The earth is blue as an orange

Iryna TSILYK (Albatros Communicos, Moonmakers/2020/74’)

image

Anna et ses quatre enfants vivent dans une petite ville de la "zone rouge" du Donbass, en Ukraine. Pour affronter une vie perturbée par la guerre, où il est impossible pour les enfants d’aller à l’école et où la famille se voit obligée de dormir dans la cave, ils décident de faire des films sur leur quotidien, et leurs mésaventures bien réelles prennent des allures de fiction. Un point de vue inattendu et lourd de sens, qui nous fait déceler l’amour, l’amitié et l’espoir au sein même d’une situation pourtant extrême. Et puis, si tout le monde part, qui sera là pour reconstruire la ville ?
Malgré un contexte sombre sous fond de bombardements, en résulte de ce documentaire étonnant et émouvant un sentiment de légèreté et d’espoir, avec un soupçon de féerie.


La bande-annonce