Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

LAÂBI Jocelyne

France - Maroc

Hérétiques (La Différence, 2013)

Jocelyne Laâbi forme avec son mari Abdellatif Laâbi, écrivain marocain, un duo engagé depuis de nombreuses années dans la dénonciation de l’oppression marocaine. Auteur de contes pour enfants, elle signe en 2005 son premier livre qui fait d’elle un écrivain à part entière avec La Liqueur d’Aloès. Neuf ans après, elle revient avec Hérétiques, roman historique qui marque un tournant dans sa carrière parce que très éloigné du registre du conte dans lequel elle a longtemps écrit.

Née en 1943 à Lyon, Jocelyne Laâbi a sept ans lorsqu’elle s’installe avec sa famille à Meknès au Maroc. En 1964, elle épouse Abdellatif Laâbi, rencontré dans le cadre du Théâtre universitaire marocain. Lorsque son mari crée en 1966 la revue poétique Souffles, qui jouera un rôle important dans le renouveau culturel du pays, elle se met à l’écriture. Mais son discours contestataire vaut à Abdellatif d’être incarcéré pendant huit ans durant les années de plomb ; Jocelyne Laâbi s’engage alors dans un long combat pour sa libération. Peu après sa sortie de prison, ils quittent le Maroc et s’installent en France.
Elle réécrit des contes anciens et publie son premier roman, La Liqueur d’Aloès, en 2005, à la suite de la mort de ses parents. Dans ce récit autobiographique, elle raconte son enfance et son adolescence, puis les dures années d’emprisonnement de son mari. Une histoire intense et pudique qui montre l’amour indéfectible qui les unit.

Dans son dernier roman,Hérétiques, publié en 2013 aux éditions de la Différence, elle s’attaque à un pan peu connu de l’histoire de l’islam : l’épopée des Qarmates aux IXe et Xe siècles, considérés comme des hérétiques par l’islam orthodoxe. À cette époque, un mouvement de contestation sociale, politique et religieux aboutit à la fondation d’un État aux principes égalitaristes étonnants. Il montre ainsi les peuples arabes se battant pour des revendications actuelles : la justice pour tous, l’égalité entre les citoyens et entre les hommes et les femmes, le droit de pratiquer la religion de son choix, etc. Composé de courts chapitres, Jocelyne Laâbi restitue avec une grande finesse cet épisode passionnant de l’histoire tout en déployant son talent romanesque à travers le récit de la guerre, des dissensions religieuses et d’histoires d’amour.


En savoir plus :


Bibliographie :

Roman

  • Hérétiques (La Différence, 2013)

Récit

  • La Liqueur d’aloès (La Différence, 2005)

Contes

  • Avec la rivière mon conte s’en est allé (Éditions Al Manar, 2007)
  • La Randonnée de la perdrix (Marsam, 2006)
  • Devine (Marsam, 2006)
  • Pourquoi le rossignol chante la nuit (Marsam, 2004)
  • Douze Malices du hérisson (Marsam, 2001)
  • Lounja l’ghzala (co-édition Yomad (Rabat) et Paris Méditerranée (Paris), 2000)
  • Le Lys et le Basilic (La Farandole, 1989)
Hérétiques

Hérétiques

La Différence - 2013

Au IXe siècle, sous le règne de la grande dynastie abbasside, un mouvement de contestation radicale, sociale, politique et religieuse, a abouti, en Arabie orientale et dans le sud de l’Irak, à la fondation d’un État aux principes égalitaristes étonnants, notamment entre hommes et femmes. Considéré comme hérétique par un islam orthodoxe qui a cherché à en effacer toutes les traces dans la conscience collective, cet État a duré plus d’un siècle et menacé de renverser l’Empire... Jocelyne Laâbi nous restitue ici l’utopie des Qarmates - du nom du premier propagandiste, Hamdan Qarmat -, en l’incarnant dans des personnages réels et d’autres imaginaires, sur un fond historique très documenté qui lui demanda des années de recherche. Malgré l’amnésie entretenue, les idées des Qarmates n’ont cessé d’inspirer par la suite les intellectuels arabes engagés, ainsi que les mouvements politiques de gauche qui ont âprement lutté contre les dictatures.