Patrice Favaro, "La littérature de voyage pour la jeunesse"

25 novembre 2009.
 

Patrice Favaro vient de publier aux éditions Thierry Magnier un essai remarquable intitulé La littérature voyage pour la jeunesse : les enfants de Xénomane. Simple d’accès, ludique et dressant un panorama large de ce que fut et de ce qu’est devenue la littérature voyageuse pour les jeunes lecteurs, le livre de Patrice Favaro est un précieux outil de réflexion sur l’importance de la littérature de voyage (et même plus largement de la littérature en général) qui prend pour point de départ de sa réflexion que "le goût du voyage n’est pas inné" et qu’il faut donc l’éveiller.

Présentation de La littérature de voyage pour la jeunesse : les enfants de Xenomane :

Les voyages forment la jeunesse Le vieil adage n’a pas pris une ride, mais encore faut-il avoir le goût de voyager et ce goût-là n’est pas inné.
Depuis des siècles, les livres de voyage ont invité les jeunes lecteurs à la découverte du monde. Les récits d’explorateurs, tes journaux de bord des grands navigateurs, les carnets de voyage, mais aussi les documentaires ont offert à des générations d’enfants leurs propres images du monde. Elles ont été largement marquées par leur époque et n’ont pas toujours été dénuées de préjugés.
Remonter le long cours de cette littérature nomade, aller aux sources, en tracer la cartographie, tel est le propos de cet essai qui nous conduit à l’endroit précis où nombre de lecteurs en font la première expérience : au coeur des livres de voyages destinés à la jeunesse. Patrice Favaro nous en dresse un panorama subjectif, en décrypte les genres et les écueils, et nous invite à découvrir ce vaste et riche territoire encore trop peu étudié.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Littérature jeunesse

Empreinte digitale

Thierry Magnier - 2016

Tout commence à Paris, par un coup de fil reçu sur le téléphone portable de Ramzi, dans le bar de quartier qu’il aime à fréquenter : le George O’. Tout se termine dans les ruines de la capitale, où le George O’ n’est plus qu’un lointain souvenir dans l’esprit de « Loup gris ». Quatre époques. Quatre récits qui voient la chute du monde qui a transformé Ramzi en « Loup gris », un paria, un rebelle. Un monde, notre monde, chaque jour plus connecté qui se laisse déborder par les cyber outils qu’il génère pour se protéger de ses propres démons. Drones, cyborgs, mémoire virtuelle globale… On aimerait pouvoir se rassurer en classant ce recueil de nouvelles dans la catégorie « Science-fiction ». Mais cet ouvrage, aussi passionnant qu’inquiétant, n’est-il pas placé sous l’égide du visionnaire George O’… RWELL ? On vous aura prévenus !


Revue de presse :