Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

LIEBRECHT Savyon

Israël

Un toit pour la nuit (Buchet Chastel, 2008)

Savyon LIEBRECHT
D-R

Savyon Liebrecht est née à Munich, de parents rescapés de l’Holocauste. Après avoir émigré dans les années 50 en Israël avec sa famille, elle passe son année de service militaire dans un Kibboutz, puis part pour Londres où elle étudie le journalisme. De retour en Israël, elle étudie à l’université de Tel-Aviv, la littérature ainsi que la philosophie. Son premier ouvrage paraît en 1986, à l’âge de 38 ans. Depuis, six recueils de nouvelles, deux romans et trois pièces de théâtre, toutes jouées sur scène, ont contribué à installer Savyon Liebrecht dans le paysage littéraire israélien.
La plupart de ses ouvrages mettent en scène l’univers intime et étudient l’influence que peuvent avoir les conflits sociaux ou politiques sur la sphère privée, explorent la hantise du passé, l’histoire juive et questionnent l’identité moderne des juifs.


Bibliographie :

En français :

  • Un toit pour la nuit (trad. par Joëlle Marelli, Fabienne Bergmann, Arlette Pierrot et Ziva Avran, Buchet Chastel, 2008)

En hébreux :

  • The Women My Father Knew (Keter, 2005 [Ha-Nashim Shel Aba])
  • A Good Place for the Night (Keter, 2002 [Makom Tov La-Laila])
  • Suad (Keter, 2000 [Suad])
  • Mail Order Women (Keter, 2000 [Nashim Mitoch Katalog])
  • A Man, a Woman and a Man (Keter, 1998 [Ish, Ishah Ve-Ish])
  • On Love Stories and Other Endings (Keter, 1995 [Tzarich Sof Le-Sipur Ahavah])
  • It`s All Greek to Me (Keter, 1992 [Sinit Ani Medaberet Elecha])
  • Horses on the Highway (Sifriat Poalim, 1988 ; Keter, 1992 [Susim Al Kvish Geah])
  • Apples from the Desert (Sifriat Poalim, 1986 ; Keter, 1992 [Tapuhim Min Ha-Midbar])

Présentation de Un toit pour la nuit :

Ces sept nouvelles poétiques, inspirées par des lieux symboliques, l’Amérique, un kibboutz, Hiroshima, Tel-Aviv, Munich ou Jérusalem, tracent l’itinéraire intime et sentimental d’individus emportés dans le tourbillon des passions humaines. En filigrane s’esquisse le portrait d’une jeune femme en quête d’elle-même - de l’enfance à l’âge adulte - et d’un abri où se réfugier, d’un toit justement pour la nuit, titre de la dernière nouvelle éponyme. L’amour et l’aspiration à la maternité, la recherche des origines, semblent néanmoins contenir en germe la destruction et le chaos. Comment trouver en effet un sens à sa vie au cœur du néant, surtout lorsque les événements prennent une tournure si tragique qu’on y envisage la fin du monde ?
Ce recueil, mêlant ainsi l’histoire individuelle à celles d’Israël et de l’humanité tout entière, tient le lecteur en haleine du début jusqu’à la fin. De plus, il porte en lui un style vif et mordant, qui confine au fantastique, suscite le don de soi aux autres, et, traversé par l’érotisme et la tendresse, il promet aussi des lendemains qui chantent.