Une ville monde : Londres

7 juillet 2011.
 
Nicholas Blincoe © D. Jochaud

Ville tentaculaire chez Dickens, port d’où partent toutes les sombres aventures pour Conrad, creuset où bouillonnent la misère, la révolution, mais aussi le courage de se reconstruire, Londres est sans nul doute une ville aimée des écrivains. Le lieu d’un prodigieux télescopage culturel.
Qui dit Londres aujourd’hui, dit Hari Kunzru (Inde), Romesh Gunesekera (Sri Lanka), Ma Jian (Chine), Nicholas Blincoe (Manchester). Londres du monde entier.
Avec Christine Jordis comme guide.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

Prudence et passion

Albin Michel - 2020

Dans Raison et Sentiments, Jane Austen opposait deux soeurs qui proposaient deux regards sur la vie. Elinor, défendant la modération et la sagesse ; Marianne, personnifiant les dangers de l’audace. Au terme de leur affrontement, la première se construisait une vie heureuse ; la seconde se résignait à s’ajuster au monde tel qu’il est.

Christine Jordis, transpose cette matière anglo-saxonne dans la France d’aujourd’hui, dominé, selon elle, par la tyrannie du nouvel ordre moral. Elinor, toujours aussi prudente, qui s’appelle désormais Elena, retrouve Marianne, toujours aussi exaltée, lesquelles, lors de discussions enflammées débattent des questions qui les hantent : dans le tumulte ambiant, face aux pressions exercées, quel comportement adopter ? Faut-il s’engager, se replier sur soi, fuir ? Le lecteur fasciné, suit avec beaucoup de tendresse et d’intérêt, des personnages qui, comme tout à chacun, nourrissent des espoirs, font face à des désillusions, aiment, résistent, vivent.

Janes Austen nous prodiguait une leçon de vie, Christine Jordis, en romancière subtile, la reprend à son compte et nous pose une question : « Veux-tu la vérité ou plaire à un monde qui ment ? »

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

China Dream

Flammarion - 2018

Chargé d’appliquer le programme du Nouveau Rêve Chinois, officiellement lancé par le président Xi Jinping, un cadre dirigeant est poursuivi par des souvenirs qui viennent perturber son travail. Certains cauchemars le ramènent au temps où ses parents ont été les victimes de la répression aveugle qui sévissait à l’heure de la révolution culturelle. Ces visions qui l’assaillent et lui font bientôt découvrir le destin tragique de ses parents viennent totalement gripper les rouages de la mécanique de propagande du régime et
signent l’arrêt de mort du malheureux dirigeant.
Mélangeant mythes et réalité, jouant avec tous les ressorts de l’absurde et du grotesque, ce roman fait le portrait de la Chine d’aujourd’hui gouvernée par le mensonge et la violence, à la merci d’un matérialisme sans frein. Dans cette fable cruelle, Ma Jian dévoile l’une des facettes les plus effrayantes de la tyrannie, qui consiste à tenter d’effacer la mémoire pour éradiquer les événements passés qui gênent la marche actuelle du pouvoir.