Dick » mais veulent découvrir ce monument de la littérature américaine, cet album est parfait. » (Le Parisien)

 

DERNIER OUVRAGE

 
Bande Dessinée

Le joueur d’échecs

Casterman BD - 2017

Les premiers pas furent un fiasco, je n’arrêtais pas de m’embrouiller, cinq, dix, vingt fois, je dus reprendre le début de la partie.
Mais j’avais tout mon temps... Moi, l’esclave du néant...

1941. Dans les salons feutrés d’un paquebot en route pour l’Argentine, le champion du monde d’échecs affronte lors d’une ultime partie un aristocrate viennois, dont l’incroyable maîtrise du jeu est née dans l’antre de la tyrannie.
Cette dénonciation poignante et désespérée de la barbarie nazie est le dernier texte écrit par Stefan Zweig avant son suicide.

Revue de presse

"Chaque case devient une toile, une oeuvre unique, une aquarelle, avec des tons verts et rouges. Avec ce souci du détail : des quadrillages à l’infini, dans la forme des planches, mais aussi à l’intérieur des cases pour rappeler le plateau d’un jeu d’échec." (France Inter)

"David Sala signe une somptueuse adaptation d’une nouvelle crépusculaire de Stefan Zweig et laisse éclater son talent." (Jérôme Dupuis, L’Express)

 

DERNIER OUVRAGE

 
Bande Dessinée

Profession du père

Futuropolis - 2018

"Mon père disait qu’il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider.
Je n’avais pas le choix.
C’était un ordre.
J’étais fier.
Mais j’avais peur aussi…
À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet."

Revue de presse

"Entre la violence d’un père et la souffrance d’un enfant, le roman de Sorj Chalandon explore une vaste gamme d’émotions. Il faudra bien tout le talent de Sébastien Gnaedig pour les mettre en image." (L’écran à la page)

 

DERNIER OUVRAGE

 

Hermiston, l’intégrale

Futuropolis - 2018

En 1894, Robert Louis Stevenson rend son dernier souffle alors qu’il est en train de dicter Hermiston le juge pendeur. Cet ultime récit devait être, selon l’auteur lui-même, son testament, son chef-d’œuvre. Jamais terminé, ce joyau demeure méconnu du grand public. Plus d’un siècle après, Jean Harambat s’en empare pour en proposer une version en bande dessinée et l’achever ! Nous sommes au début du dix-neuvième siècle, dans une Écosse encore passionnément attachée à ses traditions. Lord Hermiston est un juge impitoyable et redouté de tous. Il condamne au gibet quiconque s’est mis en dehors de la loi. Son fils, Archibald, pour qui l’être humain n’a pas vocation à décider de la vie ou de la mort de son prochain, se dresse contre lui : lors d’une pendaison orchestrée par son père, il s’écrie publiquement : « c’est un assassinat ! ». Un violent tête-à-tête oppose les deux hommes lors du retour du fils à la demeure, le soir, près de l’âtre. Le père exile son fils qu’il estime faible et inconséquent. Il chasse Archie et l’envoie s’occuper des terres familiales, sur la paroisse d’Hermiston, dans la la lande écossaise. Archibald, troublé par cet affrontement, y mène alors une vie solitaire et mélancolique, diverti toutefois par ses visites au pasteur et les récits pleins de verve que lui fait sa vieille servante énamourée, Kirstie. Elle lui conte les légendes du pays, la vie de ses ancêtres et les exploits de ses neveux hauts en couleurs, surnommés les « Quatre Frères Noirs ».
Archie croise à la messe Christina, la sœur des « Frères Noirs », à la fois tentatrice et innocente. Il en tombe amoureux et les jeunes gens se donnent des rendez-vous secrets dans la lande, près de la Pierre du Tisseur. Mais la tragédie pointe son nez avec l’arrivée de Frank, le faux-frère, le double maléfique, qui se prétend l’ami d’Archie.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Bande Dessinée

Enferme moi si tu peux

Casterman - 2019

Six récits de vie étonnants qui interrogent sur des capacités trop rarement explorées de l’esprit humain.
Entre la fin du XIXe et le milieu du XXe siècle, femmes, pauvres, malades et fous n’ont aucun droit. Parmi eux, Augustin Lesage, Madge Gill, le Facteur Cheval, Aloïse, Marjan Gruzewski et Judith Scott sont enfermés dans une société qui les exclut. Ils vont pourtant transformer leur vie en destin fabuleux. Un jour, du fond de leur gouffre, une inspiration irrépressible leur ouvre une porte. Sans culture, sans formation artistique, ils entrent comme par magie dans un monde de créativité virtuose. Touchés par la grâce ou par un « super-pouvoir de l’esprit », ils nous ont laissé des œuvres qui nous plongent dans un mystère infini.