Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

GUIOT Denis

France

Les visages de l’humain (Mango, 2001)

Denis Guiot est né en 1948 à Toulon. Après des études d’ingénieur aux Arts et Métiers, il choisit l’enseignement ... et la science-fiction.
Depuis 1974, il a travaillé comme critique littéraire dans pratiquement toutes les revues spécialisées de ce dernier quart de siècle (Fiction, Mouvance, Futurs, etc.), mais aussi dans Télérama, L’Etudiant, etc. Actuellement, il collabore à Galaxies, au site nooSFere et à Phosphore, magazine pour lycéens dont il s’enorgueillit de tenir la rubrique SF depuis le numéro 1 daté de février 1981 !

Denis Guiot est aussi anthologiste (Pardonnez-nous vos enfances, Denoël, 1978, Utopiae, L’Atalante, 2000), collaborateur à l’Encyclopaedia Universalis, conférencier-formateur et essayiste (Le Monde de la science-fiction, M.A. éditions, 1987). Son Dictionnaire de la Science-Fiction à l’intention des jeunes et des prescripteurs, a été qualifié par Jacques Baudou du Monde de " belle machine à donner envie de lire de la SF ".

Ardent promoteur et spécialiste incontesté de la SF pour la jeunesse, il a lancé en 1996 la collection Vertige Science-Fiction chez Hachette Jeunesse. Après l’avoir dirigée pendant 4 ans, il a rejoint les éditions Mango pour créer la collection Autres Mondes en 2000. Denis Guiot vit en région parisienne et enseigne au Lycée Technologique Régional Dorian.


Bibliographie :

  • Les visages de l’humain (Mango, 2001 - anthologie)
  • Graines de futurs (Mango, 2000)
  • Utopiae (L’Atalante, 2000 - anthologie)
  • Dictionnaire de la Science-Fiction (Livre de Poche Jeunesse, 1998 - avec Alain Laurie et Stéphane Nicot)
  • Planète cauchemar (Hachette jeunesse, 1997)
  • Le monde de la science-fiction (Ma, 1987)
  • Pardonnez-nous vos enfances (Denoël, 1978 - anthologie)

Résumé de Les visages de l’humain :

Les manipulations génétiques, le clonage, les bio et nanotechnologies, redessinent de manière accélérée les frontières de l’humain. Hommes en série, bébés à la carte, « humanimaux », cyborgs, doubles virtuels : à sa sortie de la nouvelle Grande Fabrique du Vivant, « l’Homo futuris » sera-t-il toujours un être humain ?