GARDERE Michel

France

7 avril 2009.
 
Michel Gardère
D.R.

Journaliste « touche à tout » télé, radio, presse écrite, Michel Gardère consacre aujourd’hui l’essentiel de son temps à écrire sur la gastronomie et sur la Gascogne où il est né et où il vit. Rugby, corrida, champignons, palombes, écrevisses et convivialité constituent « ses points faibles et ses repères ».

Auteur éclectique d’une douzaine d’ouvrages sur le rugby, la gastronomie, la
Gascogne et les cathares, Michel Gardère nous propose avec Gribiche, Arsenic et vieilles soutanes son premier roman. Forcément gascon et forcément gastronomique.


Bibliographie


Présentation de Gribiche, arsenic et vieilles soutanes

A Villenac, petit village de Gascogne qui paresse à l’orée de la forêt landaise, au pays des vallons d’oxygène, les « papés », ces petits vieux au bel accent du soleil, meurent étrangement les uns après les autres. Pourtant, dans le village, où l’on bavarde habituellement de tout et de rien, nul n’évoque ces décès à répétition. Chacun feint d’en ignorer la cause. On parle, mais pour ne rien dire. Bien qu’apparemment naturels, une jeune aveugle soupçonne qu’un redoutable assassin est responsable de ces décès. Aidée par un incroyable curé gastronome, amateur de rugby et d’Armagnac, elle va cheminer difficilement sur les sentiers du passé et fouiller avec obstination dans les secrets inavouables des habitants de Villenac. Tous les trois mènent alors une enquête entre repas gargantuesques composés par le curé et maléfices de mauvais sort jetés par une incroyable sorcière. La presse, jamais en reste
quand des cadavres surgissent, s’empare elle aussi de l’affaire. Ce qui agace le maire, en pleine campagne électorale.

Découvriront-ils qui a tué ? Pourquoi ?

C’est tout le suspense du livre qui nous fait découvrir la vie drolatique et dramatique d’un village Gascon où se croisent une époustouflante sorcière, un devin mystérieux, un maire atypique et d’autres personnages hauts en couleurs et forts en gueule.