Dico des invités depuis 1990

RABOTTEAU Dominique

France

Les cités (Sangha Productions, 2007)

Dominique Rabotteau et Frédéric Soltan sont producteurs et réalisateurs de très nombreux documentaires sur l’Inde pour France Télévisions et, plus particulièrement, pour les émissions Thalassa et Faut pas rêver. Forts de leur longue expérience sur le terrain, ils nous dévoilent au fil des pages les innombrables facettes d’une Inde fascinante, reflets des hommes qui la font vivre.

"Très vite, l’Inde a fait partie de notre vie. Tous les deux, nous nous sommes attachés à la terre indienne et à ses habitants. Nous étions très frappés de la manière dont ce pays était traité en Occident. Toujours par le petit bout de la lorgnette qui ne regarde bien sûr, que la misère, les catastrophes, le sous-développement. Et nous, au contraire, avons découvert une extraordinaire culture, une spiritualité de tous les jours, une grande hospitalité. Sans fermer les yeux devant certains aspects de la « réalité indienne », nous avons voulu et nous voulons toujours faire connaître l’Inde que nous aimons. Nous avons donc essayé de faire découvrir les multiples visages de ce pays à travers des sujets aussi variés que les maisons de retraite pour vaches dans le Gujarat, les arts martiaux du Kerala, les femmes peintres du Mithila, les diamantaires de Bombay ou les fameux temples érotiques de Khajurâho.

Vingt ans de voyages, vingt ans de découvertes au contact d’une civilisation qui est l’une des plus anciennes du monde, mais qui est aussi l’un des pays les plus dynamiques dans la conquête de l’avenir. Aujourd’hui, nous avons réalisé près de 80 films, « l’Inde des jours et des hommes », « l’Inde des Dieux et des hommes », la Déesse aux pieds d’argile, Fortune de mousson, Les Colosses de Malabar etc… », tous ces films ont été diffusés sur les chaînes nationales France 3 et France 5. Ces films sont l’illustration de vraies rencontres avec des hommes et des femmes qui dans leurs tâches quotidiennes, dans leurs créations artistiques, dans leurs fêtes et dans leurs rituels, nous ont aidé à comprendre l’Inde, à en apprécier sa variété et sa vitalité.

Quant à l’avenir, la seule chose dont nous sommes certains, c’est que, dans notre vie, l’Inde occupera toujours une place privilégiée car le sous-continent est aussi un pays qui a un rôle fondamental à jouer pour l’avenir de l’humanité."


Filmographie :

  • Les Arts (Sangha Productions, 2007)
  • Les cités (Sangha Productions, 2007)

3 coffrets DVD sont actuellement distribués par France télévision distribution :

  • L’Inde des jours et des hommes (12x52’) (2007)
  • L’Inde de la mer et des hommes (6 heures) (2004)
  • L’Inde des Dieux et des hommes (6x52’) (2003)

Résumé de Les cités :

Les pierres ont une mémoire. En Inde elles racontent beaucoup d’histoires. Au Rajasthan, la cité de Jaisalmier retentit encore des cris des marchands du désert. A Khajuraho, la pierre est sensuelle, elle parle d’amour et de plaisirs. A Pondichery, les pierres ont un parfum de France et à Calcutta, les anciens palais des rajas résonnent encore des fastes de l’Empire Britannique des Indes.


Bibliographie :

  • L’Inde de la mer et des hommes (Flammarion, 2004)
  • Les rendez-vous de l’Inde et du sacré (La Martinière, septembre 2007)
L'Inde des jours et des hommes : Les Cités

L’Inde des jours et des hommes : Les Cités

(Dominique Rabotteau et Frédéric Soltan, Sangha Productions, France, 2007, 52’) -

Dans le cadre de la matinée L’Inde

Les pierres ont une mémoire. En Inde elles racontent beaucoup d’histoires. Au Rajasthan, la cité de Jaisalmier retentit encore des cris des marchands du désert. A Khajuraho, la pierre est sensuelle, elle parle d’amour et de plaisirs. A Pondichery, les pierres ont un parfum de France et à Calcutta, les anciens palais des rajas résonnent encore des fastes de l’Empire Britannique des Indes.

Projection suivie d’un débat à 11h15 avec Dominque Rabotteau et Frédéric Soltan.


L'Inde des jours et des hommes : Les Arts

L’Inde des jours et des hommes : Les Arts

(Dominique Rabotteau et Frédéric Soltan, Sangha Productions, France, 2007, 52’) -

Dans le cadre de la matinée L’Inde

Jaisalmer
© F. Soltan
Kathakali
© F. Soltan

Les artistes indiens balancent entre traditions et formes nouvelles. Certains jouent sur les deux tableaux. A Madras, Chandralekka a choisi de bousculer les règles du Bharat Natyam, la danse sacrée des temples, les villageoises de l’Etat du Mithila ont fait de la peinture traditionnelle des œuvres d’art qui s’exportent dans le monde, la famille Kapoor, à Bollywood règne depuis quatre générations sur le 7ème art et dans le Kérala, Satyen enseigne l’art du Kalaripayatt ou l’art de la guerre.

Projection précédée d’un débat à 11h15 avec Dominique Rabotteau et Frédéric Soltan