SAINT-ELOI Rodney

Haïti

6 avril 2017.
 
D. R

Pour Rodney Saint-Éloi, fondateur de la maison d’édition canadienne Mémoire d’Encrier qui accueille des auteurs d’Afrique, des Caraïbes et de l’Océan indien, l’engagement dans l’écriture est primordial. Engagement envers le social, engagement envers la littérature, envers la liberté.
« Ce qui nourrit mon écriture, soutient-il, c’est la colère contre la bêtise, contre tout ce qui empêche de grandir et de rassembler l’humain en nous. Contre tout ce qui ressemble à la ségrégation et au racisme. Enfin contre tout ce qui empêche à l’homme de jouir pleinement de son statut d’homme. Ma passion est l’humain et le livre, cet objet serein qui témoigne de la présence lucide des femmes et des hommes sur terre ».

Né à Cavaillon au Sud d’Haïti, Rodney Saint-Éloi fonde en 1991 à Port-au-Prince les Éditions Mémoire, qui auront pour mot d’ordre la publication des écrivains haïtiens vivant tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Avec le poète Georges Castera, ils fondent la revue semestrielle d’art et de littérature "Boutures".

Depuis 2001, Rodney Saint-Éloi vit à Montréal. En 2004, paraît un magnifique recueil de poème J’ai un arbre dans ma pirogue, puis En 2006 Chantier d’écriture, un collectif de douze récits d’étudiants-auteurs réalisé dans le cadre d’ateliers d’écriture.
En 2010, il fait paraître chez Michel Laffont Haïti, kenbe la ! (Haïti, redresse-toi !), un témoignage unique sur les trente-cinq secondes de séïsme qui ont terrassé son île.

Alors que sa maison d’édition célèbre en 2013 ses dix ans d’existence, il publie une ode poignante à son ami Jacques Roche, assassiné à Port-au-Prince en 2005. En 2015, il signe Je suis la fille du baobab brûlé, un receuil de poèmes rythmés et vibrants de souvenirs.

Il revient cette année avec Passion Haïti publié au sein de la très belle Collection Hamac, un carnet qui présente une autre facette d’Haïti, loin des clichés souvent liés au malheur et à la souffrance.


Bibliographie :

 

DERNIER OUVRAGE

 
Poésie

Passion Haïti

Septentrion - 2016

Haïti est un joyau. Nous en avons pourtant une idée préconçue souvent liée au malheur et à la souffrance. S’il est vrai qu’Haïti a eu son lot d’épreuves avec, entre autres, le régime Duvalier et les catastrophes naturelles, elle est loin de ne se résumer qu’à la misère. C’est avec la verve et la poésie qu’on lui connaît que Rodney Saint-Éloi nous livre dans Passion Haïti un portrait de son pays d’origine qu’il voit fort, contrasté, riche et foisonnant.

Dans ce carnet, on visite le pays à travers les yeux de quelqu’un qui le garde en lui malgré l’exil. On rencontre des personnages qui façonnent le visage d’une Haïti embrassant tant bien que mal ses propres contradictions et ses travers. On y découvre à la fois l’importance de la culture et les couleurs flamboyantes du créole, mais aussi le racisme qui sévit entre les citoyens et les inégalités qui rendent la politique complexe.


Revue de presse :