Entre conte et roman

Avec Muriel BARBERY, Laurent GAUDÉ

10 septembre 2019.
 

Avec Muriel BARBERY, Laurent GAUDÉ
Animé par Maëtte CHANTREL, Pascal JOURDANA

 

DERNIER OUVRAGE

 
Poésie
Théâtre

Nous, l’Europe. Banquet des peuples

Actes Sud - 2019

L’Europe, l’ancienne, celle d’un Vieux Monde bouleversé par la révolution industrielle, et l’Union européenne, belle utopie née sur les cendres de deux grandes guerres, sont l’alpha et l’oméga de cette épopée poétique, sociopolitique et humaniste relatant un siècle et demi de constructions, d’a rontements, d’espoirs, de défaites et d’enthousiasmes. Ce long poème en vers libres rappelle qu’une mémoire commune, même douloureuse, est un ferment d’avenir, et appelle ardemment à la réalisation d’une Europe des di érences, de la solidarité et de la liberté.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Un étrange pays

Un soir de neige, un affable rouquin nommé Petrus semble surgir de nulle part dans la cave du castillo d’Estrémadure où Alejandro de Yepes et Jesús Rocamora, jeunes officiers de l’armée régulière espagnole, ont établi leur campement. C’est la sixième année de la plus grande guerre jamais endurée par les humains et le début d’une aventure extraordinaire qui voit les deux espagnols quitter leur poste et traverser un pont invisible. Car Petrus est un elfe. Il vient du monde secret des brumes où est déjà assemblée une compagnie d’elfes, de femmes et d’hommes en charge du destin de la guerre. Bientôt, Alejandro et Jesús vont découvrir la terre de leur nouveau compagnon – terre d’harmonie naturelle, de beauté et de poésie, confrontée elle aussi aux fléaux des conflits et des déclins. Là, ils côtoient des êtres insolites, sacrifient à d’étranges rituels de thé et de calligraphie, rencontrent l’amour et, en compagnie de Petrus, elfe iconoclaste et buveur, participent à la dernière bataille où se dessine l’identité du monde à venir.Réflexion sur les tourments perpétuels des civilisations, sur la vie des morts, sur le pouvoir de la poésie et de la fiction, Un étrange pays est tout à la fois un conte infusé de magie, un roman d’aventure, une méditation, un appel à l’imagination et au rêve. Il mêle humour et considérations métaphysiques, éléments merveilleux et thèmes contemporains, et s’inspire largement de l’esthétique asiatique. Bien qu’on y retrouve les personnages de La vie des elfes et qu’il en prolonge l’intrigue, c’est un roman autonome qui peut se lire indépendamment du premier volet consacré aux elfes.