Jeudi 9 juin 2011 : 550 collégiens ont embarqué pour Saint-Malo

3 juillet 2011.
 

Jeudi 9 juin 2010, ce sont 22 classes de collèges qui ont donné le coup d’envoi du festival :

le club des rats conteurs du collège Chappedelaine de Pléné-Jugon (22) ; 5e C du collège Sébillot de Matignon (22) ; 6e A du collège La Tourelle de Quimper (29) ; 5e 4 du collège Alain de Crozon (29) ; 3e C du collège Lurçat de Lanester (56) ; 5e A du collège Martin de Baud (56) ; 6e A et B du collège Jacob de Josselin (56) ; 6e E du collège Beaumont de Redon (35) ; 6e Belle-Ile, 5e Lancelot et Morgane du collège Duguay Trouin de Saint-Malo (35) ; 4e A du collège Le Landry de Rennes (35) ; les 5e K et L du collège Saint-Joseph de Bruz (35) ; la 5e F du collège Guilloux de Montfort S/Meu (35) ; 4e Muguet du collège Brassens du Rheu (35), 6e A du collège Charcot de Saint-Malo (35) ; 6e A du collège La Providence de Montauban de Bretagne (35) ; 4e A du collège Surcouf de Saint-Malo (35), 3e Gandhi du collège Guerpon de Maure de Bretagne (35), 3e C du collège Saint-Joseph de Cancale (35).

Une journée entière sur le thème de l’Inde leur était consacrée en amont du festival.
Certains se sont levés très tôt pour participer à cette événement qu’ils préparaient depuis des mois.
Des quatre coins de la Bretagne, ils se sont inscrits en début d’année scolaire pour venir rencontrer les auteurs dont ils ont étudié les livres et se sont lancés dans le "défi presse fiction" qui a consisté à imaginer et réaliser un journal à partir d’un des quatre romans proposés, guidés par les conseils avisés de la journaliste Josiane Guéguen.

Accueillis dans l’auditorium du Palais du Grand Large par Madame MASSOT, première vice présidente du Conseil Général d’Ile et Vilaine, Monsieur PIEDNOIR, adjoint au maire chargé de l’action périscolaire et des relations avec l’enseignement secondaire et universitaire de la Ville de Saint Malo et Monsieur CHOUZIER délégué académique à l’éducation artistique et culturelle, les élèves ont pu tout d’abord découvrir les visages des auteurs qu’ils rencontreraient lors du café littéraire. Ce fut aussi l’occasion de féliciter chaque classe pour sa participation défi presse fiction et d’admirer sur grand écran les réalisations commentées une par une par Mme Massot, première vice présidente du Conseil Général d’Ile et Vilaine. Le jury a particulièrement apprécié le travail de présentation, d’investigation, d’imagination, le respect de l’histoire et l’extrapolation.

Téléchargez le PDF complet des Journaux réalisés.

Les journaux des Collègiens

Chaque classe a bénéficié par la suite d’une rencontre avec la journaliste Josiane Guéguen qui a posé sur chaque journal un oeil aussi critique que bienveillant et tous les élèves sont repartis avec une carte de presse qui leur a permis de revenir au festival et de rentrer dans tous les lieux.


Le deuxième grand moment de la journée, très attendu par les collégiens, a pris la forme d’une rencontre avec l’un des cinq auteurs étudiés :

Réunis en café littéraire autour d’un thème commun, deux auteurs ont échangé avec deux classes :

Certaines classes ont rencontré un auteur en tête à tête :

Les élèves ont pu poser aux auteurs les questions qu’ils avaient préparées. Animés par un professionnel, les échanges ont été fructueux et les réponses éclairantes. Des liens se sont noués, qui pour certains perdureront après le festival.


Une autre rencontre, tout aussi fascinante attendait les collégiens. Après avoir visionné les images superbes de La Vallée des larmes (version 52’ de Devenir femme au Zanskar) de Jean-Michel Corillion (ZED Production / France 5, France, 2007, 52’) ils ont pu échanger avec lui autour de son documentaire sur le passage à l’âge adulte de deux jeunes femmes dans la région reculée du Zanskar. Jean-Michel Corillion a su capter l’attention des élèves par son récit du tournage, des conditions de vie difficiles des Zanskaris, de ses liens avec les différents protagonistes du documentaire.


Enfin, les classes ont pu visiter des expositions : Face aux murs, Les villes sont comme des Océans, La Bataille de la Place Tahrir - Alain Buu et Vincent Madras illustre Robin Hobb et découvrir l’immensité et l’abondance du Salon du livre.


Si l’expérience vous tente avec votre classe, rendez-vous l’année prochaine pour la journée collège le 24 mai 2011 !

 

DERNIER OUVRAGE

 
Littérature jeunesse

Empreinte digitale

Thierry Magnier - 2016

Tout commence à Paris, par un coup de fil reçu sur le téléphone portable de Ramzi, dans le bar de quartier qu’il aime à fréquenter : le George O’. Tout se termine dans les ruines de la capitale, où le George O’ n’est plus qu’un lointain souvenir dans l’esprit de « Loup gris ». Quatre époques. Quatre récits qui voient la chute du monde qui a transformé Ramzi en « Loup gris », un paria, un rebelle. Un monde, notre monde, chaque jour plus connecté qui se laisse déborder par les cyber outils qu’il génère pour se protéger de ses propres démons. Drones, cyborgs, mémoire virtuelle globale… On aimerait pouvoir se rassurer en classant ce recueil de nouvelles dans la catégorie « Science-fiction ». Mais cet ouvrage, aussi passionnant qu’inquiétant, n’est-il pas placé sous l’égide du visionnaire George O’… RWELL ? On vous aura prévenus !


Revue de presse :