La Bretagne sans permis

Ouest-France

30 avril 2021.
 

Traverser la Bretagne en "voiturette" sans permis (VSP), tel est le pari un peu fou d’Yvon Le Men et de son comparse Alexis. Comme on s’en doute, le but du voyage ne sera pas le plus important. L’essentiel est le chemin lui-même et les rencontres qu’il rend possible (Michel Le Bris, Xavier Grall...) Tout commence par l’enterrement d’un grand chanteur breton Yann-Fañch Kemener... De crêperie en taverne, les deux amis ont bien des aventures avec cette voiturette doublée par les tracteurs... Au fil du chemin ils égrènent leurs poètes ou écrivains préférés et nous régalent d’anecdotes savoureuses... Mais ce périple ne sera pas sans péril, surtout dans les Monts d’Arrée lors de la montée à l’assaut de l’antenne de Trédudon ! La route sera longue de Silfiac à l’île de Batz (on dépasse rarement les 35 km/h) mais on ne s’ennuie pas en compagnie d’Yvon Le Men, dont le talent nous tient en haleine jusqu’au bout... On aimerait que ce tour de Bretagne sans permis se poursuive encore ! Mais la VSP a ses limites...

 

DERNIER OUVRAGE

 
Poésie

La Baie vitrée

Bruno Doucey - 2021

N’avoir nulle part où aller sauf à l’intérieur de soi… Être assigné à résidence avec des livres pour seuls compagnons… Regarder le monde à travers une vitre en se demandant si le temps ne s’est pas arrêté… Telle est la situation évoquée par Yvon Le Men dans La baie vitrée. Le poète est enfermé à son domicile, seul mais relié aux autres, à l’écoute des mauvaises nouvelles du monde et des chants d’oiseau qui l’apaisent. Il lit et écrit. Écoute et observe. Des poèmes naissent de ce quotidien empêché. Les mots de l’écrivain découpent alors des morceaux de ciel pour les oiseaux en cage. Des mots qui ouvrent portes et fenêtres, conjurent l’absence et invitent des hôtes essentiels à sa table de silence. Avec La baie vitrée, le poète a écrit le livre du réenchantement dont nous avons besoin. Jamais la poésie ne lui est apparue si nécessaire.

« Quand l’humanité reviendra
les hommes et les femmes
corps et âmes touchés
caressés embrassés
mélangés partagés

traversés comme on traverse un pont
entre des bras »


Revues de presse