Sam. 14h, CCI (petite salle)

Sexe, race et colonies

24 mai 2019.
 

Un livre explosif. « Du sauvage exotique et désirable dès le Quattrocento, aux corps dominés puis stéréotypés par les appétits colons, toute l’histoire des représentations du corps indigène », écrivent Pascal Blanchard et Nicolas Bancel. 1 200 illustrations attestent de la fascination pour cet autre fantasmé et
violenté des siècles durant, qui tente depuis quelques décennies de se redéfinir. Une histoire complexe et taboue. Un débat nécessaire.

Avec Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Abd Al Malik. Un livre et une exposition Sexe, regards & colonies.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Essais

Décolonisations françaises : la chute d’un empire

La Martinière, 2020 - 2020

L’empire colonial français se développe au XIXe siècle et devient le deuxième empire le plus vaste du monde, après celui du Royaume-Uni. Les contestations se multiplient dès l’entre-deux-guerres. Mais les bouleversements liés à la Seconde Guerre Mondiale accentuent la remise en question de la domination française. Commence dès lors un long processus de décolonisation, qui est aussi le plus long conflit de la France au XXe siècle, depuis les premiers soulèvements en 1943 jusqu’aux dernières indépendances au milieu des années 1970.

Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire évoquent toutes les facettes et les contradictions de ce processus, tantôt marqué par des épisodes d’une violence inouïe, tantôt accompagné de réformes et d’accords bilatéraux maintenant, des décennies plus tard, une forte dépendance des pays décolonisés vis-à-vis de la France. À travers près de 250 photographies, documents de presse ou affiches, ils décryptent l’un des plus grands basculements de l’histoire récente, et posent un regard renouvelé sur les deux faces du miroir colonial.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Essais

La France arabo-orientale. Treize siècles de présences

La Découverte - 2013

L’histoire de la France arabo-orientale commence dès le VIIe siècle, au moment des conquêtes arabes, et traverse treize siècles d’histoire de France, avec les présences de populations maghrébines, proche-orientales et ottomanes dans l’Hexagone. Ces présences ont contribué à bâtir l’histoire politique, culturelle, militaire, religieuse, artistique et économique de ce pays, de l’empire carolingien de Charlemagne à la République actuelle. Cette anthologie en raconte pas à pas le récit (oublié), en montre les images (inédites) et en souligne toutes les contradictions, du temps des « Sarrasins » à celui de la citoyenneté. Être « arabo-oriental » en France, quel que soit le pays, l’empire, la culture, la colonie ou le département d’où l’on vient ou la religion qui est la sienne (chrétien, musulman ou juif), c’est s’inscrire dans un récit peuplé de héros, de lieux de mémoire, de mythes, de combats, de violences, de rêves et d’échecs. Mais c’est aussi s’inscrire dans ces identités multiples qui sont partie intégrante de la France du XXIe siècle. La France arabo-orientale est un livre unique au regard de l’incroyable iconographie qu’il propose, des enjeux qu’il porte et de l’histoire qu’il rend désormais accessible.


Revue de presse :

 

DERNIER OUVRAGE

 
Essais

Camus, l’art de la révolte

- 2016

« Dans une France où une figure internationale, médiatique, cohérente, courageuse, cherchant sans relâche un consensus pertinent et incarnant la grandeur des idéaux intellectuel et humaniste, est totalement absente, voici mon frère, voici notre héros : Albert Camus. »

Abd Al Malik a rencontré Albert Camus dans les pages de ses livres. Et cette rencontre a forgé son devenir d’artiste, de musicien, d écrivain. Entre les premiers textes dans la cité de Strasbourg, les échecs des débuts et les souvenirs d’enfance, il nous montre ici l’importance qu’elle a prise dans son parcours. Le tirant toujours plus haut, toujours plus loin.

Revue de presse :

"Dans Camus, L’art de la révolte Abd al Malik convoque la figure de l’intellectuel engagé. Absurde ? Non ! Camus, son « frère » est, selon lui, « l’homme révolté » dont notre époque a besoin." (Thibault Boixière, Unidivers)

"On ne peut s’empêcher d’entendre les voix de Malik-Camus au fil de la lecture. Mais le livre n’est pas qu’un simple hommage. C’est une ode à la littérature qui bouleverse, qui change une vie, qui fait découvrir le monde." (Audrey Viala, CCAS)

"Albert Camus est l’un des écrivains qui a le plus influencé l’auteur-compositeur-interprète Abd Al Malik dans sa vie et son parcours d’artiste. Ce n’est pas un hasard s’il lui a consacré une pièce il y a quelques temps. L’auteur de La Peste est désormais au coeur de son dernier ouvrage, Camus, l’art de la révolte (Fayard) d’inspiration autobiographique mêlant souvenirs et slams." (Noémie Sudre, Hachette)