Dico des invités depuis 1990

KOUDELKA Josef

France

Exils (Editions Delpire, 2015)

Koudelka Shooting Holy Land © Gilad Baram

Koudelka est une légende, un de ces photographes connus dans le monde entier et dont la simple évocation suffit à suggérer le voyage et une forme de nomadisme qui est l’ADN de son œuvre.
Né en Moravie en 1938 en Moravie (Tchécoslovaquie), il quitte son pays en 1970, peu après l’invasion de Prague par les chars soviétiques, et entame une longue série d’exils. Londres, puis la France. Exil intérieur. Exil de la langue, mal à l’aise autant en anglais qu’en français : « On ne revient jamais d’exil. »
Sa série “Exils”, réalisée dans les années 70 et 80, période où le photographe de l’agence Magnum parcourait l’Europe avec pour seules commandes celles qu’il se fixait lui-même. Sans sensationnalisme, Koudelka s’intéresse aux animaux, à des gens et à des lieux souvent anonymes et parvient à rendre compte d’un exotisme invisible au quotidien.

Josef Koudelka a reçu le prix Nadar (1978), le Grand Prix national de la photographie (1989), le Grand Prix Cartier-Bresson (1991), le Prix international de la photographie de la fondation Hasselblad (1992) et la médaille du Mérite de la République tchèque (2002). En 2012, il a été nommé commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture.

Aujourd’hui, il publie la troisième version d’Exils, son ouvrage le plus singulier, le plus important aussi, peut-être. C’est un fort volume à l’italienne, rythmé en sept séquences – la première n’en comportait que cinq – qui ne sont pas vraiment des chapitres et que, contrairement à ses autres livres, on ne peut résumer en une thématique. Réédité chez Xavier Barral, son travail est également exposé jusqu’au 22mai au Centre Pompidou.

Interview de Josef Koudelka


Bibliographie

  • La Fabrique d’exils (Editions Xavier Barral, 2017)
  • Exils (Delpire Éditeur, 2015)
  • Koudelka - Gitans (Delpire Éditeur, 2011)
  • Chaos (Éditions Delpire, 2005)
La fabrique d'exils

La fabrique d’exils

Xavier Barral - 2017

Distante de l’originale, cette nouvelle édition propose pour la première fois des associations inédites d’images de la série, associées entre elles selon les souhaits de Koudelka. Cet ensemble est enrichit de nombreuses photographies jamais publiées, notamment des autoportraits du photographe.
Le livre, qui accompagne l’exposition éponyme à la Galerie de photographie du Centre Pompidou, recontextualise ce voyage notamment grâce à un texte de Clément Chéroux, commissaire de l’exposition, et un essai de Michel Frizot, historien de la photographie, qui a interviewé Josef Koudelka durant de longues heures à partir de ses carnets de voyage

Koudelka / Exils

Koudelka / Exils

Éditions Delpire - 2015

Texte de Czeslaw Milosz.

En 1970, après avoir été reporter lors de l’invasion soviétique, Josef Koudelka renonce à sa nationalité tchèque, devient apatride et entame un long voyage : celui de l’exil. Traversant les frontières de l’Europe, en homme libre, il photographie ce qu’il voit : les lieux, les objets, les âmes. Ces images de vie dégagent une profondeur et une force invraisemblables. À la fois nomade et visionnaire, Koudelka dépeint un monde où le tragique investit le quotidien.
La sélection d’images que nous propose Exils nous emmène dans un voyage qui nous en dit autant sur l’être que sur l’ailleurs et qui trouve aujourd’hui une particulière acuité, au moment où l’Europe est secouée de crises.

Ce livre est édité pour la première fois en 1988. En 2015, paraît une nouvelle édition, revue et augmentée.


Koudelka / Gitans

Koudelka / Gitans

Éditions Delpire - 2015

Texte de Will Guy.

C’est en 1975 que paraît pour la première fois ce livre de Josef Koudelka, sous le titre Gitans, la fin du voyage. En 2011, l’ouvrage est revu et augmenté et c’est cette édition qui est aujourd’hui disponible.

À travers 109 photographies prises entre 1962 et 1971, dans une Tchécoslovaquie devenue aujour-d’hui Bohême, Moravie et Slovaquie, ainsi qu’en Roumanie, Hongrie, France et Espagne, Koudelka se plonge dans l’univers des gitans et leur rend hommage. Ce maître de la perspective, en accentuant les noirs, nous livre des images d’une étrange puissance. À travers les portraits de femmes, d’hommes et d’enfants, il nous fait découvrir à la fois le sourire et la souffrance, la musique et le silence, la vie et la mort.
Dans un décor désolé, le regard du photographe rencontre l’autre et l’ailleurs, et son travail est d’une humanité bouleversante.


Koudelka

Koudelka

Éditions Delpire - 2006

Avec une préface de Robert Delpire.

Cet ouvrage rétrospectif extrêmement complet du travail de Josef Koudelka est jalonné de regards portés par Robert Delpire, Dominique Eddé, Michel Frizot, Anna Fàrovà, Petr Kral, Otomar Krejca, Pierre Soulages et Gilles Tiberghien.
Il rassemble les différentes étapes de l’oeuvre du photographe et montre sa constante progression en intensité : de ses premiers travaux, ses photographies de théâtre, ses images des gitans, de l’invasion de Prague en 1968, la série Exils, jusqu’à ses panoramiques les plus récents.


Chaos

Chaos

Éditions Delpire - 2005

Postface de Robert Delpire.
Texte de Bernard Noël.

Ce livre rassemble un choix d’images panoramiques qui illustre bien la singularité de Koudelka. Ce sont des plans tout en longueur, des compositions géométriques partagées entre les ténèbres et la clarté, l’ombre et la lumière. Ces images font le constat virulent de l’anarchie que l’homme impose à la nature et s’impose à lui-même, elles composent un espace onirique, un « ailleurs » déserté, non daté, à peine situé. Voilà tout un monde minéralisé, débarrassé de ses hommes, chaotique, marqué par les désastres. Et, au bout du compte, c’est un autre paysage qui est recomposé, un autre décor, façonné par l’oeil du photographe.