Dim. 14h, Salle Sainte-Anne

L’amour, la poésie

23 mai 2022.
 

Deux hommes et deux femmes parlent d’amour, mais pas de la même façon. Deux sons de cloches de Pâques quand elles venaient de Rome et que nous étions enfants quand nous ne parlions pas encore d’amour. Quand nos cœurs n’étaient pas encore brisés. Par l’amour ! Alors il y a les poèmes qui espèrent se souvenir à nouveau de la bonté de l’amour. De sa beauté, malgré tout ! À prendre et à ne pas laisser passer sans le vivre sinon, sans le lire. Par tous les poèmes jetés aux vents de la vie. Passagère de l’éternité.
Avec Bruno Doucey, Nancy Huston, Jérôme Crespel, Rim Battal et Yvon Le Men

 

DERNIER OUVRAGE

 
Poésie

22 - Bureau des longitudes

Bruno Doucey - 2022

« Nous voici embarqués dans un voyage qui nous fera traverser non seulement des années, mais aussi des horizons. Car le temps déploie l’espace, et le visage de l’amour s’accorde comme une marée à celui de la vie. Les poèmes deviennent des pierres qui jalonnent le passage, délimitent un territoire poétique où la détresse de notre monde dialogue avec cet amour qui demeure vif, inaltérable comme dure l’espoir en un demain habitable. De la Sardaigne à la Crète, du Maroc à la Nouvelle-Calédonie, du Péloponnèse au Québec, le souffle de ce livre porte la beauté de chaque lieu, rappelle que gravir une montagne ou naviguer sur la mer permet d’aller à la rencontre du passé, et cette remémoration est une invitation à pénétrer dans la chair du présent. »

Hélène Dorion

 

DERNIER OUVRAGE

 
Récit

Reine du réel, Lettre à Grisélidis Réal

- 2022

La lettre de Nancy Huston a Grisélidis Réal, poétesse et prostituée. 
 
Longtemps je t’ai détestée, Gri. On eût dit que tu acquiesçais à tout ce que les hommes te demandaient. Tu semblais n’avoir aucun problème pour incarner leur fantasme : la pute au grand coeur, celle qui aime ça, celle qui comprend les messieurs et ne les juge jamais, celle qui accepte avec le sourire leur tout et leur n’importe quoi.

Grisélidis Réal, écrivaine et prostituée suisse, a fui le milieu où elle est née, bourgeois, calviniste et rigide, pour mener une vie libre. Une vie marquée par des histoires avec des hommes violents, des dizaines de milliers de relations tarifées, quatre enfants placés, des fausses couches, mais une vie illuminée par l’art et l’engagement militant au nom des travailleuses du sexe.
Poétesse magnifique, figure rebelle et courageuse, Grisélidis Réal fascine Nancy Huston qui, malgré quelques désaccords, se retrouve beaucoup en elle. À l’aune de son destin, elle questionne le sien, son rapport à la mère, aux hommes, au danger.
Véritable déclaration d’admiration, cette lettre révèle une grande artiste de la fin du XXe siècle dont la modernité de pensée annonce les débats contemporains. Un texte résolument féministe, qui interroge avec puissance le rôle du corps féminin dans l’écriture et le rapport au monde.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Poésie

Un cri qui ne reprend jamais son souffle

La rumeur libre - 2022

Suivis de Poèmes de la main gauche.

« Raconter mon histoire, à travers deux épisodes sentimentaux. En l’occurrence, pour Poèmes de la main gauche, l’écriture s’est faite a posteriori, donc véritablement un récit d’une histoire révolue, un regard en arrière, un journal rédigé en différé. Sans doute un point de vue plus objectif que pour Un cri qui ne reprend jamais son souffle, qui lui a été écrit dans le vif du vécu. C’est assez fascinant de constater comme on veut se souvenir d’abord des belles choses et comme on aborde la réalité avec un regard incomplet. Et c’est un vrai paradoxe parce qu’en même temps, on s’emploie à mettre toute l’authenticité possible dans la forme écrite, toute l’essence brute de la vérité, mais d’une vérité choisie, malgré soi… Un cri qui ne reprend jamais son souffle relate un passage de ma vie où j’ai rencontré et aimé une femme affectée d’un syndrome bipolaire. La réalité des ces jours était construite comme des montagnes russes, avec des envolées hors gravité et des plongeons vers l’abîme, des heures de pur bonheur et d’autres où la vie se faisait violente. Une évocation partisane de la réalité. »

extrait de Un cri qui ne reprend jamais son souffle,
conversation (finale) avec Thierry Renard.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Poésie

Mine de rien

Le Castor Astral - 2022

Mine de rien est la première anthologie personnelle de Rim Battal. Elle réunit ses poèmes les plus marquants ainsi que de nombreux inédits. Sa poésie s’inscrit dans une tradition poétique de l’intime, où l’intime est politique.

Au fil des pages, elle s’intéresse aux corps, aux sexualités, à la maternité, aux rapports de pouvoir dans l’amour filial et plus largement à l’état actuel du monde. Elle explore et joue avec les différentes facettes des genre

Une voix incontournable de la poésie contemporaine offrant ici un recueil engagé, féministe et social. Rim Battal a été citée parmi les 10 poètes de la nouvelle génération à suivre sur les réseaux sociaux par les Inrocks.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Poésie

Les Épiphaniques

Bruno Doucey - 2022

Ils se nomment Anne-Laure, Asma, Cathy, Chris, Emmanuelle, Jérôme… Leurs noms ne nous disent rien, mais sans eux ce livre n’aurait pas vu le jour. Les Épiphaniques, ce sont eux, des hommes et des femmes qu’Yvon Le Men a rencontrés dans les marges de notre société, faisant poème de leurs vies et de leurs histoires. Ils se disaient invisibles et les voici mis en lumière dans des poèmes. « Nous ne sommes pas que des cicatrices », dit l’une. Si j’étais une image, je serais « la montagne de Cézanne qui me rapproche du ciel », répond l’autre. Et de mot en mot une chaîne de fraternité traverse le recueil. D’un pont, d’un foyer, de la rue, d’une caravane, du froid, du bruit. Ils connaissent ce que nous évitons de voir. Ils se nomment Louna, Marc, Mickaël, Myriam, Thomas, Tiago et ont des choses à nous dire. Sur eux, autant que sur nous.