BORDAGE Pierre

France

5 mars 2020.

Auteur phare de cette génération qui enrichit et renouvelle la science-fiction française depuis les années 90, il est passé maître dans l’écriture de séries et de romans fleuves, son œuvre littéraire comptant aujourd’hui plus de soixante nouvelles et une cinquantaine de romans. Écrivain visionnaire, conteur hors pair, plébiscité du public, il s’adonne à des genres aussi divers que la fantasy historique ou le polar scientifique, y ajoutant ses touches personnelles : la quête d’une liberté totale, une écriture luxuriante et des personnages saisissants. Habitué du Festival Étonnants Voyageurs, il nous revient avec deux nouveaux romans et une nouvelle dans des genres très différents. Sang Mentir nous plonge dans une quête faite de secrets et de révélations sur les origines d’Odeline, une jeune adolescente ; tandis que Rive Gauche se fait le pendant occidental de Métro 2033, la célèbre saga du Russe Dmitry Glukhovsky. Enfin, il participe à l’anthologie Nos Futurs en compagnie de Catherine Dufour, Jean-Marc Ligny, ou encore Laurent Genefort, afin de sensibiliser ses lecteurs aux enjeux climatiques d’aujourd’hui et de demain…

 

Pierre Bordage est notamment l’auteur des Guerriers du silence, de Wang et de la saga Les Derniers hommes. Imprégné de mythologie antique, surnommé par la presse « le Balzac de la science-fiction », écrivain visionnaire et conteur hors pair, plébiscité par ses lecteurs, il est tout simplement l’un des grands romanciers populaires français d’aujourd’hui… mais aussi un grand fidèle du festival Étonnants Voyageurs !

Pierre Bordage est né en 1955 en Vendée. Passés une scolarité sans histoire, neuf ans de karaté et quelques cours de banjo, il découvre l’écriture lors d’un atelier à la faculté de Nantes en 1975… Quelques voyages en Orient et une expérience de libraire plus tard, il s’installe dans le Gers en 1985 et écrit Les Guerriers du silence, un ouvrage qui n’est publié qu’en 1992, lorsqu’il revient s’installer à Paris comme journaliste sportif et rencontre ses premiers éditeurs.

Avec Les chemins de Damas - présenté lors des journées scolaires du festival Étonnants Voyageurs en 2017- il met fin à la trilogie des prophéties. S’adonnant à des genres aussi divers que la fantasy historique ou le polar scientifique, il a fait son grand retour vers le space opera avec ses romans consacrés aux aventures des " griots célelestes ". Avec Nouvelle vieTM, il s’est également révélé être un excellent nouvelliste. Un recueil à lire, ne serait-ce que pour son préambule, où Pierre Bordage s’exprime sur son rapport à la lecture, enfant, et sur la naissance de sa vocation d’écrivain. 
Après les deux premiers tomes de la série La fraternité Panca, un space opéra dans la plus pure tradition Bordage, il publie en 2009, Le feu de Dieu, un roman "apocalyptique" sur lequel il dit avoir travaillé "d’arrache-touches". Parallèlement, il sort en avril 2010, Ceux qui rêvent (Flammarion jeunesse), un ouvrage destiné au jeune public, qui fait suite à Ceux qui sauront. En 2012, suit Ceux qui osent ainsi que Frère Elthor, le tome 5 de La fraternité Panca, mais l’auteur pense déjà à un nouveau cycle de fantasy...

En 2013, Pierre Bordage prend le pari du feuilleton numérique et diffuse, entre juin et septembre, les 36 épisodes (soit 36 chapitres) de son nouveau roman Les Chroniques des ombres, avant même son édition intégrale. Un procédé narratif innovant, pour cette histoire se déroulant au lendemain d’une guerre nucléaire : dans un univers où les grandes villes du monde sont unifiées, des invidus invisibles - les "Ombres" - perpétuent leurs crimes au nez d’une équipe de super-détectives, les fouineurs.

Dans la foulée des Chroniques des ombres et leur ambiance post-apocalyptique, l’auteur réitère avec Les dames blanches, un univers au bord de la ruine technologique dû à d’étranges bulles blanches, qui absorbent des enfants et entraînent une régression technologique. En 2016, l’auteur nous livre un troisième recueil de nouvelles Hier je vous donnerai de mes nouvelles, anthologie de 16 textes (écrits et publiés dans des journaux tels que Libération ou Télérama entre 2000 et 2015) et 4 textes inédits. Un florilège de textes d’une grande intensité, où l’auteur alterne entre le registre fantastique et la fantasy, utopies et uchronie, contes merveilleux et récits d’anticipation.

Auteur fécond s’il en est, Pierre Bordage publie sept publications entre 2017 et 2019 !
Il a notamment collaboré au truculent Crimes, aliens & châtiments en compagnie de Laurent Genefort et Laurent Whale, une fiction d’anticipation dans laquelle les extra-terrestres ont débarqué sur terre, entraînant un désintérêt général pour les romans de science fiction : les trois auteurs deviennent alors détectives… Citons également Mission M’Other (Actu SF, 2017), écrit avec la talentueuse scénariste de bandes dessinées Melanÿn, un magnifique récit de science fiction sur la quête de soi même. L’étonnant Tout sur le zéro, grand roman réaliste sur le monde méconnu des casinos. Une réedtition de Gigante : Au nom du père, et la sortie de l’intégrale de sa fameuse Fraternité du panca chez Atalante.
Il signe également une nouvelle saga d’héroic-fantasy chez Bragelonne, l’épique Arkane dont le tome 2 La Résurrection est paru l’été dernier.

En 2020, deux romans et une nouvelle rejoignent son oeuvre déjà prolifique. Il confirme une fois de plus qu’il peut jongler admirablement entre tous les genres, du polar à l’anticipation, du post apocalyptique au récit futuriste. Ainsi, Sang Mentir, en compagnie de Annelise Jousset, s’intéresse à la quête des origines d’une jeune adolescente, Odeline, qui découvre jour après jour les secrets de ses parents. Rive Gauche s’imprégne de l’univers de Métro 2033 signé Dmitry Glukhovsky pour nous livrer un roman humain, politique à la narration remarquable. Enfin, il signe une nouvelle dans l’anthologie Nos futurs, aux côtés de nombreux écrivains d’imaginaire, qui interroge l’impact de l’humanité et de l’écologie sur les sociétés de demain.


En savoir plus :

Le site de l’auteur


Bibliographie :

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Rive Gauche

L’Atalante - 2020

En 2033, un épisode apocalyptique a chassé les humains de la surface de la Terre, désormais inhabitable. A Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie.
Des communautés sont installés au niveau de certaines stations, plus ou moins en contact, souvent en conflit, la lecture et l’écriture ont quasi disparu, la surface est crainte parce qu’irradiée, Rive Droite est un lieu maudit.
De couleurs obscurs en stations délabrées, le lecteur est emporté à la suite de :

Dans les méandres des boyaux de paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancœurs plus tenaces, les haines plus exacerbées.