Concours de nouvelles 2019 : "Prendre son élan", avec Valérie Zénatti

18 février 2019.

Tu as entre 11 et 18 ans ? Tu aimes écrire et tu rêves d’être publié ? Participe au grand concours de nouvelles présidé par l’écrivain Valérie Zénatti en écrivant une suite de 2 à 4 pages à l’un de ses deux sujets.

 

Dans le cadre de la 30e édition du Festival international du livre et du film Saint-Malo Étonnants Voyageurs qui se déroulera du 08 au 10 juin 2019, un concours national d’écriture de nouvelles est organisé pour les jeunes de 11 à 18 ans résidant en France Métropolitaine et dans les DOM et TOM.

INSCRIPTIONS CLOSES

2019 Page de garde
2019 sujets















D’ampleur nationale, ce concours individuel d’écriture de nouvelles est organisé en partenariat avec la MGEN, bénéficie de l’agrément du Ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse et du soutien de Gallimard Jeunesse.


LE CONCOURS :

Imaginez une nouvelle de deux à quatre pages proposant une suite à l’un des deux sujets rédigés par Valérie Zénatti, marraine du concours, sur le thème : "Prendre son élan"

Le Message de Valérie Zénatti à tous les candidats :

« Je ne sais pas s’il existe de bons conseils pour écrire, comme j’ignore s’il existe de bons conseils pour vivre, je crois profondément que chacun doit chercher et trouver sa voie (et sa voix). Mais je peux dire que l’élan me semble être quelque chose de très important, pour vivre comme pour écrire. Prendre son élan, c’est un moment où l’on rassemble ses forces, on retient son souffle et déjà dans cet instant quelque chose du futur est contenu, et il ne demande qu’à se déployer.
Je dis souvent que si j’écris aussi pour les enfants et les adolescents, c’est parce que c’est un âge où l’on prend son élan, chargé de doutes et de rêves, de craintes et d’espoirs.
L’élan, c’est un moment d’audace, d’imagination, d’inconscience. C’est ce qui doit permettre au corps de courir, à des phrases de s’épanouir. C’est un moment où l’on doit se faire confiance, et oser se surprendre. Si vous êtes les premiers à être surpris par ce que vous aurez écrit, le pari de l’écriture sera gagné.

Valérie Zenatti »


À GAGNER :


LA MARRAINE 2019 : VALÉRIE ZÉNATTI

Reconnue à la fois pour ses livres jeunesse et ses romans pour adultes, par ailleurs auteure et scénariste, Valérie Zénatti explore dans son œuvre son pays d’adoption, Israël, les répercussions de l’Histoire dans les histoires et toujours en filigrane les quêtes d’identité de personnages, servis par une écriture vibrante et lumineuse.

Valérie Zénatti se consacre depuis 2004 à l’écriture et à la traduction, après avoir été journaliste et professeure d’hébreu. Elle se nourrit, dans ses textes, de son histoire d’exil, de sa quête d’identité et de son difficile apprentissage de l’hébreu, à treize ans, lorsqu’elle quitte la France pour Israël, où elle passera son adolescence. La découverte de cette langue lui est alors un refuge, dont elle ne cesse d’explorer toutes les facettes à la fois dans son travail romanesque et dans ses traductions.

Valérie Zénatti publie d’abord de nombreux ouvrages pour la jeunesse, pour la plupart inspirés de son histoire personnelle. Quand j’étais soldate (2002), retrace le quotidien d’une jeune israélienne obligée de faire son service militaire. Dans Une bouteille dans la mer de Gaza (2005), elle place de nouveau l’argument de son récit en Israël, mais cette fois-ci à Gaza, au cœur du conflit israélo-palestinien. Distingué par plusieurs prix, adapté en film en 2012 par Thierry Binisti et mis en scène pour le festival d’Avignon en 2018, ce livre connaît un grand succès. Son premier roman pour adultes En Retard pour la guerre (2006) la fera découvrir du grand public et sera à son tour adapté pour le cinéma en 2009, par Alain Tasma. En 2014 son roman Jacob, Jacob explore l’histoire d’un séfarade pied-noir et de sa famille pendant la seconde guerre mondiale, puis pendant la guerre d’Algérie. Il sera salué par, entre autres, le prix du livre Inter. Elle est actuellement en train d’écrire une série pour Canal+.

En parallèle, Valérie Zénatti traduit de l’hébreu en français plus d’une dizaine de livres de son ami Aharon Appelfeld, grand romancier et poète israélien du XXème siècle. Elle lui consacre un récit, Mensonges, en 2011, qui retrace l’histoire de leur rencontre. À la mort de l’écrivain, elle entreprend de suivre ses traces, de Paris à Tel Aviv, jusqu’à sa ville natale en Ukraine, pour que continue de résonner sa voix. Elle raconte ce pèlerinage dans son dernier ouvrage : Dans Le Faisceau des vivants (janvier 2019, L’Olivier). Lieu de la construction du deuil, de l’apprivoisement du silence, ce récit dessine surtout un poétique hommage à leur amitié.

Elle nous fait l’honneur en 2019 d’être la marraine du concours de nouvelles, et propose aux jeunes de prendre leur élan en continuant l’un des deux incipiti qu’elle leur propose.


CALENDRIER DU CONCOURS


Vous êtes intéressé ?

Il vous suffit de télécharger les documents ci-dessous contenant :

2019 sujets
2019 Page de garde
2019 règlement
Affiche Concours nouvelles

Et de respecter les consignes suivantes :

1. J’envoie 2 exemplaires de la même nouvelle.
2. Ma nouvelle comporte au moins 2 pages et ne dépasse pas 4 pages (recto-verso autorisé).
3. Ma nouvelle commence bien par la dernière phrase de l’incipit choisi.
4. Le texte est bien lisible, dactylographié, imprimé en noir et ne comporte aucune illustration.
5. Ma nouvelle comporte un titre clairement indiqué sur la page 1.Les 2 exemplaires sont anonymes : aucun nom ni indication géographique n’y figure.
6. Les pages de chaque nouvelle sont numérotées et agrafées séparément.
7. La page de garde doit obligatoirement être rempli et joint à la nouvelle !

Merci de tout lire attentivement, puis de vous inscrire via le lien suivant :

INSCRIPTIONS EN LIGNE : Remplissez le formulaire

Télécharger les documents dans les documents joints.


Attention : Ceci est un concours d’écriture de nouvelles.

N’oubliez donc quelques règles de base : une nouvelle est une fiction brève et intense présentant des personnages peu nombreux qui réagissent à l’événement au cœur du récit. Elle comporte impérativement un titre qui ajoute du sens à l’intrigue et se termine par une chute originale ou déroutante qui respecte cependant la cohérence du récit.


Pour toute question, merci de nous contacter au 02 99 31 05 74 ou par mail : concours.nouvelles@etonnants-voyageurs.com

 

DERNIER OUVRAGE

 

Dans le faisceau des vivants

L’Olivier, 2019 - 2019

Le 4 janvier 2018, la mort d’Aharon Appelfeld plonge sa traductrice, Valérie Zenatti, dans un véritable état de choc.
Car leur relation n’était pas seulement celle d’un écrivain et de sa traductrice. C’était aussi celle d’un vieil homme et d’une jeune femme, de deux amis qui se parlaient sans cesse ; De quoi parlaient-ils ? D’écriture, de langues, d’amour, d’animalité, d’enfance. De la terreur d’être traqué. Ils partageaient aussi quelques silences.
Ne pouvant se résoudre à perdre cette voix dont l’écho résonne en elle, Valérie Zenatti cherche à la saisir par tous les moyens, suivant une trajectoire qui la conduira jusqu’en Ukraine, à Czernowitz, la ville natale d’Aharon.
Dans le faisceau des vivants révèle, à travers le récit d’une complicité rare, un portrait intime du plus grand écrivain qu’il fut. Aharon Appelfeld était l’une des voix les plus importantes de la littérature israélienne. Des jours d’une stupéfiante clarté, paru en janvier 2018, est son dernier roman paru en France. Valérie Zenatti est sa traductrice depuis Histoire d’une vie (prix Médicis étrager 2004).