Dim. 17h45, Rotonde Surcouf

Vivre en traduction

23 mai 2022.
 

Dans son dernier livre, De langue à langue, l’hospitalité de la traduction, Souleymane Bachir Diagne s’interroge sur la traduction, «  la langue des langues  », et décrypte dans un texte engagé et humaniste ce fascinant pont entre deux mondes. Traduire, soutient le philosophe, c’est accueillir dans une langue ce qui a été pensé dans une autre ; une belle manière de «  faire humanité ensemble  ». Il rencontrera Michael Barry, grand spécialiste de l’Afghanistan, parlant le français, le persan, l’arabe et l’ourdou. Il est notamment le traducteur du poète persan Nezâmi de Gandjeh.

 

DERNIER OUVRAGE

 

Le Fagot de ma mémoire

Philippe Rey - 2021

Considéré comme l’un des penseurs importants de notre époque, Souleymane Bachir Diagne retrace dans cet ouvrage son parcours de jeune Sénégalais élevé dans la tradition d’un islam soufi et lettré, devenu philosophe et aujourd’hui professeur à l’université de Columbia. Une vie entre Saint-Louis-du-Sénégal, Ziguinchor, Dakar, Paris, Chicago, New York, lieux qui ont formé cet homme de trois continents, le rendant sensible aux richesses de chacune des cultures propres aux pays qui l’ont accueilli.

Souleymane Bachir Diagne – maintenant spécialiste de domaines aussi différents que la philosophie dans le monde islamique, l’histoire de la logique algébrique ou encore les philosophies africaines – présente les êtres qui ont été décisifs dans la construction de sa trajectoire intellectuelle. Il revient sur ses rencontres avec Louis Althusser et Jacques Derrida, ses maîtres rue d’Ulm, Jean-Toussaint Desanti, Léopold Sédar Senghor, Paulin Hountondji, Ngugi wa Thiong’o et d’autres qui l’ont fortement influencé. Le « fagot de mémoire » de cet homme qui vit entre différentes langues et cultures, chantre d’un universel de traduction, partisan d’un islam des Lumières, nous propose ici une stimulante réflexion sur notre monde qui offre tant de passerelles.

 

DERNIER OUVRAGE

 

Le Cri afghan

L’Asiathèque - 2021

Les racines du drame afghan

Dans cet ouvrage éclairant et bouleversant, Michael Barry répercute le cri de détresse de millions d’Afghans, alors que leur pays martyr vient de retomber sous le joug des Tâlebân.
Acteur humanitaire engagé, grand connaisseur de l’art islamique et des civilisations d’Asie centrale, Michael Barry a vécu de près bien des tragédies de l’Afghanistan. Il raconte l’histoire de ce pays qui fut un centre politique et culturel de grande importance, reprend pas à pas les étapes qui ont mené à la situation actuelle et analyse les différentes tendances des mouvements islamistes, l’illusion qu’a constituée l’instauration d’un État communiste et laïque, l’invasion soviétique, la montée d’al-Qâ‘ida et de Dâ‘esh, les erreurs des États-Unis, le rôle complexe du Pakistan.
Pour Michael Barry, le manque de considération envers les femmes est un problème majeur ; ce n’est qu’en prenant en compte leur place légitime dans la société que le pays pourra vivre dans la paix et la dignité. Il nous rappelle avec force que la condition de la femme, où que ce soit dans le monde, nous concerne tous.