Sam. 14h-17h45, Grande Passerelle 2

Après-midi : créateurs de monde

8 juin 2019.
 

Game of thrones : Is winter coming ?

Suspense insoutenable : Is winter coming, or not ? Qui occupera le trône de fer, s’il demeure ? La dernière saison aura tenu en haleine le monde entier ! Pourquoi cette série nous fascine-t-elle autant ?

En passe de s’élever au rang de mythe, elle passionne les foules, mais aussi les philosophes et écrivains. On ne compte plus les Unes des magazines, les numéros hors séries parus à l’approche de la diffusion de l’ultime saison de la série.

Rencontre à 15h15 avec Patrick K. Dewdney fondu de SF, Gérard Wajcman (Les séries, le monde, la crise, les femmes), et Tristan Garcia, passionné, qui signe Tu ne sais rien, Jon Snow dans le dernier Philosophie Magazine consacré à la série. Avec la projection d’un film à 14h.


Never ending man : Hayao Miyazaki

Avec complicité et délicatesse, Kaku Arakawa filme le maître de l’animation japonaise, réalisateur au sommet de sa gloire, qui, à la surprise générale, annonce sa retraite définitive. Très vite, il a du mal à refréner sa passion de toujours pour la création et s’interroge pour la première fois sur l’usage des nouvelles technologies... Une œuvre crépusculaire qui mène à une renaissance.

Projection à 16h30 suivie d’une rencontre « Créateurs de mondes », avec Muriel Barbery et Nicolas de Crécy à 17h45.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Un étrange pays

Un soir de neige, un affable rouquin nommé Petrus semble surgir de nulle part dans la cave du castillo d’Estrémadure où Alejandro de Yepes et Jesús Rocamora, jeunes officiers de l’armée régulière espagnole, ont établi leur campement. C’est la sixième année de la plus grande guerre jamais endurée par les humains et le début d’une aventure extraordinaire qui voit les deux espagnols quitter leur poste et traverser un pont invisible. Car Petrus est un elfe. Il vient du monde secret des brumes où est déjà assemblée une compagnie d’elfes, de femmes et d’hommes en charge du destin de la guerre. Bientôt, Alejandro et Jesús vont découvrir la terre de leur nouveau compagnon – terre d’harmonie naturelle, de beauté et de poésie, confrontée elle aussi aux fléaux des conflits et des déclins. Là, ils côtoient des êtres insolites, sacrifient à d’étranges rituels de thé et de calligraphie, rencontrent l’amour et, en compagnie de Petrus, elfe iconoclaste et buveur, participent à la dernière bataille où se dessine l’identité du monde à venir.Réflexion sur les tourments perpétuels des civilisations, sur la vie des morts, sur le pouvoir de la poésie et de la fiction, Un étrange pays est tout à la fois un conte infusé de magie, un roman d’aventure, une méditation, un appel à l’imagination et au rêve. Il mêle humour et considérations métaphysiques, éléments merveilleux et thèmes contemporains, et s’inspire largement de l’esthétique asiatique. Bien qu’on y retrouve les personnages de La vie des elfes et qu’il en prolonge l’intrigue, c’est un roman autonome qui peut se lire indépendamment du premier volet consacré aux elfes.


 

DERNIER OUVRAGE

 
Roman graphique

Les Amours d’un fantôme en temps de guerre

Albin Michel - 2018

Pour retrouver ses parents disparus lors de la guerre des fantômes, un adolescent s’enrôle de la Résistance. La Seconde Guerre mondiale des humains interfère dans la destinée du jeune fantôme. Pourtant, quand il tombe amoureux d’une jeune humaine, il s’aperçoit que la communication de son monde vers le sien ne se fait pas : l’adolescente ne semble pas consciente de son existence.


 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

La Peste et la vigne - Le Cycle de Syffe T.2

Au Diable Vauvert - 2018

Adolescent sans famille, Syffe est réduit à l’esclavage, dans une époque de guerres et de grandes épidémies. Lorsque la peste s’abat sur les mines où il est prisonnier, il trouve l’occasion de prendre la fuite. Une seule idée l’obnubile, retrouver Brindille, son amour d’enfance, captive des énigmatiques Feuillus. Son périple mouvementé au travers des Primautés de Brune le conduira à se faire tour à tour instructeur, vagabond et mercenaire, tandis qu’il assiste, impuissant, aux tourments d’un pays déchiré par la guerre civile.


 

DERNIER OUVRAGE

 
Essais

Les séries, le monde, la crise, les femmes

Verdier - 2018

La série n’est pas simplement un genre télévisé en vogue, c’est d’abord une forme. C’est du neuf esthétique, et on sait que les inventions de formes sont rares. Pour la décrire, il faut se lancer dans une anatomie comparative et la confronter à d’autres formes, au cinéma, évidemment, mais aussi à des formes plus anciennes, fondamentales dans notre civilisation : au mythe, au roman, aussi au tableau.

La question de la série se pose depuis toujours, dans la littérature, avec le feuilleton par exemple, ou dans l’art, avec les Nymphéas de Monet, la reproductibilité technique selon Walter Benjamin ou la collection, notamment.

Mais la forme-série n’est pas qu’un problème esthétique, et cette forme n’est pas seulement nouvelle, elle est profondément actuelle. La forme-série pourrait être le langage du monde comme il est : en crise. La série serait une forme de crise. Elle serait structurée comme le monde en crise, ou le monde serait lui-même structuré comme une série.

D’où l’interrogation qui anime le propos : de quoi la série est-elle la forme ? La série symptôme du monde comme il va, ou comme il ne va pas. Une forme témoin du malaise dans la civilisation. Cela conduit, pour finir, à la question de savoir pourquoi les femmes occupent le devant de la scène des séries.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Jules Verne. Voyages extraordinaires

Omnibus - 2018

Vingt mille lieues sous les mers, Voyage au centre de la Terre, Le Tour du monde en quatre-vingts jours, Le Château des Carpathes : le fond des océans, les entrailles de la Terre, le monde et sa diversité, l’univers de la musique. Quatre héros poussés par la passion : un proscrit, le capitaine Nemo ; un savant, le professeur Lidenbrock ; un joueur, Phileas Fogg ; une diva, la Stilla. Autant de voyages extraordinaires de Jules Verne, l’auteur français le plus traduit dans le monde, quatre chefs-d’œuvre dans un magnifique coffret ajouré, illustrés des 223 gravures et des 20 hors-texte en couleurs de l’édition Hetzel d’origine.