Au programme

image

Une chose au moins est sûre : l’Afrique qui vient ne ressemblera pas à ce qui avait été imaginé il y a un demi-siècle au temps des indépendances conquises. Essor économique et crispations identitaires, guerres, exil, jeunesse en ébullition et révolution Internet : au cœur de ce cratère en fusion un nouveau monde surgit et ce sont les artistes, les écrivains, les musiciens, qui nous donnent à voir ses visages multiples, contradictoires.

Une fête de la littérature et de la création artistique

Grands débats, lectures, rencontres détendues entre le public et les auteurs sous forme de cafés littéraires, ateliers, spectacles, scène slam, concerts, expositions, interventions dans les lycées et à l’université, projections de films de fiction et de documentaires : Étonnants Voyageurs se veut une fête de la littérature et de la création artistique, ouverte à tous les publics, et pour cela multiplie les angles d’approche. Avec un souci constant : créer des espaces de dialogue.

Entre exil et mégapoles, le nouvel espace romanesque africain ?

Le roman de l’exil, de l’immigration, du déchirement, mais aussi de la richesse du télescopage culturel, n’est pas, nous semble-t-il, à opposer aux romans des écrivains demeurés au pays, garants d’une « authenticité ». La dispersion identitaire est le fruit – un des fruits – de la tragédie historique des dernières décennies. La mémoire est essentielle, constitutive de l’idée que l’on se fait de soi, mais le nouvel espace romanesque africain est moins celui du village et du ressassement du discours anti-colonialiste que celui tout à la fois de l’exil et de la ville. De la ville monstrueuse, hybride, tentaculaire, où s’expérimentent métissage et multiculturalisme et se met en place un univers créole, soubassement de ce qu’Achille Mbembé appelle la « modernité afropolitaine ». La ville, où s’invente, au-delà du roman, une culture de la rue, rap, slam, hip-hop, par laquelle la jeunesse exprime sa révolte et ses espoirs...

Il sera donc question pendant ces quatre jours des villes cratères que sont devenues Lagos, Le Caire, Kinshasa, Johannesburg, où s’invente la littérature africaine de demain. De la spectaculaire créativité du Nigéria, pépinière de jeunes auteurs et berceau du phénomène Nollywood, de l’Afrique du Sud comme laboratoire du futur, et , bien sûr, de la littérature qui s’écrit sur les deux rives du fleuve Congo. Des bouleversements des Printemps Arabes et de la situation au Mali. De roman noir et de musiques urbaines, de Sape et de hip-hop...

Pour en parler, des auteurs et des artistes venus de toute l’Afrique et d’ailleurs...
Découvrez tous les invités

Pour ne rien manquer, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter.