Les lauréats du Grand Prix de l’Imaginaire 2014

9 mai 2016.

Remise des Prix publique, dimanche 8 juin à 18h15 à la Maison de l’imaginaire (Chapelle de l’Ecole nationale supérieure maritime) en compagnie des lauréats et des membres du jury, autour d’un verre.

 

1) Roman francophone
Anamnèse de Lady Star de L.L. Kloetzer (Laure K. et Laurent K.)(Denoël, Lunes d’Encre)

2) Roman étranger
L’Homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk (Attila)

3) Nouvelle francophone
7 secondes pour devenir un aigle (recueil) de Thomas Day (Bélial’)

4) Nouvelle étrangère
Complications (recueil) de Nina Allan (Tristram)

5) Roman jeunesse francophone
Animale. La Malédiction de Boucle d’or de Victor Dixen (Gallimard Jeunesse)

6) Roman jeunesse étranger
Une Planète dans la tête de Sally Gardner (Gallimard Jeunesse)

7) Prix Jacques Chambon de la traduction
Bernard Sigaud pour Complications (recueil) de Nina Allan (Tristram)

8) Prix Wojtek Siudmak du graphisme
Didier Graffetpour Steampunk - De vapeur et d’acier avec Xavier Mauméjean (Le Pré aux clercs)

9) BD / Comics
Souvenirs de l’empire de l’atome d’Alexandre Clerisse et Thierry Smolderen (Dargaud)

10) Manga
The Arms Peddler (tomes 1 à 6) de Kyoichi Nanatsuki et Night Owl (Ki-oon)

11) Essai
Souvenirs du futur. Les Miroirs de la Maison d’Ailleurs sous la direction de Marc
Atallah, Frédéric Jaccaud et Francis Valéry (Presses Polytechniques et Universitaires Romandes)

12) Prix spécial
L’Intégrale Stefan Wul chez Bragelonne et Les Univers de Stefan Wul chez Ankama, adaptations des romans en BD par D. Cassegrain, M. Hawthorne, D. Lapiere, J.-D. Morvan, M. Reynes, O. Vatine, Yann...


Écouter, réécouter la remise des prix :

 

DERNIER OUVRAGE

 
Littérature jeunesse

Vampyria livre 3 : La Cour des Ouragans

Robert Laffont - 2022

" À la Cour des Ouragans, les navires se fracassent et les coeurs se brisent. "

Un océan à feu et à sang.
Le commerce avec les Amériques, qui depuis des siècles assure la richesse de la vieille Europe vampyrique, est menacé par des hordes de pirates. Le plus sinistre d’entre eux, le capitaine Pâle Phoebus, sème un vent de terreur sur toute la côte atlantique. Louis XIV l’Immuable ordonne à sa protégée Diane d’épouser ce flibustier sanguinaire afin d’en faire un corsaire à la solde de la France.

Un coeur à la dérive.
Diane se nomme en réalité Jeanne : c’est une roturière qui sert secrètement la Fronde. L’organisation rebelle lui demande elle aussi de séduire Pâle Phoebus, mais pour l’enrôler dans la lutte contre le joug des vampyres. Quelle que soit l’issue, le destin de la jeune fille ne lui appartient plus. Est-elle Diane ? Est-elle Jeanne ? À moins que les ouragans n’emportent tous ses masques, pour révéler un terrifiant visage qu’elle n’a jamais osé regarder en face...

À travers ce roman-opéra mené tambour battant, Victor Dixen orchestre l’âge d’or de la piraterie, entre batailles fracassantes et sombres sortilèges.

Embarquez pour une traversée symphonique jusqu’au coeur des Ténèbres, menée fortissimo furioso !

 

DERNIER OUVRAGE

 
Nouvelles

Sept secondes pour devenir un aigle

Le Bélial’ - 2013

Lumière Noire a dit : « J’ai mes croisés, mes anges, et maintenant ma papesse... »

Une île du Pacifique à la fois tombeau de Magellan et unique territoire d’un arbre à papillons endémique...
Un homme au visage arraché par un tigre mais qui continue de protéger « la plus belle créature sur Terre », coûte que coûte...
Un Sioux oglala sur le chemin du terrorisme écologique...
Un trio de jeunes Japonais qui gagne sa vie en pillant la zone d’exclusion totale de Fukushima...
Des Aborigènes désœuvrés cherchant dans la réalité virtuelle un songe aussi puissant que le Temps du Rêve de leur mythologie...
Une Terre future, post-Singularité, inlassablement survolée par les drones de Dieu...

Après diverses hésitations, entre Laos, Thaïlande et Cambodge, Thomas Day a finalement posé son sac en banlieue parisienne, où il regarde pousser ses fils en menant de front sa carrière de romancier et ses activités d’éditeur. On lui doit quantité de nouvelles et une douzaine de romans, dont La Voie du sabre, L’Instinct de l’équarrisseur et Le Trône d’ébène. Le dernier d’entre eux, Du sel sous les paupières, est lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire 2013. Science-fiction, fantastique et uchronie...
Thomas Day explore ici le rapport de l’homme à la nature à travers six plongées dans les marges du monde, de l’Asie à l’Amérique en passant par l’Australie. Sept secondes pour devenir un aigle est le troisième de ses recueils à paraître aux éditions du Bélial’.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Romans

L’homme qui savait la langue des serpents

Le Tripode - 2012

Voici l’histoire du dernier des hommes qui parlaient la langue des serpents, de sa sœur qui tomba amoureuse d’un ours, de sa mère qui rôtissait compulsivement des élans, de son grand-père qui guerroyait sans jambes, de son oncle qu’il aimait tant, d’une jeune fille qui croyait en l’amour, d’un sage qui ne l’était pas tant que ça, d’une paysanne qui rêvait d’un loup-garou, d’un vieil homme qui pourchassait les vents, d’une salamandre qui volait dans les airs, d’australopithèques qui élevaient des poux géants, d’un poisson titanesque las de ce monde et de chevaliers teutons un peu horrifiés par tout ce qui précède. Peuplé de personnages étonnants, empreint de réalisme magique et d’un souffle inspiré des sagas islandaises, L’homme qui savait la langue des serpents révèle l’humour et l’imagination délirante d’Andrus Kivirhk. Le roman, qui connaît un immense succès en Estonie depuis sa parution en 2007, retrace dans une époque médiévale réinventée la vie d’un homme qui, habitant dans la forêt, voit le monde de ses ancêtres disparaître et la modernité l’emporter. Une fable ? Oui, mais aussi, comme le souligne dans une postface bien renseignée le traducteur, un regard acéré sur notre époque.

 

DERNIER OUVRAGE

 

Anamnèse de Lady Star

Denoël - 2013

Futur proche. Un attentat à Islamabad a provoqué une pandémie terrifiante. Les trois quarts de la population mondiale ont disparu. L’arme utilisée : la bombe iconique. Les coupables ont été retrouvés, jugés et exécutés. Mais certains se sont échappés...

 

DERNIER OUVRAGE

 

Anamnèse de Lady Star

Denoël - 2013

Futur proche. Un attentat à Islamabad a provoqué une pandémie terrifiante. Les trois quarts de la population mondiale ont disparu. L’arme utilisée : la bombe iconique. Les coupables ont été retrouvés, jugés et exécutés. Mais certains se sont échappés...

 

DERNIER OUVRAGE

 
Littérature jeunesse

Une planète dans la tête

Gallimard Jeunesse - 2013

Standish vit avec son grand-père dans la « zone 7 », celle des impurs, privés de tout, surveillés en permanence... Dyslexique, il subit à l’école brimades et humiliations jusqu’au jour où il se lie d’amitié avec son nouveau voisin, Hector. Ensemble ils rêvent de s’évader sur Juniper, la planète qu’ils ont inventée. Mais Hector et ses parents disparaissent sans laisser de trace... Ont-ils été supprimés ?
Le récit coup de poing d’un jeune garçon atypique face au totalitarisme. 

Un héros inoubliable, un roman bouleversant.


Revue de presse

 

DERNIER OUVRAGE

 
Roman graphique

Souvenirs de l’empire de l’atome

Dargaud - 2013

1953 : Le Monde est entré dans l’âge de l’Atome, mais un homme s’interroge sur la civilisation qui l’entoure. Cet homme, c’est Paul – un écrivain de science fiction qui depuis son enfance vit en contact télépathique avec le héros d’une épopée galactique située dans un lointain futur. 
Le cas de Paul devient célèbre à la suite d’un article. Gibbon Zelbub, consultant bien connu du Pentagone et de l’industrie américaine, commence alors à s’intéresser à lui. Dans un laboratoire du Vermont, "l’homme qui dialoguait avec le futur" va subir une expérience hypnotique qui lui fera commettre l’irréparable et briser l’honneur de son ami Zarth Arn, héros de l’Empire Galactique...



Dans ce roman graphique aussi surprenant que captivant, Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse se plongent avec délectation dans l’imagerie fluide et aérodynamique de la SF de des années 50. Très loin des parodies nostalgiques habituelles, ce récit chatoyant prend cependant la période au sérieux, et s’intéresse aussi bien aux sources du Zorglub de Franquin qu’aux techniques de persuasion utilisées dans les milieux publicitaires et militaires. S’inspirant d’un cas psychologique réel (qui a défrayé la chronique au milieu des années 50), l’intrigue tient à la fois de l’énigme psychiatrique et du space opera. Bel exemple d’un roman graphique contemporain exploitant toutes les possibilités de la forme, Souvenirs de l’Empire de l’Atome (144 pages, couleur) joue autant sur ses images brillamment évocatrices que sur son scénario aux zigzags imprévus pour emporter le lecteur dans un autre monde –au coeur d’un Âge de l’Atome, qui tour à tour nous enchante et nous glace d’effroi.

 

DERNIER OUVRAGE

 
Roman graphique

Souvenirs de l’empire de l’atome

Dargaud - 2013

1953 : Le Monde est entré dans l’âge de l’Atome, mais un homme s’interroge sur la civilisation qui l’entoure. Cet homme, c’est Paul – un écrivain de science fiction qui depuis son enfance vit en contact télépathique avec le héros d’une épopée galactique située dans un lointain futur. 
Le cas de Paul devient célèbre à la suite d’un article. Gibbon Zelbub, consultant bien connu du Pentagone et de l’industrie américaine, commence alors à s’intéresser à lui. Dans un laboratoire du Vermont, "l’homme qui dialoguait avec le futur" va subir une expérience hypnotique qui lui fera commettre l’irréparable et briser l’honneur de son ami Zarth Arn, héros de l’Empire Galactique...



Dans ce roman graphique aussi surprenant que captivant, Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse se plongent avec délectation dans l’imagerie fluide et aérodynamique de la SF de des années 50. Très loin des parodies nostalgiques habituelles, ce récit chatoyant prend cependant la période au sérieux, et s’intéresse aussi bien aux sources du Zorglub de Franquin qu’aux techniques de persuasion utilisées dans les milieux publicitaires et militaires. S’inspirant d’un cas psychologique réel (qui a défrayé la chronique au milieu des années 50), l’intrigue tient à la fois de l’énigme psychiatrique et du space opera. Bel exemple d’un roman graphique contemporain exploitant toutes les possibilités de la forme, Souvenirs de l’Empire de l’Atome (144 pages, couleur) joue autant sur ses images brillamment évocatrices que sur son scénario aux zigzags imprévus pour emporter le lecteur dans un autre monde –au coeur d’un Âge de l’Atome, qui tour à tour nous enchante et nous glace d’effroi.