Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

LÉ Nam

Australie

Le Bateau (Albin Michel, 2010)

Nam Le
© Joanne Chan

Le Bateau (Albin Michel, 2010) est le premier recueil de nouvelles de Nam Lé, jeune écrivain australien d’origine vietnamienne. Traduit en quinze langues et salué par la critique internationale, l’ouvrage a déjà reçu de nombreux prix parmi lesquels le Dylan Thomas Prize. Avec ce livre, Nam Lé inspecte les mouvements du monde et sonde la nature humaine en naviguant d’un continent à l’autre, d’une guerre à l’autre, d’une douleur à l’autre. Sa narration fluide, maîtrisée, trace avec une finesse remarquable, le destin fragile de sept êtres de Hiroshima à New York, des rues de Téhéran aux bidonvilles de Medellin, des rives du Vietnam à celles de l’Australie. À travers le regard de ses protagonistes, le jeune nouvelliste interroge l’Histoire et la mort, l’amour et la haine, explorant l’humanité dans ses plus infimes replis.

Le bateau dont parle Nam Lé, c’est celui des boat people ; celui là même qu’il emprunta avec sa famille pour fuir le Vietnam pour l’Australie, en 1979, alors qu’il n’avait que quelques mois. Ainsi, Nam Lé a grandi en Australie ; il y a fait des études de droits, y a exercé le métier d’avocat, avant de partir aux Etats-Unis pour suivre les ateliers d’écriture de l’université d’Iowa. Aujourd’hui rédacteur en chef chargé de la fiction à la Harvard Review, Nam Lé se consacre à l’écriture faisant sienne la formule de Faulkner qu’il cite dans sa première nouvelle : « Il faut écrire sur les vérités éternelles. L’amour, l’honneur, la pitié, l’orgueil, la compassion, le sacrifice. »

Le site de l’auteur


Bibliographie :


Présentation de Le Bateau :

"À couper le souffle, puissant, émouvant, aussi remarquable que bouleversant." William Boyd

Avec ce livre, Nam Le a été la révélation sur la scène littéraire internationale de l’année 2008. Traduit en quinze langues, couronné par plusieurs prix dont le Dylan Thomas Prize, il s’affirme d’emblée avec ce premier recueil de nouvelles comme un écrivain d’une maturité exceptionnelle.

Des taudis de Colombie aux rues de Téhéran, de New York à Hiroshima, d’un petit village de pêche australien aux mers du sud de la Chine, Nam Le porte son regard aux quatre coins du monde. A travers ces nouvelles aussi bouleversantes qu’intelligentes, il pose cette question : qu’est-ce qu’être humain ?

"Ambitieux et parfaitement maîtrisés, ces récits abordent des cultures et des personnages aux sensibilités radicalement différentes dans un formidable éventail de mondes imaginés." The Washington Post


Revue de presse

  • « Le Bateau se lit avec bonheur et reconnaissance. » Libération
  • « Dans Le Bateau, l’Australien Nam Le évoque sept destins fragiles avec la délicatesse d’un peintre des âmes. Un premier recueil remarquable. » L’Express
  • « Au vu de sa justesse psychologique et de son habilité dans la narration, Nam Le n’a rien d’une petite frappe littéraire. » Lire
  • « Sept longues nouvelles à donner le tournis, à nous trimballer d’un pays en guerre à un autre, à bout de souffle, de Hiroshima ville d’outre-tombe aux bidonvilles de Colombie, des rives du Vietnam à celles d’Australie. D’une écriture déferlante, comme on le dit d’une vague monstrueuse, dangereuse, Nam Le inspecte les caprices du monde, intériorise l’Histoire contemporaine et la donne à lire à travers le regard de ses protagonistes. » Télérama
  • « L’ouragan Nam Le arrive en France. Couvert de louanges et de prix dans les pays anglo-saxons, ce jeune homme de 32 printemps d’origine vietnamienne et résidant en Australie livre un premier recueil de nouvelles époustouflant de maîtrise et de maturité. » Figaro Magazine
  • « Attention ! Choc littéraire. Qui croirait que le premier livre d’un jeune écrivain d’origine vietnamienne, qui a émigré bébé en Australie, aurait cette force et cette maturité d’écriture, provoquerait de telles émotions, questionnerait aussi profondément la nature de l’être humain ? C’est pourtant le cas du livre Le Bateau, de Nam Le, 31 ans, récompensé de nombreux prix à l’étranger et déjà traduit en quinze langues. » Le Soir
  • « Le Bateau, premier livre très réussi d’un jeune auteur d’origine vietnamienne. » La Libre Belgique
  • « Une découverte coup de coeur comme même les plus attentifs n’en connaissent que deux trois fois l’an. (…) Avec un plus, la joie de la révélation. (…) Le Bateau, c’est un titanesque coup de semonce. » Rolling Stone
  • « La magie de Nam Le est de transformer une histoire courte en vrai roman, ample et profond. » 20 Minutes

Le bateau

Albin Michel / Terre d’Amérique - 2010

« À couper le souffle, puissant, émouvant, aussi remarquable que bouleversant. » William Boyd Avec ce livre, Nam Le a fait une entrée remarquée sur la scène littéraire internationale en 2008. Traduit en quinze langues, couronné par plusieurs prix dont le Dylan Thomas Prize, il s’affirme d’emblée avec ce premier recueil de nouvelles comme un écrivain d’une maturité exceptionnelle. Des taudis de Colombie aux rues de Téhéran, de New York à Hiroshima, d’un petit village de pêche australien aux mers du sud de la Chine, Nam Le porte son regard aux quatre coins du monde. À travers ces nouvelles aussi bouleversantes qu’intelligentes, il pose cette question : qu’est-ce qu’être humain ? « Ambitieux et parfaitement maîtrisés, ces récits abordent des cultures et des personnages aux sensibilités radicalement différentes dans un formidable éventail de mondes imaginés. » The Washington Post

Une pensée en mouvement, migration et littérature

Saint-Malo 2010
Avec Louis-Philippe DALEMBERT, Wilfried N’SONDE, Nam LE, Mahi BINEBINE, Albert MEMMI. Un débat animé par Hubert Artus.