LESIEUR Jennifer

France

19 mars 2019.

Après une enfance faite de voyages, Jennifer Lesieur travaille comme journaliste à Paris. Parallèlement, elle étudie les œuvres et vies des écrivains voyageurs. Auteur de la première biographie française de Jack London (prix Goncourt de la biographie), elle nous revient avec la captivante biographie de l’un des plus grands écrivains anglais du XXe siècle, Bruce Chatwin, qui aurait eu 70 ans en 2019. Auteur du célèbre En Patagonie, de récits, nouvelles, romans, il s’est d’abord inventé une vie à haute teneur romanesque, poussé par une « grande maladie de l’horreur du domicile ». Véritable éloge du voyage et de la création, ce récit nous mène sur les traces de l’auteur, dans ses lieux de prédilection, ses bibliothèques, au fil de ses errances, là où brille un éternel soleil.

 

Jennifer Lesieur est née en 1978. Après une enfance traversée de voyages avec son père pilote, elle passe son adolescence à Tahiti.
De retour en France, elle entreprend des études de Lettres modernes à la Sorbonne, puis fait ses premières armes en journalisme, via la critique musicale. Les reportages et interviews effectués pour un mensuel confirment son goût de l’écriture et sa bougeotte.
Parallèlement, elle étudie de près les œuvres et vies des écrivains voyageurs. Depuis 2006, elle est responsable des rubriques Culture et Evasion du quotidien Metro. Autrice en 2008 de la première biographie française de Jack London et lauréate, pour cet ouvrage, du prix Goncourt de la biographie, elle revient en 2010 avec une nouvelle biographie, celle de l’aviatrice américaine, Amelia Earhart (Grasset, 2010), héroïne frondeuse et élégante du début du XXe siècle.

En 2018, elle signe Tu marcheras dans le soleil, biographie d’un autre auteur voyageur, Bruce Chatwin. Lancés sur les pas de l’écrivain, nous entrons dans son intimité, et tentons de comprendre pourquoi ailleurs sera toujours mieux qu’ici.


Bibliographie

 

DERNIER OUVRAGE

 
Biographie

Tu marcheras dans le soleil

Stock - 2018

Il aurait eu 70 ans en 2019. Bruce Chatwin est l’un des plus grands écrivains anglais du XXe siècle. Auteur du célèbre En Patagonie, de récits, nouvelles, romans, il s’est d’abord inventé une vie à haute teneur romanesque, poussé par une « grande maladie de l’horreur du domicile », diagnostiquée déjà par Baudelaire.
Trop méconnu en France, sa vie et ses voyages, indissociables, ont consisté en une folle succession de fuites. De l’Angleterre d’après-guerre, des Swinging Sixties, du monde de l’art et des collectionneurs, de l’université et de l’archéologie, du journalisme et de toute contrainte sociale. Jusqu’à ce qu’il trouve son salut en Amérique du Sud, d’où il revint avec ce récit de voyage qu’est En Patagonie, et une vocation qui allait justifier ses fuites à venir, en Afrique, en Grèce, en Australie...
Il fuit son pays natal et son épouse ; vers les deux il revint toujours.
Il fuit sa bisexualité, les hommes et les femmes envoûtés par sa blondeur ténébreuse, quittés après des liaisons rapides, sans traces.
Il fuit l’idée de possession, d’une maison, d’un objet d’art, d’un être.
Il fuit la vérité dans ses livres, et dans sa propre vie.
Il fuit la réalité de sa maladie, ce sida qui allait l’emporter en pleine gloire.
Il en a rapporté des livres et des mystères qui continuent d’inspirer la même envie de ficher le camp au bout du monde.
À son tour, Jennifer Lesieur a fui pour partir sur ses traces.