Feuilleter le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger la grille
(Fichier PDF - 228.1 ko)

Le jeu

Lucie Voluher (4ème, Collège Jean Grémillon de Saint-Clair-Sur-Elle), sujet 2. Publié en l’état.

Comment savoir où était passée Lucie sans entrer dans le jeu ?

"-Quelles sont les règles du jeu ? demanda Rémi.

Comme dans la légende arthurienne chaque joueur cherche le St Graal. Ils doivent explorer le monde de 1150 et combattre leurs adversaires pour trouver. Chacun des participants est un chevalier de la table ronde au service du roi Arthur. Amis ou ennemis ils doivent par tous les moyens trouver l’objet qui leur donnera la vie éternelle .

Rémi se tourna vers les cinq rescapés pour leur demander :

"-Où en étiez-vous dans le jeu ? Aviez-vous trouvé la coupe ?

"-Non, répondit une des jeunes filles, nous avions fait deux équipes de trois personnes pour avoir plus de chance. Fred, Morgan et moi nous étions dans la forêt de Brocéliande sur les traces de Merlin l’enchanteur. Les garçons se sont rendu compte de la disparition de Lucie en ne voyant pas revenir la barque qui leur a servi à traverser un lac.

Rémi regarda les deux autres joueurs effarés, censés avoir fait équipe avec Lucie.

"-Pouvez-vous me raconter le début du jeu ? demanda Rémi.

"-Ensemble nous avons rencontré le roi Arthur. Il nous a envoyés au château de Cobernic afin d’y trouver le Graal. Pour y parvenir nous avons traversé un lac. Nous avons trouvé une barque mais malheureusement on ne pouvait monter qu’à deux personnes dedans. Alors nous sommes montés tous les deux en premier et Lucie aurait dû nous rejoindre quelques minutes après, mais nous ne l’avons pas vue arriver. Puis nous avons enlevé nos casques, expliqua-t-il angoissé.

"-D’accord, et vous ? Avez-vous quelque chose à ajouter ? Confirmez-vous ?

"-Oui, je confirme et je n’ai rien à ajouter.

"-Bien. Bon, je vais essayer de voir si je peux le retrouver en cherchant dans ce monde virtuel.

Rémi mit l’un des casques sur ses oreilles puis se retrouva dans un couloir sombre et interminable. Il commença à avancer dans le même sens que le courant d’air froid du vent. Il avança encore et encore jusqu’à ce qu’il puisse apercevoir une pâle lueur blanche lui faisant presque mal aux yeux. Il marcha pendant encore deux bonnes heures pour enfin pouvoir voir les rayons du soleil sur ses habits qui avaient d’ailleurs changé d’un uniforme bleu nuit parfaitement propre à un habit de chevalier de la table ronde avec une cape, une épée, une armure entière.
En regardant autour de lui, Rémi découvrit un paysage époustouflant, magnifique, splendide, inimaginable avec un petit ruisseau qui coulait entre les sublimes crocus violets fleuris, les primevères d’une parfaite couleur, des marguerites blanches comme les nuages et les herbes parfaitement coupées. Il vit aussi de très grands arbres où étaient perchées des mésanges, des hirondelles et toutes autres sortes d’oiseaux gazouillant d’un air mélodique. Derrière de petits buissons se trouvaient des lapereaux jouant tous ensemble. Les rayons du soleil traversaient le feuillage des arbres faisant passer de la luminosité dans cette magnifique clairière.

Après avoir contemplé cette vue, Rémi aperçut un chien qui buvait dans le ruisseau et un vieillard qui arrivait à tenir debout grâce à son grand bâton, l’homme avait du mal à marcher. Ils se regardèrent et Rémi lui demanda :

"-Qui êtes-vous ?

"-Et vous, répliqua-t-il, qui êtes-vous ?

"-Je suis le lieutenant Rémi, dit-il fièrement au vieillard

"-Et moi je suis Merlin l’enchanteur.

"-Avez-vous vu Lucie ?

"-Qui est Lucie ? Demanda-t-il.

"-Lucie est une jeune fille qui a disparu dans ce monde, elle est grande avec de magnifiques cheveux châtain bouclés et des yeux gris comme de la roche. Alors ?

"-Je n’ai vu personne à part deux jeunes hommes à la recherche du Graal.

"-Oui, c’est cela, Lucie devait être avec ces deux hommes. Ils sont censés être allés vers le château du roi Arthur, me semble-t-il ! Est-ce vrai ?

"-Oui, c’est cela, dit-il affirmativement, mais je vous assure qu’aucune jeune fille n’était avec eux.

"-Très bien, merci. Pouvez-vous m’indiquer l’emplacement du roi, je vous prie ?
Allez vers le château de Cobernic, vous le trouverez en route.

"-D’accord, je vous remercie, mon cher Merlin.

Il n’y a pas de quoi, jeune homme.

Rémi partit aussi vite qu’il le put pour trouver le roi Arthur. Sur le chemin il vit des paysages dignes des contes de fées, tous aussi beaux les uns que les autres. Il rencontra le roi et malheureusement pour l’enquête du lieutenant Rémi le roi n’avait jamais vu Lucie. Rémi se posa des questions :
Pourquoi personne n’a vu Lucie ? Est-elle encore en vie ? Est-elle blessée ? Existe-t-elle vraiment ?

Les minutes passaient, puis des heures également, puis quand le soleil se faisait bas dans le ciel, Rémi décida d’abandonner les recherches et d’enlever le casque, il se retrouva dans la salle du début.

Une fois rentré, il expliqua à Fred et aux autres joueurs qu’il ne l’avait pas trouvée et qu’il en était désolé. Fred demanda s’il trouvait le jeu bien et lui demanda son opinion sur le jeu.

Le jeu est très bien, le monde est reconstitué parfaitement bien, les dessins sont beaux et pour les minis justiciers, c’est très bien.

Fred rit.

"- Pourquoi ris-tu ? demanda Rémi.

"-Veuillez m’excuser, Lieutenant ! Mais Lucie n’a pas disparu, en fait elle n’existe même pas. Si nous vous avons dit cela, c’est pour avoir l’avis d’un policier pour mon jeu.

"-Vous n’êtes pas sérieux ?

"-Si, désolé de vous avoir dérangé !

Rémi retourna au commissariat énervé d’avoir perdu sa journée pour une opinion.

Feuilleter le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger la grille
(Fichier PDF - 228.1 ko)