Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

TRAN HUY Minh

France

La princesse et le pêcheur (Actes Sud, 2007) ; Le lac né en une nuit : Et autres légendes du Viêtnam (Babel, 2008)

Minh Tran Huy
D-R

Née en 1979 à Clamart, Minh Tran Huy est journaliste et romancière d’origine vietnamienne. Après une maîtrise de lettres et Sciences-Po à Paris, elle devient rédactrice en chef adjointe du Magazine littéraire, mensuel consacré à la littérature et la philosophie. Elle a notamment dirigé le dossier La Chine, de Confucius à Gao Xingjian ou encore signé plusieurs articles sur Stephen King. Elle est également chroniqueuse dans l’émission culturelle Des mots de minuit sur France 2.

En 2007, elle publie son premier roman, La Princesse et le pêcheur (Actes Sud, 2007), dont l’héroïne, née en France de parents Vietnamiens, découvre les tragédies cachées de son pays d’origine. Elle publiera en mai 2008 un second livre intitulé Le lac né en une nuit et autres légendes du Vietnam, recueil de contes vietnamiens.


Bibliographie

  • Le lac né en une nuit : Et autres légendes du Viêtnam (Babel, 2008)
  • La princesse et le pêcheur (Actes Sud, 2007)

Argumentaire de La Princesse et le pêcheur

Jamais un conte n’est vraiment innocent, ni tout à fait dénué de cruauté. En la personne de Nam, jeune Vietnamien depuis peu réfugié en France, la narratrice croit reconnaître le prince charmant. Ils sympathisent, se revoient, se confient, s’inventent un territoire secret. Mais quelque chose éloigne les gestes de l’amour : le beau garçon la traite comme une petite sœur.
A quelque temps de là, elle accompagne ses parents au Vietnam, où ils retournent pour la première fois. Devant elle, née en France, élevée et protégée comme une fille unique, le rideau se déchire. Les secrets affleurent, les rencontres dévoilent les tragédies qu’ont connues les siens. Que Nam a laissées derrière lui, peut-être...
La Princesse et le Pêcheur dessine une vietnamité aussi réelle qu’impartageable, un pays immatériel que Minh Tran Huy imprègne d’une fausse candeur toute de retenue, qui cache une mélancolie profonde. Elle y inscrit la présence de l’ami si difficile à retrouver, parce que l’Histoire est passée par là. Ou simplement le temps. Plus violent que les contes

La double vie d’Anna Song

Actes Sud - 2007

Le roman est construit autour d’un personnage qui meurt dès la première page : Anna Song, grande pianiste dont l’œuvre est enfin reconnue après des années de négligence. Son fantôme hante ce livre entremêlant deux voix comme dans une invention de Bach. Le premier fil narratif, constitué d’articles de journaux, retrace l’itinéraire d’Anna et dévoile bientôt un scandale dont elle est la clef de voûte. Il s’entrelace autour d’un deuxième fil : la confession d’un homme étroitement lié à Anna. Ces deux points de vue, réalités, interprétations des faits, tantôt s’opposent, tantôt s’épousent, pour révéler, comme chez Bach, une voix cachée, une troisième “vérité” à la fois créée et masquée par les deux autres.

Terres promises, paradis perdus, terres conquises

Saint-Malo 2008

Qui suis-je ?

Saint-Malo 2008
Qui suis-je ?
Minh TRAN HUY, Alona KIMHI, Matthew SHARPE