Dim. 16h45, Le Carré

L’esprit de la forêt

23 mai 2022.
 

l y a quelque chose de singulier qui se joue autour de la forêt chez les auteurs canadiens et québécois. «  La forêt, c’est le début et la fin de tout. C’est à la fois salvateur et protecteur, et hostile et inquiétant  », écrit Christian Guay-Poliquin dans son dernier roman. Chez Catherine Leroux, qui figure une ville de Detroit où la nature a repris ses aises, la forêt est le lieu de refuge d’«  enfants sauvages  ». Dans Sur les terres du loup, Cherie Dimaline ravive la figure du rougarou présent dans l’imaginaire Métis.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Sur les terres du loup

Buchet-Chastel - 2022

Joan a le cœur brisé. Voilà plus d’un an qu’elle s’épuise à chercher son mari, Victor, qui a disparu dans la nuit le soir où il a suggéré de vendre à des promoteurs la terre ancestrale qu’elle a héritée de son père. Depuis, elle sillonne les routes de la baie géorgienne, décidée à savoir si Victor est mort ou s’il l’a simplement quittée, comme le pensent les membres de sa communauté Métis. Elle croit l’avoir retrouvé quand, après une soirée trop arrosée, une voix familière l’attire dans une tente d’évangélistes dressée au milieu d’un parking, mais l’homme qui apparaît devant elle n’a de Victor que les traits. Pourquoi ne la reconnaît-il pas ? Et qui est ce révérend Eugene Wolff dont il dit porter le nom ?

Aidée de ses deux complices, un adolescent fan de Johnny Cash et une vieille femme aux remarques aussi sages qu’inconvenantes, Joan se mettra alors en quête de rappeler à cet inconnu qui il est vraiment. En chemin, elle découvrira que les monstres qui peuplent les légendes de son enfance peuvent prendre dif- férentes formes et que, derrière les paroles bienveillantes de la congrégation du révérend Wolff, se cache un projet d’expropriation qui menace une fois encore sa communauté.

S’inspirant de la figure du rougarou, cette créature mi-homme mi-loup qui hante l’imaginaire métis, Cherie Dimaline nous offre un roman palpitant, porté par le chagrin et la fureur d’une femme qui refuse d’accepter la perte de ses terres, de ses racines et des siens.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Les ombres filantes

La Peuplade - 2021

Dans la forêt, un homme seul marche en direction du camp de chasse où sa famille s’est réfugiée pour fuir les bouleversements provoqués par une panne électrique généralisée. Il se sait menacé et s’enfonce dans les montagnes en suivant les sentiers et les ruisseaux. Un jour qu’il s’est égaré, un mystérieux garçon l’interpelle. Il a une douzaine d’années, semble n’avoir peur de rien et se joint à l’homme comme s’il l’avait toujours connu. L’insolite duo devra affronter l’hostilité des contrées sauvages et déjouer les manigances des groupes offensifs qui peuplent désormais les bois.

Après le succès international du Poids de la neige, traduit dans plus de quinze langues, Christian Guay-Poliquin revient avec un roman juste et astucieux. Incitant à l’aventure, Les ombres filantes questionnent le sens de la communauté et revisitent les classiques de la survie en nature.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

L’Avenir

L’Asphalte - 2022

Nous sommes à Fort Détroit, ancienne ville industrielle à présent en faillite. Installée dans la maison à demi abandonnée de sa fille, Gloria cherche à découvrir la vérité à propos du drame qui s’est abattu sur sa famille. Et à retrouver ses deux petites-filles, Cassandra et Mathilda.
Petit à petit, Gloria prend la mesure de la désolation qui l’entoure et de la beauté d’une nature qui reprend ses droits. Elle rencontre les derniers habitants du quartier, regroupés en une communauté généreuse et soudée, qui lui indiquent que des « enfants sauvages » ont monté un campement dans la forêt voisine…

Catherine Leroux façonne dans L’Avenir un double fictionnel de Détroit, où aurait cours un « français d’Amérique » aux sonorités à la fois familières et décalées. Cette langue poétique donne chair à des personnages lumineux, émouvants.