ORNER Esther

Israël

23 août 2008.
 

Esther Orner, d’origine belge, émigre en Israël en 1950 à l’âge de treize ans. Elle passe ensuite une vingtaine d’années à Paris. Depuis 1983, elle vit à Tel Aviv, où elle enseigne la traduction à l’Université Bar Ilan, et l’hébreu à de nouveaux immigrants. Elle a publié des récits dans " Les Cahiers du Nouveau Commerce".
Esther Orner est l’une des voix majeures de la littérature israélienne francophone.


Liens :

Interview d’Esther Orner


Bibliographie :


Présentation Récits grammaticaux et Autres petites histoires :

Ces " Récits grammaticaux et Autres petites histoires " s’égarent dans les dédales du souvenir et de l’oubli. Le présent s’effiloche dans le passé qui revient hanter les jours et les nuits. Esther Orner n’en finit pas de reprendre le fil de sa vie là où l’Histoire ou d’autres fatalités ont laissé leur empreinte. 13 textes qui parlent de conversations interrompues, de paroles retenues, de nuits qui s’achèvent, de rites qui se perpétuent. Le décor, immuable, est fait de cuisines où tout se passe, de villes décrites par les fleuves qui les longent ou les mers étales ou agitées qui les bordent. Certains de ces textes ont paru dans les Cahiers du Nouveau Commerce.
Au cours de ces années-là, Esther Orner écrivait "Autobiographie de personne ", paru en 1999 (Metropolis), un récit où elle donne la parole à sa mère, et où aucun événement, nom ou lieu, n’est jamais prononcé