Sam. 12h, CCI //14h, Magic Mirror 1 // 16h45, ENSM 2

BD : Riad Sattouf

24 mai 2019.
 

Il nous revient avec le tome 4 de L’ Arabe du futur (Allary), aujourd’hui traduit en 22 langues. Avec humour et gravité, il raconte son enfance et son adolescence, entre la Syrie et la Bretagne, partagé entre père et mère. Avec une maîtrise parfaite de la narration, il exprime les sentiments les plus complexes dans une savante juxtaposition de textes et de dessins tout en rondeur. Une histoire personnelle qui embrasse l’universel.

Ne manquez pas son « Grand entretien » à la CCI, samedi à 12h. Et une rencontre spéciale autour de ses Cahiers d’Esther, voyage quelque peu agité des métamorphoses d’une gamine intrépide en adulte. Un sujet idéal pour celui qui se passionne, selon ses mots, pour le côté tragicomique de l’adolescence.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Bande Dessinée

L’Arabe du futur 4

Allard Éditions - 2018

Ce quatrième tome du succès mondial L’ Arabe du futur couvre les années 1987-1992.
Âgé de neuf ans au début de ce volume, le petit Riad devient adolescent. Une adolescence d’autant plus compliquée qu’il est tiraillé entre ses deux cultures – française et syrienne – et que ses parents ne s’entendent plus. Son père est parti seul travailler en Arabie saoudite et se tourne de plus en plus vers la religion… Sa mère est rentrée en Bretagne avec les enfants, elle ne supporte plus le virage religieux de son mari. C’est alors que la famille au complet doit retourner en Syrie…
Dans le premier tome (1978-1984), le petit Riad était ballotté, de sa naissance à ses six ans, entre la Libye de Kadhafi, la Bretagne de ses grands-parents et la Syrie de Hafez Al-Assad.
Le deuxième tome (1984-1985) racontait sa première année d’école en Syrie.
Le troisième tome (1985-1987) était celui de sa circoncision.
Ce quatrième tome, exceptionnel par son format (288 pages) et par ce qu’il révèle (le coup d’État de son père), est le point d’orgue de la série.
La série L’Arabe du futur est traduite dans 22 langues.