LARSSON Björn

Suède

26 mars 2014.
 
Bjorn Larsson, Etonnants Voyageurs 2008
© Gael Le Ny

Depuis la publication de son roman Long John Silver en 1995, Björn Larsson est devenu l’un des écrivains suédois contemporains les plus connus à l’étranger. Écrivain à la plume bohème, chacun de ses ouvrages est une invitation au voyage, où le romanesque se met au service de l’intelligence.

Né à Jönköping en Suède en 1953, il a vécu aux Etats-Unis, en France et en Irlande, dont six ans à bord d’un bateau à voile, le Rustica. Navigateur chevronné, il a parcouru les mers du Nord de l’Ecosse à l’Irlande, du pays de Galles à la Bretagne et à la Galice.
Professeur à l’Université de Lund en Suède, Björn Larsson est aussi traducteur du danois, de l’anglais et du français, philologue et critique. Il a commencé l’exercice du métier d’écrivain en 1980, en publiant un recueil de récits, et a fait éditer son premier roman en 1992. Le Capitaine des rêves, paru en 1999, lui a valu le prix Médicis étranger. Parcourue par les thèmes de la mer et du voyage, son œuvre éclectique révèle une justesse et une finesse d’esprit remarquable.

Avec Le rêve du philologue (Grasset, 2009), l’écrivain suédois confirme à nouveau son talent de conteur, en croquant, dans neufs nouvelles, le portrait de scientifiques, d’ universitaires, d’explorateurs, qui tentent de comprendre le sens de leurs recherches. Il récidive une nouvelle fois en 2012 avec Les poètes morts n’écrivent pas de romans policiers, un pastiche des polars scandinaves où il dynamite avec jubilation le genre et ses stéréotypes.

Il renoue en 2014 avec le personnage de L’Île au trésor et protagoniste de son premier roman, Long John Silver. Dans cet ultime récit des aventures du célèbre pirate, comme le titre l’annonce, il se trouve confronté à un Lord déchu dont l’arrogance va bientôt le pousser à bout de nerfs.


Bibliographie :

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

La dernière aventure de Long John Silver

Grasset - 2014

Long John Silver, notre vieux pirate unijambiste qui aspirait à couler des jours paisibles dans une anse de Madagascar, entouré de sa garde d’esclaves affranchis, entreprend de compléter ses mémoires et de relater sa dernière aventure ― sa rencontre, tout aussi édifiante qu’inattendue, avec Charles Barrington, un Lord désargenté, cupide et roué, qui souhaitait se lancer dans la traite négrière… jusqu’à ce que l’aventure tourne court.

Long John, toujours aussi beau parleur et qui n’a rien perdu de son esprit de révolte, s’amuse un temps de la naïveté et de l’audace de cet homme sans scrupules, qu’aucun revers de fortune ne semble pouvoir atteindre. Mais bientôt, lassé de son arrogance, il décide de lui réserver une punition exemplaire…