Ce vendredi : les lycéens et apprentis à la découverte du festival

17 mai 2018.

Après s’être plongées dans la lecture d’un des quatre romans au programme, 30 classes bretonnes se donnent rendez-vous ce vendredi 18  mai à Saint-Malo pour présenter aux auteurs leur carnet de bord, et passer une journée passionnante !

 

Créant autour du thème « Entre deux mondes : exil, exode et migration », les lycéens et apprentis se sont inspiré des romans d’Insa Sané (Sarcelles-Dakar, Sarbacane), Paola Pigani (Venus d’ailleurs, Liana Levi), Velibor Čolić (Manuel d’exil, Gallimard), ou de Wilfried N’Sondé (Le cœur des enfants léopards, Actes Sud). Chaque classe pourra discuter avec l’auteur du roman sur lequel elle a travaillé et lui montrer les carnets de bord qu’elles en ont tiré ! Certains d’entre eux seront désignés Coup de cœur 2018...

Les classes qui l’ont choisi creuseront la réflexion grâce au film d’Olivier Jobard et Claire Billet Tu seras suédoise, ma fille, qui suit l’itinéraire d’une famille en exil de la Syrie à la Suède. D’autres rencontreront Anne-Rozenn Ginet, libraire du Grenier à Dinan, ou découvriront la très belle exposition BD : Le roman s’écrit en bande-dessinée.

Enfin, chaque lycéen et apprenti pourra découvrir le salon du livre, et repartir avec quelques ouvrages grâce aux coupons livres de la région...


CLASSES DE LYCEE ET CFA PARTICIPANT AUX JOURNÉES SCOLAIRES 2018

Côtes-d’Armor (22)
Lycée professionnel Beauregard de Taden (CAP1 et 2)
Lycée Eugène Freyssinet de Saint-Brieuc (1ere L2/ES 1)
Lycée Notre-Dame de Compostal de Rostronen (2nde Littso)
Lycée La Fontaine des Eaux de Dinan (2nde 1)
Lycée Ernest Renan de Saint-Brieuc (2nde 8)
Lycée Joseph Savina de Tréguiez (1ere L 1)

Finistère (29)
Lycée Saint-Esprit de Landivisiau (2nde Littso)
Lycée Brizeux de Quimper (2nde 6)

Ille-et-Vilaine (35)
CFA Antoine de Saint-Exupéry de Rennes ( Bac Pro 2)
CFA BTP Ille et Vilaine de Rennes (1ere Torgo)
CFA INHNI Ouest de Bruz (2nde HPS)
Lycée Jean Guéhenno de Fougères (1ere STMG B)
Lycée Professionnel Louis Guilloux de Rennes (2nde Métiers de la mode et du vêtement)
Lycée Saint-Magloire de Dol-de-Bretagne (2nde Littso)
Lycée Chateaubriand de Combourg (2nde Littso)
Lycée Sévigné de Cesson-Sévigné (2nde 13)
Lycée Bertrand d’Argentré de Vitré (2nde Littso)
Lycée Chateaubriand de Combourg (2nde Littso)
Lycée Anita Conti de Bruz (1ere S2)
Lycée Bréquigny de Rennes (2nde Littso)
Lycée Victor et Hélène Basch de Rennes (1ere ES1)

Morbihan (56)
Lycée Benjamin Franklin d’Auray (1ere STMG)
Lycée Professionnel Le Sullio de Saint-Jean Brevelay (Bac Pro productions horticoles)
Lycée Professionnel Saint-Joseph Vannes (3ème Pep)
CFA Ville de Lorient (CAP APR / CAP RCI)
Lycée Émile Zola de Hennebont (2nde GA)
Lycée Professionnel Louis Armand de Locminé (2nde BPMV)
Lycée Charles de Gaulle de Vannes (1ere ES1)
Lycée Colbert de Lorient (2nde 5 Littso)
Lycée La Mennais de Ploërmel (2nde Littso)

 

DERNIER OUVRAGE

 
Littérature jeunesse

Les cancres de Rousseau

Sarbacane - 2017

C’est l’année ou jamais pour Djiraël. Il est en terminale et il a la chance de se retrouver dans la même classe que ses potes de toujours : Armand, Sacha, Rania, Doumam et Jazz. En plus, le prof principal, c’est Monsieur Fèvre – le seul prof à s’intéresser à eux… Il ne manque au bonheur de Djiraël qu’un baiser de Tatiana, qu’il convoite depuis la Seconde. En tout cas, Djiraël a décidé que cette année serait inoubliable. Aussi, quitte à se mettre l’administration à dos, il fera en sorte que l’éclate passe avant le baccalauréat.

Revue de presse

"Le résultat, une fois encore, est remarquable. Le texte se lit autant qu’il s’écoute, la langue est puissante, riche de mille influences, elle charrie les images, les atmosphères, elle est le son du livre, sa musique, son rythme. Son souffle." (Michel Abescat, Télérama)

"Insa Sané s’est attaché à construire ce qu’il appelle une "Comédie Urbaine", qui raconte autrement la banlieue en France, sa jeunesse, sa colère et ses espoirs. Des livres parfois très sombres et violents ! » (Arte)

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Un océan, deux mers, trois continents

Actes Sud - 2018

Au tout début du XVIIe siècle, Nsaku Ne Vunda, ordonné prêtre et baptisé Dom Antonio Manuel, est chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape. En faisant ses adieux à son Kongo natal, il ignore que le long voyage censé le mener à Rome va passer par le Nouveau Monde, et que le bateau sur lequel il s’apprête à embarquer est un navire négrier. De quoi mettre à mal sa foi en Dieu et en l’homme...
Wilfried N’Sondé s’empare avec ardeur d’un personnage méconnu de l’Histoire pour dénoncer les horreurs d’une époque d’obscurantisme et exalter la beauté de l’espérance.


Revue de presse

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Le livre des départs

Gallimard - 2020

« Je suis un migrant, un chien mille fois blessé qui sait explorer une ville. Je sors et je fais des cercles autour de mon immeuble. Je renifle les bars et les restaurants ».

Velibor Čolić, à travers le récit de son propre exil, nous fait partager le sentiment de déréliction des migrants, et l’errance sans espoir de ceux qui ne trouveront jamais vraiment leur demeure. Il évoque avec ironie ses rapports avec les institutions, les administrations, les psychiatres, les écrivains, et bien sûr avec les femmes, qui tiennent une grande place ici bien qu’elles aient plus souvent été source de désir ardent et frustré que de bonheur. Son récit est aussi un hommage à la langue française, à la fois déchirant et plein de fantaisie.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Des orties et des hommes

Liana Lévi - 2019

Dans le hameau de Cellefrouin, la petite Pia observe intensément le travail des homme, les bêtes, les arbres, toute une vie qui bruisse autour d’elle. Entourée des ses grands-parents, immigrés italiens, de ses parents éleveurs et d’une fratrie très remuante, elle observe aussi la dureté de ce pays où l’on peine à gagner sa vie, où les fermes se dépeuplent, où un homme se pend dans son étable, où un adolescent tue son père. Bientôt, les murs des granges se couvrent d’affiches “Vivre et travailler au pays”, invitant les paysans d’ici à penser à ceux du Larzac en lutte. A l’occasion d’un voyage à Turin, au cours de l’été 1976, Pia s’éloigne pour la première fois des siens. A son retour, une terrible sécheresse rend tout méconnaissable autour d’elle. Quelque chose est mort et ne renaîtra plus. Entre l’écho des tronçonneuses, le parler bigarré des vieux, des ouvriers manouches, turcs ou portugais et les mots des poètes qu’elle découvre, sa propre voix s’impose pour raconter la fin de ce monde agricole. Et la possibilité de le garder en soi ppur toujours. Sans aucun doute le roman le plus intime de Paola Pigani. Un hommage vibrant à la nostalgie de l’enfance, à la nature, à la rêverie, à la lecture et à l’éveil adolescent.