Dico des invités depuis 1990

GOMIS Alain

France-Sénégal

Aujourd’hui (Granit films, 2012)

Biographie

Cinéaste de l’entre-deux et du déracinement, ce jeune réalisateur d’origine sénégalaise construit un univers filmique nomade, sensuel, caractérisé par l’économie de ses dialogues.

En 1999, son court-métrage Tourbillons est présenté à Clermont-Ferrand, puis à Namur et à New York : la machine est lancée. En 2001, il réalise son premier long-métrage, L’Afrance suivi en 2007 par Andalucia : deux films mettant en scène des individus tiraillés, cherchant en vain leur place dans le monde.

Son dernier film, Aujourd’hui, nous emmène sur les pas d’un personnage en marche, errant entre songe et réalité, dans les rues de Dakar. Joué par l’impressionnant Saul Williams, Satché est un mort en sursis qui, pour conjurer la peur, part à la rencontre de ses souvenirs. Son interprétation époustouflante, presque totalement mutique, porte ce film d’une grâce et d’une poésie infinies. Sélectionné dans pas moins de 40 festivals, Aujourd’hui a été couronné de nombreux prix ; le dernier en date étant l’Étalon d’Or du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou qui récompensa le 2 mars dernier la « grâce cinématographique » d’Aujourd’hui.


En savoir plus :

La bande-annonce d’Aujourd’hui


Filmographie :

  • Aujourd’hui, 2011
  • Andalucia, 2007
  • Petite lumière, 2003
  • L’Afrance, 2001

Présentation de Aujourd’hui

Pas de doutes ni de lutte possibles. Aujourd’hui sera la dernière journée de Satché.
Satché, engagé dans cette journée entre dans un espace étrange, où il se joue une sorte de vie. C’est un voyage intérieur durant lequel il passe d’état en état à travers différents tableaux : de la maison maternelle, au quartier d’enfance, aux amis d’adolescence, au premier amour… Pendant une partie de la journée Satché va revisiter l’évidence, il va passer aux embranchements, là où d’autres possibles se sont un moment dessinés. Il passe à travers ses âges, mais tout se passe pour lui avec l’intensité d’une première fois… Il vit ces mêmes impossibilités, puis se retrouve, aujourd’hui. Il finit sa journée chez lui, auprès de sa femme et de ses enfants. Il rejoint le présent, qui flotte sur le temps comme un bouchon sur l’eau…


Revue de presse :

  • "Il fallait bien toute l’aura de Saul Williams pour faire exister Satché, personnage peu disert, avec autant d’intensité. Comme un astre incertain, il traverse le rêve éveillé de son existence qui s’achève." Le Monde
  • "C’est une tragédie, au sens premier du mot mais pas du tout avec le côté sinistre qui s’y est attaché depuis —le film est parfois grave et tendu, mais aussi léger, souriant, sentimental. Jusqu’à l’arrivée à son terme en un grand mouvement délicat, comme un appel d’air." Slate
  • "Dans la filiation du cinéma à la fois fantaisiste et social de Djibril Diop Mambéty, Aujourd’hui interroge notre rapport au monde et aux autres, ici et maintenant, sous couvert d’un conte philosophique d’une grâce infinie." Critikat
  • "Progressant par bulles poétiques sous forme de longs travellings éthérés, le troisième long métrage d’Alain Gomis est une ode plus sensuelle que morbide à la beauté du monde, à ses couleurs, à sa musicalité et à sa drôlerie parfois absurde." Première
  • "La balade, voyage entre rêve et réalité, offre un défilé d’images, de souvenirs et de sensations — parfums, musiques, couleurs des voix —, de ceux qui révèlent le sel de la vie et permettent de conjurer la peur. Ces notes sensorielles, de plus en plus douces à mesure que la fin approche, laissent entrevoir une forme paisible et vaporeuse d’acceptation." Télérama
  • "Gomis ne délivre pas de discours particulier sur l’état du cinéma, mais il démontre qu’on peut immerger une figure mythique dans le monde réel pour lui donner un sens nouveau. Lui insuffler une énergie désordonnée et swinguante." Les Inrocks