HEIMERMANN Benoît

France

16 avril 2019.

Chez ce grand reporter à L’Équipe, le commentaire sportif prend vite des allures d’envolée lyrique. Il a réalisé plusieurs documentaires de télévision et publié de nombreux ouvrages sur le sport et l’aventure. Après avoir évoqué en 2015 les aventures de navigation de huit femme hors du commun dans Femmes des pôles, il participe au magnifique projet 100 Marins, ouvrage dans lequel 100 portraits de marins sont célébrés par 100 auteurs spécialistes de la mer. Illustré par de somptueuses photographies, ce beau-livre rend hommage à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à l’histoire de la navigation au cours de ces 150 dernières années.

 

Dans la bouche de Benoît Heimermann, le commentaire sportif prend vite des allures d’envolée lyrique. Qu’il soit question de football, de cyclisme ou d’alpinisme, ce grand reporter à L’Équipe Magazine considère le sport comme un langage universel. Aux yeux de ce véritable passionné, les points communs entre un écrivain et un sportif sont plus nombreux qu’on le croit : goût de l’effort, perfectionnisme, volonté de dépasser ses limites, difficulté à achever les dernières pages d’un livre autant que les derniers kilomètres d’une course...

Président de l’Association des Écrivains Sportifs (créée en 1931 par Tristan Bernard), grand reporter à L’Équipe, Benoît Heimermann a réalisé plusieurs documentaires de télévision et a publié de nombreux ouvrages sur le sport et l’aventure. Quatre ans après la tragique disparition de Tabarly, il s’est attaqué au mythe et a reçu le Grand Prix de la littérature sportive pour sa biographie. Il a également reçu le prix de la fondation Mumm pour sa biographie de Muhammad Ali.

En 2006, il publie L’aventure guidait leurs pas, consacré aux grands alpinistes, suivi deux ans plus tard d’Aventuriers, un ouvrage dans lequel il évoque treize grands hommes qui ont marqué leur temps par leurs exploits.

À l’occasion du centenaire du Tour de France, Benoît Heimermann publie en 2013 un ouvrage intitulé Ils ont écrit le Tour de France : la Grande Boucle vue par les écrivains qui prolonge la réflexion sur la mythologie sportive amorcée en 2006 dans Plumes et crampons : Football et littérature.

Benoît Heimermann traite un autre pan de l’Histoire : l’Allemagne du IIIe Reich, dans Les Champions de Hitler, dans lequel le reporter dresse le portrait des grands sportifs du régime hitlérien et montre comment la glorification de l’exploit physique faisait partie intégrante de l’idéologie nazie.

Dans son dernier ouvrage Femmes des pôles, il s’intéresse aux destins de huit femmes hors du commun qui ont engagé un combat pour s’embarquer dans des aventures de navigations et qui se sont illustrées dans l’histoire des expéditions polaires. Il dresse le portrait de ces femmes de caractères qui incarnent la volonté féminine de s’inscrire dans tous les domaines en dépit des barrières qui leurs ont été imposées.

Directeur de collection chez Stock, il publie en 2017 un ouvrage intitulé Scène de boxe, un roman d’Elie-Robert Nicoud (alias Louis Sanders), et signe Le Marquis des stades, une anthologie du cycliste Tristan Bernard au Castor Astral.

En 2019, il participe au magnifique projet 100 Marins, ouvrage dans lequel 100 portraits de marins sont célébrés par 100 auteurs spécialistes de la mer. Illustré par de somptueuses photographies, ce beau-livre rend hommage à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à l’histoire de la navigation au cours de ces 150 dernières années.


En savoir plus :


Bibliographie

 

DERNIER OUVRAGE

 
Beaux livres

100 Marins

Éditions Paulsen - 2018

100 marins célébrés par 100 auteurs. 100 complicités, 100 connivences pour rendre hommage à la mer et ses héros. On ne pouvait rêver plus belle armada. Au fil des pages de ce beau-livre prestigieux, se retrouvent associés Daniel Charles et Gustave Caillebotte, Laurent Joffrin et Jules Verne, Bernard Chambaz et Jack London, Jean-Louis Étienne et Jean-Baptiste Charcot, Björn Larsson et Thor Heyerdahl, Hervé Hamon et Alain Bombard, Bob Fisher et Francis Chichester, Paul Cayard et Raul Gardini, Bruno Troublé et Marcel Bich, Gary Jobson et Ted Turner, Patrick et Éric Tabarly, Yann Queffélec et Olivier de Kersauson, Erik Orsenna et Isabelle Autissier, Dan Robertson et Peter Blake, Philippe Poupon et Loïck Peyron, Yvan et Laurent Bourgnon, Michel Desjoyeaux et François Gabart, Philippe Presti et James Spithill. Créateurs, prosélytes, bourlingueurs, scientifiques, capitaines d’industrie, génies de l’architecture, écrivains du grand large, sportifs accomplis, solitaires habités, barreurs de renom, régatiers olympiques, pionniers intrépides, ils sont français, mais aussi américains, britanniques, néo-zélandais, australiens, italiens, japonais.

Tous ont, d’une manière ou d’une autre, accompagné la prodigieuse évolution de la navigation hauturière et de plaisance, d’aventure et de performance qui a marqué nos usages de ces 150 dernières années. Depuis qu’au delà de ses fonctions marchandes et guerrières, la marine à voile a revendiqué d’autres horizons où l’imprévu, l’agrément, le vagabondage, la vitesse ont petit à petit pris le dessus sur toutes autres considérations. Tous sont présents dans ce superbe coffret richement illustré de photographies de haut vol.