Sam. 15h45, Magic Mirror 2

Ré-enchanter le monde

24 mai 2019.
 

Quand la littérature revisite notre façon de voir le réel et lui infuse du fantastique. Les Pierres (Anacharsis) de C. Morandini s’animent, le minéral devenu vital, et questionnent le quotidien d’un village. Fascinant, autant que la jeune Tracy de J. Bradbury qui renoue avec son animalité dans Sauvage (Gallmeister). Le réel se fait partout bouillonnant, neuf.

Avec Muriel Barbery, Jamey Bradbury, Lola Gruber, Claudio Morandini

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Un étrange pays

Un soir de neige, un affable rouquin nommé Petrus semble surgir de nulle part dans la cave du castillo d’Estrémadure où Alejandro de Yepes et Jesús Rocamora, jeunes officiers de l’armée régulière espagnole, ont établi leur campement. C’est la sixième année de la plus grande guerre jamais endurée par les humains et le début d’une aventure extraordinaire qui voit les deux espagnols quitter leur poste et traverser un pont invisible. Car Petrus est un elfe. Il vient du monde secret des brumes où est déjà assemblée une compagnie d’elfes, de femmes et d’hommes en charge du destin de la guerre. Bientôt, Alejandro et Jesús vont découvrir la terre de leur nouveau compagnon – terre d’harmonie naturelle, de beauté et de poésie, confrontée elle aussi aux fléaux des conflits et des déclins. Là, ils côtoient des êtres insolites, sacrifient à d’étranges rituels de thé et de calligraphie, rencontrent l’amour et, en compagnie de Petrus, elfe iconoclaste et buveur, participent à la dernière bataille où se dessine l’identité du monde à venir.Réflexion sur les tourments perpétuels des civilisations, sur la vie des morts, sur le pouvoir de la poésie et de la fiction, Un étrange pays est tout à la fois un conte infusé de magie, un roman d’aventure, une méditation, un appel à l’imagination et au rêve. Il mêle humour et considérations métaphysiques, éléments merveilleux et thèmes contemporains, et s’inspire largement de l’esthétique asiatique. Bien qu’on y retrouve les personnages de La vie des elfes et qu’il en prolonge l’intrigue, c’est un roman autonome qui peut se lire indépendamment du premier volet consacré aux elfes.


 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Sauvage

Gallmeister - 2019

À dix-sept ans, Tracy Petrikoff possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : « ne jamais perdre la maison de vue », « ne jamais rentrer avec les mains sales » et surtout « ne jamais faire saigner un humain ». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Elle s’interdit de l’avouer à son père, et ce lourd secret la hante jour et nuit. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses propres facultés hors du commun.

Traduit de l’américain par Jacques Mailhos


 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Trois concerts

Phébus - 2019

Clarisse Villain joue du violoncelle. Pour gagner sa vie, elle fait de la petite musique quand elle ne fait pas de la musique petitement : cachetons, dépannages... Plus rarement, elle interprète des œuvres éternelles dans des salles de province et des églises de banlieue.

Elle fut pourtant l’élève du génial Viktor Sobolevitz, à jamais marqué par le décès de son épouse. Et a pour amant occa-sionnel Remy Nevel, un critique musical influent.

Mais, malgré son talent, Clarisse ne sait pas se placer sur l’échiquier social. Et reste, en amour, la jeune enfant emmu-rée en elle-même que la musique a sauvée. Quand un jour, on lui propose d’interpréter une œuvre légen-daire mais inédite : les Suites de Paul Crespen...

Dans ce roman d’apprentissage qui évolue dans le monde de la musique classique, Lola Gruber multiplie les récits et les flash-backs tout en menant une réflexion sur notre soif de pureté et de reconnaissance. On tourne les pages avec avi-dité, séduit par la finesse de l’analyse psychologique autant que par un suspense diaboliquement généreux.


 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Les pierres

Anacharsis - 2018

Dans un pays de montagnes, les habitants des villages jumeaux de Sostigno (dans la vallée) et Testagno (sur les hauteurs) sont confrontés à un phénomène pour le moins intriguant : les pierres, rocs, cailloux, gravillons et autres galets de rivière se meuvent de par une volonté qui leur semble propre. Non sans malice parfois, ou suivant la logique énigmatique d’un aléatoire complet, les mouvements et apparitions inopinées des pierres dans ces villages chamboulent de fond en comble les rituels quotidiens des villageois, qui ont dû composer avec ce nouvel état de faits.

Les maisons glissent sur leurs fondations, des éboulements sournois menacent les bêtes, certains cailloux se décalent pour pouvoir trouver une place au soleil plutôt qu’à l’ombre, le lit du torrent adjacent change brusquement de cours… les
« gens de la ville » n’ont pas été longs à venir observer le phénomène. Scientifiques, géologues, mages, astronomes ou simples touristes se sont précipités pour assister à l’extraordinaire. Et en même temps, les montagnards, eux, ont dû réinventer leurs habitudes.

Claudio Morandini développe sur ce canevas un roman en forme de fable, un récit marqué au coin de l’étrange le plus déroutant, où s’articulent ensemble un humour récurrent et une angoisse sourde devant l’imprévisibilité des pierres animées.

Ce sont les villageois eux-mêmes qui forment le chœur polyphonique et bavard de la narration. Sous prétexte de remonter aux origines de l’apparition des premières pierres mouvantes, ils racontent les déboires du couple de citadins pré- retraités qui, les premiers, furent confrontés au phénomène. Et ce faisant, c’est un conte à la lisière du fantastique que Morandini nous invite à lire, une méditation fine sur ce qui se produit dès lors que notre sens du réel se voit perturbé par le surgissement de l’inexplicable – ou de l’inexpliqué.
trouve ici une résonance à la fois contemporaine et inactuelle, comme ces

histoires narrées jadis à la veillée dont les sens multiples profondément enfouis ne se dévoilent qu’avec le temps qui passe.

Phrase d’accroche : Aussi étrange que d’Alfred Hitchcock. Avec la pointe d’humour nécessaire.

Traduit de l’italien par Laura Brignon