Lun. 10h30, Maison de l’imaginaire

L’impermanence de toute chose

24 mai 2019.
 

À quoi tiennent nos religions, nos civilisations ? Si tout est voué à disparaître, il nous reste des auteurs qui l’écrivent bien.

P. K. Dewdney fait une entrée fracassante en fantasy avec une in- croyable heptalogie : Le cycle de Syffe (Au diable Vauvert) qui nous entraîne sur les traces de Syffe, un jeune orphelin livré à lui-même dans un pays dévasté. Christian Léourier, auteur de Science-fiction à l’imaginaire débordant, nous propose une remarquable fantasy, sur l’impermanence de tout (Le diseur de mots , Éditions Critic). Sans oublier le monde fantastique des elfes de L’Étrange pays (Gallimard) de M. Barbery, lui aussi confronté au déclin.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Un étrange pays

Un soir de neige, un affable rouquin nommé Petrus semble surgir de nulle part dans la cave du castillo d’Estrémadure où Alejandro de Yepes et Jesús Rocamora, jeunes officiers de l’armée régulière espagnole, ont établi leur campement. C’est la sixième année de la plus grande guerre jamais endurée par les humains et le début d’une aventure extraordinaire qui voit les deux espagnols quitter leur poste et traverser un pont invisible. Car Petrus est un elfe. Il vient du monde secret des brumes où est déjà assemblée une compagnie d’elfes, de femmes et d’hommes en charge du destin de la guerre. Bientôt, Alejandro et Jesús vont découvrir la terre de leur nouveau compagnon – terre d’harmonie naturelle, de beauté et de poésie, confrontée elle aussi aux fléaux des conflits et des déclins. Là, ils côtoient des êtres insolites, sacrifient à d’étranges rituels de thé et de calligraphie, rencontrent l’amour et, en compagnie de Petrus, elfe iconoclaste et buveur, participent à la dernière bataille où se dessine l’identité du monde à venir.Réflexion sur les tourments perpétuels des civilisations, sur la vie des morts, sur le pouvoir de la poésie et de la fiction, Un étrange pays est tout à la fois un conte infusé de magie, un roman d’aventure, une méditation, un appel à l’imagination et au rêve. Il mêle humour et considérations métaphysiques, éléments merveilleux et thèmes contemporains, et s’inspire largement de l’esthétique asiatique. Bien qu’on y retrouve les personnages de La vie des elfes et qu’il en prolonge l’intrigue, c’est un roman autonome qui peut se lire indépendamment du premier volet consacré aux elfes.


 

DERNIER OUVRAGE

 
Nouvelles

Par-delà l’horizon (Anthologie)

ActuSF - 2021

De quoi la science-fiction française est-elle le nom ?

Rassemblant dix-neuf auteurs et autrices, Par-delà l’horizon est une anthologie ambitionnant de faire un point d’étape sur la SF hexagonale contemporaine.
Le futur, lointain ou très proche, les réseaux, l’hyper connexion, la technologie, les désastres écologiques, politiques, sociétaux... et surtout l’humain, sont au cœur de leurs histoires, de leur fables en permanence reliées à notre monde. Dix-neuf textes de science-fiction pour parler d’avenirs mais surtout de notre présent.
Avec Stéphane Beauverger, Pierre Bordage, Jeanne-A Debats, Jean-Laurent Del Socorro, Lauriane Dufant, Silène Edgar, Léo Henry, Frédéric Jaccaud, LL Kloetzer, Christian Léourier, Romain Lucazeau, luvan, Audrey Pleynet, Émilie Querbalec, Michael Roch, Floriane Soulas, Ketty Steward et Chris Vuklisevic.

« Leur SF est moins de la Science-Fiction à l’ancienne, nourrie de savoirs scientifiques objectivables, qu’une nouvelle Science de la Fiction des littératures de l’imaginaire, (...) intensément connectée à notre réel pour tenter d’en exorciser les peurs, voire pour le réinventer, ce réel, “par- delà l’horizon” que l’on croyait si obstrué. »

Postface d’Ariel Kyrou.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Le Cycle de Syffe, Tome 3 : Les chiens et la charrue

Au Diable Vauvert - 2021

Après L’Enfant de poussière et La Peste et la Vigne, on retrouve Syffe, l’orphelin sang-mêmé, seul, désespéré et en fuite. L’oubli sera de courte durée avant que ne reprenne sa quête initiatique. Pour la première fois, il prend ici véritablement le contrôle de son existence, traverse d’autres contrées, retrouve d’anciennes connaissances et découvre de nouvelles cultures, sur le chemin de sa reconstruction. Ce volume prend une ampleur sociologique et géopolitique plus vaste, où la nature reste essentielle.

Récit de quête pensé comme l’œuvre d’une vie, Le Cycle de Syffe est nourri de la passion conjuguée de Dewdney pour l’histoire et les fictions modernes. Il s’est imposé comme de chef-d’œuvre d’une fantasy matérialiste, une littérature sociale mythologique débarrassée de tout poncif et ne s’attachant pas au récit des puissants mais des humbles. une très grande découverte.