Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

RYADI Khadija

Maroc

Militante discrète, Khadija Ryadi est une femme engagée qui se bat pour la cause des droits de l’Homme au Maroc. Ancienne présidente de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH), Khadija Ryadi est une fervente défenseur des libertés individuelles dans son pays.

Si Khadija Ryadi est l’un des plus importants acteurs de la scène politique marocaine actuelle, elle reconnaît qu’elle doit beaucoup à son père dans son cheminement militant. Combattant lors des luttes anticoloniales, syndicaliste en France, victime de torture et prisonnier politique sous le régime répressif de Hassan II, il a tout fait pour que ses filles accèdent à l’éducation. Très tôt consciente de l’injustice sociale de son pays, elle s’est engagée dans la lutte pour la dignité, l’égalité homme-femme et la démocratie. Puis c’est en 1984, alors qu’elle entre dans la vie active en tant qu’ingénieur informatique au ministère des Finances, qu’elle devient membre de l’AMDH, organisation déjà très active dans tout le royaume et internationalement respectée.

Selon elle, l’État doit entendre les revendications du peuple concernant la dignité, l’égalité et la démocratie. Son combat pour la laïcité, l’égalité homme-femme et la liberté d’expression lui vaut de recevoir, en 2013, le Prix de l’ONU pour la cause des droits de l’Homme. L’activiste, n’aimant pas les récompenses, n’a accordé aucune importance aux félicitations du roi Mohammed VI, préférant dédier ce prix à tous les prisonniers politiques du Maroc, ainsi qu’à toutes les personnes emprisonnées pour leurs opinions.