samedi 17:15-18:00

D’ombre et de lumière

Avec : Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Odéric DELACHENAL, Judith PERRIGNON

20 mai 2021.
 

Le père Teilhard de Chardin, paléontologue, philosophe, théo- logien a vécu la guerre de 14 dans les tranchés. Le chaos de la guerre fut une pour lui une révélation, il y éprouve le surgissement d’une puissance au cœur du monde, au cœur de soi. C’est aussi toute la puissance créatrice de la ville de Port- au-Prince qui irrigue le récit de Odéric Delachenal, Fissuré (Anne-Marie Métailié, 2021). De 2008 à 2010. Odéric travaille comme éducateur pour une délégation catholique. Quand sur- vient le tremblement de terre de 2010, la ville s’effondre avec lui. Alors, sans relâche, il erre dans des décombres de fin du monde, à la recherche des enfants qu’il est « censé » protéger. C’est une énergie de vie bouillonnante au cœur des ruines de Detroit que nous transmet Judith Perrignon dans son roman Là où nous dansions (Rivage). Le combat de l’ombre et de la lumière irrigue aussi le roman de Néhémy Pierre-Dahomey, Combat (Seuil, 2020), un conte rural et politique, où les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d’un pays et de ses habitants.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Témoignage

Fissuré

Métailié, 2021 - 2021

Odéric Delachenal a vécu en Haïti de 2008 à 2010. Il travaille pour la délégation catholique pour la coopération. Le 12 janvier 2010, à 16:53:10, il vit le grand séisme de Port-au-Prince. Cet après-midi-là, la capitale s’effondre avec lui. Alors, sans relâche, le jeune éducateur erre dans des décombres de fin du monde. Protéger, rassembler les enfants épars pour les mettre à l’abri. Courir la ville écrasée, en quête des siens. Soigner, secourir, fouiller les gravats, tirer des bâches sur les parkings-dortoirs. Il arpente la ville exsangue, à la recherche de ses amis, des enfants qu’il est « censé » protéger.

Comment se détacher du pire quand, atteint au cœur, on est désem- paré ? Comment continuer lorsqu’on rentre en France, « ce pays en paix », et qu’on s’immerge dans l’absurdité d’un travail social où on doit « trier » les enfants migrants auprès de la Protection de l’en- fance ? L’auteur examine ici, avec une sincérité déchirante, les con- tradictions et les cicatrices de ceux qui rêvent d’aider, de changer le monde, et qui se rendent compte qu’ils sont à peine des minuscules pansements, hantés par la brutalité de leur insignifiance, de ce qu’ils ont vu et de ce qu’ils côtoient au quotidien. Comment refuser à ceux qui se noient quand ce sont les villes entières qui s’abîment… ?

Dix ans après son expérience à Haïti, l’auteur lit Dany Laferrière et comprend qu’il y a des gens comme des maisons « qui sont profondé- ment fissurés à l’intérieur et qui ne le savent pas encore… [ceux-ci] sont les plus inquiétants, le corps va continuer un moment, avant de tomber en morceaux un beau jour. Brutalement. Sans un cri ».

Odéric Delachenal décide donc de témoigner, de mettre son cata- clysme en mots avec une force narrative magistrale, de montrer l’en- vers du décor du costume du bon Samaritain, au nom des vivants comme des morts, au nom de ses amis haïtiens qui versaient tous les matins une goutte de café à terre pour tous ceux qui étaient partis.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Là où nous dansions

Rivages - 2021

Detroit, 2013. Ira, flic d’élite, contemple les ruines du Brewster Douglass Project où s’est déroulée son enfance. Tant d’espoirs et de talents avaient germé entre ces murs qu’on démolit. Tout n’est plus que silence sous un ciel où planent les rapaces. Il y a quelques jours, on y a découvert un corps – un de plus.
Pour trouver les coupables, on peut traverser la rue ou remonter le cours de l’Histoire. Quand a débuté le démantèlement de la ville, l’abandon de ses habitants ?
La prose puissante de Judith Perrignon croise ici les voix, les époques, les regards, l’histoire d’une ville combative, fière et musicale que le racisme et la violence économique ont brisée.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Combats

Seuil - 2021

En cette année 1842, Haïti, seule république noire du monde, affronte les premières conséquences d’une curieuse dette imposée par la France. Ludovic Possible, vieux mulâtre et grand propriétaire, ouvre sur ses terres à la plaine du Cul-de-Sac, non loin de Port-au-Prince, une étrange académie dans laquelle on apprend à vivre, tresser des nattes en paille, redresser la bâtisse scolaire, autant qu’à lire, écrire et compter. Ludovic destine surtout son école à Aïda, gamine auréolée de silence et de mystère. Depuis toute petite, Aïda collectionne avec avidité les nombreuses histoires racontées par sa mère, sans jamais se décider à parler elle-même et devenir conteuse, diva populaire, reine chanterelle, comme cela semble être son destin.
Ludovic est détesté par son demi-frère, Balthazar. Face au système agraire entretenu par l’armée, leurs méthodes divergent et ouvrent la voie à des combats sans merci – combats pour l’éducation et l’information, duels, batailles rangées de coqs et de chiens, joutes verbales et trocs d’histoires. Dans ce roman inventif et foisonnant, conte rural et politique, les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d’un pays et de ses habitants.

Néhémy Pierre-Dahomey est né à Port-au-Prince en 1986. Il vit aujourd’hui à Paris. Après Rapatriés (prix Révélation de la Société des gens de lettres, prix Carbet des lycéens de la Caraïbe, prix Cino Del Duca sous suggestion de l’Académie française), il signe avec Combats son deuxième roman.