Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

Un indien résolument " international ", aujourd’hui haut fonctionnaire au siège des Nations Unies à New-York. Son Grand Roman indien, fresque retraçant l’histoire de l’Inde moderne sur la trame du mythique Mahâbhârata, a été couronné par de multiples prix littéraires.

THAROOR Shashi

Inde - Etats-Unis

Le sourire à cinq dollars (Seuil, 2005)

Sashi THAROOR
©D.

Né à Londres en 1956, Shashi Tharoor a passé sa jeunesse à Bombay et Calcutta. Il fait ses études à St. Stephen’s College (Delhi) et obtient un doctorat de sciences politiques à Tufts University (États-Unis). Haut fonctionnaire aux Nations Unies depuis 1978, il occupe actuellement des fonctions importantes au siège de l’Organisation à New York. Shashi Tharoor est l’auteur de beaucoup d’éditoriaux, commentaires, et nouvelles publiés en Inde et en occident. Son « Grand Roman indien », grande fresque retraçant l’histoire de l’Inde moderne, suit la trâme du mythique Mahabaratah. Unanimement salué par les critiques, son roman a été couronné par trois prix littéraires. Suivront de « Show Business » et « L’Emeute », ainsi que de deux essais sur l’Inde. Son dernier livre paru en France, Un Sourire à cinq dollar, rassemble une quinzaine de nouvelles écrites lorsqu’il avait entre quinze et vingt ans.

https://www.shashitharoor.com/index...


Bibliographie :

  • Le sourire à cinq dollars (Seuil, 2005)
  • L’émeute (Seuil, 2003)
  • Show Business (Seuil, 1995)
  • Le Grand Roman indien (Seuil, 1993)

Résumé de Le sourire à cinq dollars :

Rédigées entre 1971 et 1981, quinze nouvelles imprégnées du climat et des moeurs de sa patrie que rend avec sensibilité et force l’auteur du Grand roman indien (1993). Des textes composés alors qu’il sortait à peine de l’adolescence.
Un petit orphelin indien prend pour la première fois l’avion pour aller visiter d’improbables " parents " adoptifs américains ; un vieux maître d’école meurt privé involontairement -par son fils des moyens financiers de se soigner... Entre ces deux nouvelles délicieusement mélancoliques, Shashi Tharoor déploie, dans une quinzaine de textes tour à tour loufoques et poignants, un talent qui ne surprendra pas ses habituels lecteurs. Encore qu’ils seront étonnés d’apprendre que Tharoor a écrit certaines de ces nouvelles alors qu’il n’avait pas seize ans. Et si l’on y sent l’influence inéluctable des auteurs préférés de l’adolescent (de PG.Wodehouse à Woody Allen, en passant par Maupassant) on n’en demeure pas moins émerveillé par la finesse, le talent et la maturité avec lesquels le jeune Tharoor traite de sujets aussi graves que la mort, les fausses apparences, les laissés-pour-compte de la société et les désillusions de la vie.

Le sourire à cinq dollars

Seuil - 2005