Invités depuis 1990

CESARINO Pedro

Brésil

L’attrapeur d’oiseaux (Rivages, 2022)

© Jordi Burch - Kameraphoto

Considéré comme l’un des plus brillants anthropologues de sa génération, Pedro Cesarino s’est spécialisé dans les relations entre anthropologie, art et littérature. Il enseigne aujourd’hui à la faculté de philosophie, lettres et sciences humaines de l’Université de São Paulo. De ses nombreux séjours auprès des Marubo, une tribu amazonienne, il tire une étude approfondie sur le chamanisme en Amazonie, Oniska, publiée en 2011 au Brésil, qui comporte des chants indigènes en langue originale et en traduction portugaise. Il s’inspire de cette expérience pour composer son premier roman, qui paraît cette année en France : L’attrapeur d’oiseaux, “fiction ethnologique” dans laquelle l’anthropologue tourne en dérision sa profession et les obsessions qui y sont liées. Un fabuleux récit teinté d’onirisme qui nous plonge au cœur de l’“enfer vert” d’Amazonie et livre par la même occasion une brillante critique de la société brésilienne et du traitement des minorités ethniques.


Bibliographie

L’attrapeur d’oiseaux (Rivages, 2022)

L'attrapeur d'oiseaux

L’attrapeur d’oiseaux

Rivages - 2022

Après avoir essuyé plusieurs échecs sur son terrain de recherche, un anthropologue désenchanté se lance une fois de trop au cœur de « l’enfer vert » amazonien, dans le vague espoir d’enfin recueillir le récit du mystérieux mythe de l’attrapeur d’oiseaux, qui l’obsède. Quadra célibataire et mélancolique, c’est presque à contrecœur qu’il retourne auprès de sa famille amérindienne adoptive, où rien ne se passe comme prévu. De faux pas en impairs, il va faire l’expérience fatidique des limites du langage et de l’impossible communion des narrations du monde.

À 43 ans, Pedro Cesarino est l’un des plus brillants anthropologues de sa génération. « L’Attrapeur d’oiseaux », sa première incursion dans la fiction, est une satire à la fois mordante et fantasmagorique de sa propre pratique.