Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

HORA Mauricio

Brésil

Photo de la Favela (avec A. Diniz, Des ronds dans l’O, 2012)

Seul photographe accepté dans le milieu mafieux de la favela de Providencia, Mauricio Hora est devenu célèbre grâce à ses clichés uniques du premier bidonville de Rio de Janeiro. Paysages, portraits, fête, trafics, aucune scène de vie n’échappe à l’œil, ni même à l’appareil, de celui qui est né et a vécu dans cette « zone de non-droit ». Son ami, l’auteur de BD, André Diniz lui rend hommage dans Photo de la favela, sa première bande dessinée publiée en France : il y raconte sa vie enfant, comment son père y a été un « bandit » qui a créé le premier trafic de drogue, la vie des plus jeunes dans les rues, et comment il découvre, par hasard la photographie et en fait sa passion. Une superbe BD reportage au cœur de la favela, en noir et blanc, inspirée des technique de gravure, exposée au festival cette année.

Aujourd’hui, Mauricio Hora donne des cours de photo dans la Favela de Providencia. Il a aidé le photographe JR (réalisateur de Women are heroes) à ouvrir un atelier dans les favelas ; des favelas par ailleurs mises en danger de destruction pour les Jeux Olympiques à Rio en 2016. JR réalise pour cette édition française de la BD le 4eme de couverture.

Photo de la Favela

Photo de la Favela

Des ronds dans l’O - 2012

Photo de la Favela est un roman graphique étonnant qui nous conte la vie de Mauricio Hora, photographe autodidacte né dans la première favela de Rio de Janeiro : Morro da Providencia.
Lieu de misère, de violence, de promiscuité, la favela est un monde clos qui n’engendre guère l’espoir et c’est pourtant cette fatalité que brise Mauricio Hora, lui-même fils de trafiquant de drogue. Armé de son appareil photo, il chante la vitalité des habitants du Morro et la beauté de ses ruelles. Ce témoignage de l’intérieur est porté par les figures découpées d’André Diniz qui ne sont pas sans évoquer les gravures de la littérature de Cordel. En 2012 Morro da favela a obtenu le Prix du meilleur album aux très prestigieux Troféu HQ Mix, le plus grand prix de bande dessinée au Brésil, et André Diniz le Prix du meilleur scénariste.



Revue de presse

  • "Ces silhouettes en noir et blanc comme découpées au pochoir n’en finissent pas de nous épater par leur force de caractère, Mauricio Hora en tête, même s’il est loin d’être le seul héros de cette biographie percutante."
    dBD - Juin 2012
  • "Mauricio, lui, s’épanouit dans la photographie, dans l’envie de montrer les réalités de son quartier, sans rien caricaturer. Son travail est exposé dans le monde entier. Sans concession, un témoignage plein d’espoir."
    CaseMate - Juin 2012
  • "En nous racontant la vie de son ami dans un roman graphique superbe et touchant, André Diniz nous immerge aussi dans la complexité de ce lieu hors normes" CanalBD - Juin 2012
  • "Un étonnant dessin noir et blanc trouvant toute sa signification en fin de volume, pour un album autobiographique racontant l’enfance du photographe Mauricio Hora."
    Spirou - 13 Juin 2012
  • "A la fin de l’album, le lecteur n’a plus qu’une envie, voir les fameuses photos de Mauricio, qui mitraille son quotidien avec un objectif et pas une arme à feu."
    ZOO - Juin 2012

Images du monde

Saint-Malo 2014

Avec : Franck Bourgeron, Clément Baloup, André Diniz, Mauricio Hora
Animé par : Christelle Capo-Chichi