POLAK Michèle

France

18 avril 2018.

Spécialiste reconnue des livres anciens de Marine et de d’exploration, elle ne navigue pas : elle est sujette au mal de mer ! Ses voyages, elle les fait au gré des pages et des gravures du précieux fonds de sa librairie de la rue de l’Echaudé, au cœur du Quartier Latin. Après Trésors des livres de mer publié en 2011 avec Alain Dugrand, elle offre à nouveau le meilleur de son incomparable collection dans Des livres à la découverte du monde (2012).

 

Spécialiste reconnue des livres anciens de Marine et de d’exploration, Michèle Polak ne navigue pas : elle est sujette au mal de mer ! Ses voyages, elle les fait au gré des pages et des gravures du précieux fonds de sa librairie de la rue de l’Echaudé, au cœur du Quartier Latin.

Michèle Polak est née le 29 avril 1952 à Boulogne Billancourt. Après des études d’histoire à Censier, la Sorbonne et Vincennes, un bref passage par l’Education Nationale, la passion pour le livre ancien de marine et de voyages, héritée de son libraire de père, la rattrape. Michèle Polak reprend donc la librairie familiale spécialisée dans la Marine et les Voyages. Elle fait aujourd’hui partie de la Compagnie Nationale des Experts, pour les questions touchant à ces domaines.

Co-auteur du supplément à la Bibliographie maritime française, la seule au monde, publiée par son père, elle produit quelques articles comme les Livres de marine en français au 16ème siècle, les Fictions littéraires autour de Tahiti, les Relations dites apocryphes des voyages de Cook

Elle monte en collaboration plusieurs expositions de livres anciens : « Les aventuriers littéraires des Mers du Sud » (Concarneau, Toulon, St-Malo), « Ces livres de mer qui nous ont fait rêver » (Musée de la Marine), « Autour des livres rares de marine » (Musée de la Marine), « Les livres de marine à couverture kitsch » (Musée de la Marine)…

Elle publie tous les ans, dans le cadre de sa librairie, un catalogue (La mer, les navires et leur histoire) d’environ un millier d’ouvrages anciens et modernes concernant presque tous les sujets maritimes depuis l’architecture navale au yachting en passant par la pêche, le matelotage, l’histoire de la marine, la marine de guerre, de commerce, les paquebots, les corsaires, les flibustiers, les pirates, la littérature ou l’administration... Elle publie aussi parfois des catalogues de livres de voyages.

En 2011, elle publie avec Alain Dugrand, un beau livre, Trésor des Livres de Mer offrant au lecteur, à travers une sélection de gravures, de croquis, d’images et de récits, 300 pages d’émerveillement et de chefs-d’œuvre. Elle revient en 2012 avec Des livres à la découverte du monde, offrant à nouveau avec générosité le meilleur de son incomparable collection : 90 livres rares et essentiels, ornés de planches gravées, d’images aux couleurs étonnantes. De la fin du Moyen Age au début du XXe siècle, cet album égrène les étonnantes aventures de l exploration terrestre.


Bibliographie :

 

DERNIER OUVRAGE

 
Beaux livres

Des livres à la découverte du monde

Hoëbeke - 2012

Après le Trésor des livres de mer paru en 2011, la libraire et le romancier sont partis à la découverte du monde terrestre et se sont égarés avec délice dans 90 livres rares et essentiels, ornés de planches gravées, d’images aux couleurs étonnantes. De la fin du Moyen Age au début du XXe siècle, cet album égrène les étonnantes aventures de l’exploration terrestre.

Le livre se partage en 6 chapitres : Afrique : Léon l’Africain offre une description de l’Afrique dès le XVIe siècle ; le sieur Etienne de Flacourt au siècle suivant, décrit Madagascar pour la première fois ; un peu plus tard, l’explorateur René Caillé est le premier européen à revenir vivant de Tombouctou… Quant à Henry Morton Stanley, il retrouve le missionnaire-voyageur Livingstone…
Amérique : Au commencement du XVIe siècle, dans l’altiplano mexicain, le conquistador Hernan Cortés s’empare d’une cité lacustre, la Tenochtitlan des Aztèques, future ville de Mexico. Plus au nord, à la fin du XVIIe siècle, Cavelier de La Salle et Joutel explorent le cours du Mississippi. Au XIXe siècle, le peintre-explorateur Frédérick Catherwood découvre et peint les stupéfiants monuments mayas du Yucatan ; le prince Maximilian de Wied-Neuwied, accompagné du peintre Bodmer, présente d’étonnants portraits indiens…
Pacifique : le « prince des pickpockets », George Barrington, déporté en Australie deviendra, dans ce continent neuf, chef de la police de Paramatta…
Russie : En 1660, le sieur de Beauplan livre une description de l’Ukraine, quand Adam Olearius un siècle plus tard visite la Moscovie et traverse la mer Caspienne pour gagner Ispahan…
Moyen Orient : Au retour de Terre Sainte, au XVe siècle, le religieux allemand Bernhard von Breydenbach donne à imprimer le premier incunable de voyage illustré de somptueuses planches dépliantes, une innovation…
Asie : Au XIIIe siècle, Jean du Plan Carpin fraternise avec les Tartares, le marchand vénitien Marco Polo pénètre en Chine. Francis Garnier en 1873 remonte en pirogue le cours du fleuve Mékong par le Laos jusqu’aux frontières méridionales de la Chine, tandis qu’en 1931-32 les aventuriers de la Croisière Jaune Citroën réalisent l’un de leurs plus spectaculaires raids automobiles aux confins du monde…

Ce grand voyage à travers l’aventure des hommes, à la découverte des continents, est illustré de plus de 600 images, gravures et croquis, en noir et en couleurs, d’ébahissements graphiques face aux couleurs d’étranges animaux, de peuplades natives, d’abris et de plantes extraordinaires, rencontrés lors des voyages de ces grands explorateurs. Des extraits des textes originaux nous donnent aussi à lire comment à l’époque on racontait le monde.