LAMAR Jake

Etats-Unis

18 février 2009.
 

Jake Lamar, Etonnants Voyageurs 2008Jake Lamar est né dans le Bronx (New York) en 1961. Après des études d’Histoire et littérature américaine à l’université de Harvard, il travaille comme journaliste au Time magazine pendant six ans avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Nous sommes en 1991 et il vient de remporter un prix aux USA pour son premier ouvrage, Bourgeois blues.
Dès lors, il a la possibilité de réaliser enfin son rêve d’enfant, vivre de sa plume bien sûr, mais surtout partir un an à l’aventure : destination Paris. Il ne parle alors pas un mot de Français et pourtant, ce qui ne devait durer qu’un an est devenu permanent puisque, débarqué en 1993, il n’est jamais reparti. Et si aujourd’hui sa langue d’adoption n’a plus de secrets pour lui, il ne se sent pas pour autant prêt à écrire en Français.
Auteur à ce jour de six romans, dont quatre traduits chez nous, Jake Lamar reste un auteur américain, écrivant sur son pays natal qu’il compare à un membre de sa famille « qu’il aime mais qui le rend fou ».
Les Etats-Unis pourtant ne sont pas sa seule source d’inspiration, en témoigne Rendez vous dans le 18ème, un thriller parisiens. Loin des clichés de « l’Américain à Paris », Jake Lamar vient de publier Confessions d’un fils modèle, une autobiographie, ou plus exactement un travail de mémoire.

in English


Liens :

https://www.jakelamar.com/


Bibliographie :


Présentation de Confessions d’un fils modèle :

Dans ce travail de mémoire émouvant, sincère, subtil, Jake Lamar revient sur les années 1980, qui l’ont vu réaliser le rêve de son père : s’extraire de sa condition. Ce faisant, il décrit sans concession l’ambivalence de la bourgeoisie noire américaine, prise entre ses difficultés à s’insérer dans la société blanche et son désir de ne pas être rejetée par les autres Noirs.

Résumé de Nous avions un rêve :

Publié aux USA en 1996, ce premier roman de Jake Lamar a pour toile de fond un pays rongé par l’intolérance, la colère et la haine, où les rapports entre Noirs et Blancs sont devenus irrémédiablement conflictuels. Jugé à l’époque comme "une œuvre visionnaire à la Docteur Folamour", ce livre se révèle aujourd’hui étonnamment prophétique.
Situé dans un proche futur, ce roman conte l’ascension d’un Noir, le procureur général Melvin Hutchison, champion de la loi et de l’ordre, vers le poste de vice-président, dans une Amérique où la lutte contre le crime est devenue la priorité et où l’on télévise les exécutions capitales aux heures de grande écoute. Une dystopie qui aborde avec une force et une audace inquiétantes des thèmes comme celui des relations raciales, de la violence, du droit à la vie privée et des extrémismes de droite.