Dico des invités depuis 1990

SALAÜN Lionel

France

Le retour de Jim Lamar (Liana Lévi, 2010)

Biographie

Une entrée remarquable et originale en littérature pour Lionel Salaün et un véritable coup de cœur de son éditrice Liana Lévi. Et quelle littérature ! celle qui respire bon les grands espaces, le rythme à la fois tranquille et envoûtant du Mississipi, mais aussi le blues et l’univers vaste et bourru du Missouri… Bref, un formidable hommage à la littérature nord-américaine pour l’écrivain savoyard qui réussit ainsi un coup de maître, puisqu’il n’a, en réalité, jamais mis les pieds en Amérique, et qu’il a inventé de toutes pièces la petite bourgade de Standford.
Car ce passionné d’histoire et de géographie voyage avant tout en littérature. Homère, les classiques allemands, Steinbeck ou encore Faulkner ont nourri son goût pour une langue aussi précise qu’inventive. Mais c’est également le blues, et le cinéma américain, qui ont inspiré sont imaginaire. "J’adore le blues, et je pense aussi que ça m’a aidé à créer cette ambiance", déclare-t-il à propos de son roman.
L’histoire se déroule donc dans une petite ville américaine, troublée par le retour de Jim Lamar, qui n’avait pas donné de nouvelles depuis son départ pour la guerre du Vietnam. Entre temps, ses parents sont morts, la ferme familiale a été pillée par des voisins qui ne voient pas d’un très bon œil son arrivée. Jim se lie d’amitié avec Billy, un garçon de treize ans qui sera le narrateur de l’histoire. Un roman d’apprentissage avant tout, celui d’un enfant qui découvre le monde.
Avant de publier ce premier livre, Lionel Salaün, né à Chambéry où il vit actuellement, avait enchainé les petits boulots pour pouvoir se consacrer à sa passion de l’écriture (sans trouver d’éditeur jusqu’ici !) : magasinier, fabricant d’aquariums, pêcheur de sardines à Sète, ou encore photographe. Avec Le Retour de Jim Lamar, il entre de plein pied dans le monde des écrivains…


Bibliographie :

  • Le Retour de Jim Lamar (Liana Lévi, 2010)

Présentation de Le Retour de Jim Lamar

spip_logoLorsque après une guerre au Vietnam et treize ans de silence, Jim Lamar décide de revenir enfin dans ce coin du Missouri, ses parents sont morts de chagrin et la ferme familiale a été mise à sac. Au village, tous sont hostiles à ce fils, cet ami, ce voisin, qu’ils ne reconnaissent plus. Tous, sauf Billy Brentwood, le narrateur. Billy a treize ans. Jusqu’ici, son univers se résumait à une famille avare d’effusions, au collège qu’il n’appréciait guère, aux parties de pêche dans le Mississippi. Un point commun avec Jimmy dont il deviendra le confident. Au fil du roman, le vétéran lui confie des histoires de feu et de sang, de fraternité aussi. Il relate comment il a sillonné le pays suite à la promesse faite à trois amis soldats de rendre visite à leur famille une fois la guerre finie. Et comment ce périple a fait de lui un autre homme.

Lire un extrait sur le site de l’éditeur.

Revue de presse :

  • " Le Retour de Jim Lamar, roman initiatique, célèbre la fraternité. A ce jeu-là, Lionel Salaün excelle avec une narration aussi douce et tumultueuse que le fleuve Mississipi." Télérama, 1er septembre 2010
  • "Hommage à la littérature et au cinéma nord-américains, le premier roman, initiatique, de Lionel Salaün pétille de fraîcheur." Le Matricule des anges, septembre 2010
  • "Un très beau roman d’initiation. Une écriture tranchante et maîtrisée. Une narration fluide désengluée de tout pathos. Une histoire d’âmes qui semble avoir été pêchée directement dans les eaux troubles du Mississippi." Le Figaro magazine, 11 septembre 2010
  • "Un vrai roman américain. Avec cet art de rythmer le récit comme au cinéma. Avec ce goût de la description qui nous fait sentir les berges poisseuses du fleuve autant
    que la sueur des hommes. Avec ces successions de gros plans et de travelings qui vous tiennent aux aguets. On s’y croirait." Le Dauphiné, 7 septembre 2010
  • "Avec une légèreté qui ne manque ni
    d’humour, ni de profondeur, Lionel Salaün
    traite de sujets graves et révèle un
    véritable talent de conteur." La Semaine, 2 septembre 2010

Bel-Air

Liana Lévi - 2013

Perchée sur la colline, à l’écart du centre-ville, une cité ouvrière et son bistrot : le Bel-Air. Au comptoir, le patron s’enflamme contre les Arabes du foyer de travailleurs et, depuis le baby-foot, les jeunes reluquent la serveuse en se prenant pour Marlon Brando. Gérard et Franck ont grandi là comme des frères. Mais alors qu’une guerre se termine en Indochine et qu’une autre débute en Algérie, leurs premiers choix d’hommes vont brutalement les séparer. Bien des années plus tard, alors que le Bel-Air est sur le point de disparaître, une ultime rencontre jettera un éclairage nouveau sur le passé et sur leurs certitudes. Bel-Air renoue avec l’écriture fougueuse et les thèmes chers à Lionel Salaün : le racisme ordinaire, le clivage social, l’amitié, la loyauté.


Le retour de Jim Lamar

Liana Lévi - 2010

Le retour de Jim Lamar Jim Lamar ? « Quand je dis que c’est pas lui, je veux dire que c’est plus lui. » Voici le commentaire qui accueille après treize ans d’absence le revenant, le rescapé de la guerre du Vietnam. Un pays dont on se soucie peu ici à Stanford : l’interminable Mekong est si loin du boueux Mississippi… Et le retour tardif de Jim – Saigon a été abandonné depuis de longues années par les troupes américaines – n’est plus souhaité par personne. Son intention de se réapproprier la ferme familiale, objet de toutes les convoitises, et ses manières d’ermite dérangent tout le monde. Tout le monde, à l’exception du jeune Billy qui, en regardant et en écoutant Jim le temps d’un été, va en apprendre bien plus sur les hommes que durant les treize années de sa courte existence.

Le rêve américain

Les cafés littéraires
Saint-Malo 2011

Avec Laird Hunt, Maylis de Kerangal, Marco Mancassola et Lionel Salaün

Une vidéo réalisée par Cap7Média.